TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

‘J’ai besoin d’avoir plusieurs vies’ : Rencontre exclusive avec Bixente Lizarazu.


De passage en Polynésie pour les repérages d’une série documentaire, Bixente Lizarazu est venu soutenir son ami Teva Zaveroni lors du Rautirare Festival 2015. Passionné de football et de surf, il vient désormais régulièrement en Polynésie. Dans le cadre idyllique de la plage de sable noir Oututaihia de Mataiea, il a pris le temps d’accorder à Tahiti Infos une interview exclusive.



Teva et Bixente, les deux amis aiment toucher à différents sports.
Teva et Bixente, les deux amis aiment toucher à différents sports.
MATAIEA, le 11 août 2015. En marge du Rautirare Festival 2015, nous avons pu rencontrer Bixente Lizarazu, un ami de Teva Zaveroni, un ami de la Polynésie. Nous l’avions déjà interviewé en juillet 2013. Oui, il a aussi gagné la coupe du monde de football avec l’équipe de France en 1998, mais lui il dit ‘l’oublier’. Les Tahitiens eux ne l’oublient pas et c’est avec disponibilité qu’il se prête, encore et encore, au jeux des autographes et des photos dédicacées.
 
Commentateur sportif travaillant dans les médias TV et radio, producteur-réalisateur d’une série documentaire intitulée ‘Frères de sport’, Bixente est avant tout un passionné de l’océan, il est donc à Tahiti comme ‘un poisson dans l’eau’. A Tahiti, on admire les stars, surtout celles du football, mais on en fait pas ‘tout un plat’, on sait que ce sont des personnes humaines comme les autres, c’est aussi certainement ce qui plaît à ces invités de marque.
 
Bixente aime le sport et l’amitié. Il est désormais champion d’Europe de jiu jitsu. Il est aussi très doué. Il décrit son rapport Teva Zaveroni, avec Raimana Van Bastolaer avec enthousiasme. Il aime le football, il aime la mer, comme Teva. En méridional, puisque Bixente est né à St Jean de Luz au Pays Basque, il a le sang chaud, il dit ce qu’il pense. Il revient maintenant régulièrement, il aime la Polynésie et ses habitants et il le dit haut et fort. On vous aime aussi Bixente.

Bixente a gouté aussi au downwind avec ses amis de Mataiea. © Raihei Tapeta / Mataiea Lifestyle
Bixente a gouté aussi au downwind avec ses amis de Mataiea. © Raihei Tapeta / Mataiea Lifestyle
Bixente Lizarazu au micro de Tahiti Infos :
 
C'était important de venir aider ton pote Teva Zaveroni ?
 
« Exactement, parce que c'est un mec super, je l'aime beaucoup. C'est bien tombé parce que j'ai pu venir dans la période de son événement. On a joué au foot-volley, c'est un sport que j'ai découvert au Brésil pendant la dernière coupe du monde, qui est lié à mon avis, avec le beach soccer, un sport tout aussi spectaculaire. Je viens le soutenir pour ce bel événement, organisé de manière extraordinaire, avec tous ces sports. »
 
Alors justement, comme lui tu aimes mélanger les disciplines ?
 
« J'aime toucher à tout. Pour moi, il n'y a pas les footballeurs, les surfeurs, les skieurs, pour moi on est sportifs avant toute chose. C'est d'ailleurs comme ça que j'ai rencontré Teva, qui est surfeur et footballeur. Il était venu à l'occasion de notre tournée avec l'équipe de France 98, on est devenus amis. Voilà, quand je me retrouve à Tahiti, on va faire du paddle, du foot-volley, du surf, on touche un peu à tout. Avec Raimana Van Bastolaer aussi, on touche un peu à tout. Sup squatch, surf, stand up, ou simplement on va nager avec des palmes pour aller faire du bodysurf. »
 
« C'est ce que j'aime, partager avec mes amis, de bons amis, j'ai la chance d'en avoir ici à Tahiti. Je sais aussi que pour découvrir vraiment un pays, la meilleure façon c'est de le faire avec des locaux. J'essaie de le faire avec les gens d'ici et grâce à eux, j'ai maintenant plus qu'un aperçu. J'ai été un peu partout à Tahiti, à Raiatea, à Huahine, à Moorea, à Tikehau, je vais aller bientôt aller à Rangi. »
 
« J'ai donc la chance de pouvoir découvrir la Polynésie dans sa globalité et de pouvoir le faire avec les Tahitiens et ça je crois que cela change tout. D'être avec eux, de vivre avec eux, de dormir chez eux, de manger avec eux. Dans tout voyage, c'est comme cela que l'on apprend à découvrir une culture. C'est ce que j'aime beaucoup ici, je suis tout le temps super bien accueilli, je suis très heureux d'être là, alors quand je peux soutenir, je le fais. »

Bixente à Teahupo'o © Tim Mc Kenna. www.timmckennaphoto.com
Bixente à Teahupo'o © Tim Mc Kenna. www.timmckennaphoto.com
Tu as anticipé un peu ma question, qu'est ce qui fait que tu es aussi fidèle à la Polynésie ?
 
« Je ne sais plus combien de voyages j'ai fait, 6 peut être, mais depuis que j'ai découvert la Polynésie pourquoi je reviens ? D'abord parce que je suis un passionné de la mer. Personnellement, je pense que lorsqu'on aime la mer, le plus bel endroit au monde pour ça, c'est la Polynésie. Quand on aime le surf, la plongée sous-marine, la voile, quand on aime tout ce qui est lié à la mer, la beauté des couleurs, la lumière qui est tellement particulière ici à Tahiti, très changeante, les variétés de bleu...Quand on aime tout ça, c'est le plus bel endroit au monde. Donc j'y reviens. »
 
« Et puis c'est important d'y être avec des amis, de pouvoir rigoler, finalement de pouvoir redevenir un peu gamin, de déconner. Et puis j'aime beaucoup faire du sport, faire du surf. J'étais avec Raimana depuis 2-3 jours, maintenant que Teva a fini son événement, on va aller cette semaine surfer ensemble. Ce matin, Raimana m'a fait surfer à Teahupo'o, il m'a placé, j'ai partagé ça avec lui, c'était juste extraordinaire, pareil avec Teva, on va prendre des vagues, on va hurler de plaisir, c'est ce que j'aime. »
 
« Prochainement, je vais venir ici faire un documentaire, j'avais fait un premier documentaire sur Raimana, j'ai fait une série documentaire qui s'appelle 'frères de sport', le premier était avec Raimana sur le surf à Tahiti, le 2e c'était sur le ski ‘free ride’ à Chamonix avec Aurélien Ducros, le 3e c'était sur les arts martiaux brésiliens avec un garçon qui s'appelle José Aldo. Le quatrième, je vais le faire sur la plongée sous-marine et une grande partie de ce documentaire va se dérouler à Rangiroa. Je suis donc venu aussi pour prendre des informations, pour pouvoir faire ce tournage dans les meilleures conditions. »

"je pense que lorsqu'on aime la mer, le plus bel endroit au monde pour ça, c'est la Polynésie."
"je pense que lorsqu'on aime la mer, le plus bel endroit au monde pour ça, c'est la Polynésie."
Tu as marqué un super but, je vois que tu n'as pas perdu la main, ou le 'pied' ?
 
« (Rires). C'est comme le vélo, cela ne se perd pas. Cela ne va plus aussi vite qu'avant mais...j'ai joué au foot de 13 ans jusqu'à l'âge de 37 ans, tous les jours, donc c'est normal qu'il me reste quelque chose, deux-trois trucs, même si bon, le foot...Je suis plus intéressé par faire du surf à Tahiti, de la plongée ou du ski ! »

Entre ta vie en France, ton activité de commentateur sportif et le surf à Tahiti, le contraste est fort ?
 
« Je n'y pense pas, je suis dans ce que je fais, je ne pense pas au foot quand je suis ici. J'ai la chance d'avoir d'autres centres d'intérêt que le foot même s'il reste important pour moi, c'est ma base, c'est mon métier, je travaille dans les médias, j'ai une émission radio chaque semaine mais c'est important pour moi de vivre d'autres choses, de découvrir des endroits comme la Polynésie qui sont sublimes, de lier des amitiés, de rencontrer des gens fantastiques, j'ai besoin d'avoir plusieurs vies. Moi j'oublie le footballeur, je vois bien que les Polynésiens ne l'oublient pas, il me disent tout le temps 'ah champion du monde, champion du monde !' Cela reste, mais moi je l'oublie en fait. »
 
Un dernier remerciement ?
 
« Oui, aux Tahitiens, aux Polynésiens, à Tahiti, à la Polynésie, pour ce qu'elle m'offre depuis tellement d'années, depuis que je viens ici, pour la chaleur, qui n'est pas légendaire, de l'accueil tahitien et merci à mes amis particulièrement Teva Zaveroni et Raimana Van Bastolaer, j'ai la chance d'avoir deux amis sur qui je peux compter tout le temps et qui sont des ambassadeurs fantastiques de Tahiti et de la Polynésie. » SB

Rédigé par SB le Mardi 11 Août 2015 à 10:35 | Lu 4586 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par tom83 le 11/08/2015 13:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu na pas 2 AMIS ,,,, c'est la POLYNESIE FRANCAISE entière tes amis ,,,, tu a su partagé ton courage et vivre en polynésien !!!!!

FAAITOITO pixenté (tahitien)

2.Posté par Valérie le 12/08/2015 07:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Belle interview qui met en avant le goût et le sens de la vie 😊 bien à vous

Signaler un abus

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki