Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


L’indemnité du Président confirmée à l’indice 684



Edouard Fritch, le 23 octobre 2015 à Pirae.
Edouard Fritch, le 23 octobre 2015 à Pirae.
PAPEETE, 27 octobre 2015 - Le tribunal administratif rejette le recours engagé par deux contribuables pour demander l’annulation du relèvement de l’indemnité du Président de la Polynésie française, voté par l’assemblée en février 2015.

La délibération du 5 février 2015 par laquelle l’indemnité du Président avait été réévaluée de l’indice 380 à l’indice 684 faisait l’objet d’un recours en annulation devant le tribunal administratif, à la demande de deux contribuables. Deux plaignants dont l'un n'est autre que le maire délégué de Teahupo'o, Gérard Parker, un fidèle du parti Tahoera'a.
Par une décision rendue mardi, le tribunal rejette leur requête et les condamne à verser solidairement la somme de 150 000 Fcfp, au titre des frais de justice.

Le 13 octobre dernier, à l’audience, le rapporteur public n’avait pas été tendre avec les moyens soulevés par les plaignants. Ils les avaient tous rejeté les estimant soit "infondés" soit "peu sérieux".

La décision rendue mardi rappelle que la délibération de février 2015 attaquée avait été présentée et votée régulièrement à l’assemblée. L’autorité administrative profite des considérants de sa décision pour placer un rappel historique, utile : "il ressort des pièces du dossier qu’une délibération n° 2013-36 APF du 11 juin 2013 avait fixé l’indemnité mensuelle allouée au président de la Polynésie française à l’indice 380 du traitement brut de la fonction publique dans un contexte où le mandat de sénateur du titulaire de la fonction (Gaston Flosse, ndlr) imposait sa diminution afin de respecter les dispositions précitées ; que la délibération attaquée rétablit l’indemnité du président au niveau de celle allouée aux membres du gouvernement, soit à l’indice 684, qui est inférieur au plafond de l’indice 760".

La polémique sur le relèvement de l’indemnité du Président avait éclaté en décembre 2014 sur fond de tensions entre pro-Flosse et pro-Fritch, au sein du groupe Tahoera’a. Le tribunal administratif y met un terme : le Président polynésien, première institution du Pays, peut percevoir une indemnité mensuelle de 650 580 Fcfp, comparable à celle des ministres du gouvernement. Comparativement, les représentants de l’assemblée émargent à 633 815 Fcfp voire 742 815 Fcfp pour ceux qui ne résident pas à Tahiti.

1500272_mm__x__1_.doc 1500272 MM. X (1).doc  (71.5 Ko)


Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mardi 27 Octobre 2015 à 14:26 | Lu 1295 fois







1.Posté par Ariitaia le 28/10/2015 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Franchement, je suis content pour lui. Il n'a pas des milliards détournés sur son compte pour vivre !
Et personnellement, je ne me verrais pas diriger un pays pour ce salaire là !

2.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 29/10/2015 02:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et hop la république (française) des euros "mande et ordonne au haut-commissaire de la République en Polynésie française en ce qui le concerne(...) de pourvoir à l'exécution de la présente décision" en XPF autonomisés français hohohohohohohoho.
rollstahiti@gmail.com

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Août 2017 - 17:22 Une nouvelle ère à Polynésie 1ère radio

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance