Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Internet : le groupe OPT poursuivi pour tromperie



PAPEETE, 9 novembre 2017 - Le groupe OPT et sa filiale Vini sont cités à comparaître devant le tribunal correctionnel pour tromperie, à la demande d'une quinzaine d'usagers d'internet qui s'estiment floués. La direction du groupe plaide son incompréhension, dans un communiqué transmis jeudi. L'audience a été renvoyée au 28 août 2018.

L'affaire avait été révélée en 2016 par le magazine Tahiti Pacifique Hebdo : plusieurs professionnels de Rangiroa dénonçaient à la Direction générale des affaires économiques (DGAE) des débits internet très largement en-dessous des forfaits pour lesquels ils avaient souscrit. L'enquête ouverte par la suite avait conclu à l’infraction pénale de tromperie. Surtout, elle avait établi qu'il était notoirement connu en interne, à l'OPT, que la saturation de la capacité satellitaire ne permettait pas de fournir les débits de connexion vendus dans les îles.

L'affaire avait finalement été renvoyée en correctionnelle pour une audience prévue ce jeudi. Le groupe OPT et sa filiale Vini sont inquiétés du chef de tromperie, à la demande d'une quinzaine d'usagers d'internet qui s'estiment floués. L'audience a été renvoyée au 28 août 2018 à la demande des avocats de la défense.

En attendant, la direction générale de l'OPT a souhaité réagir dans la journée. Elle évoque sa "totale incompréhension". Dans un communiqué adressé jeudi, elle rappelle que l'établissement public travaille au déploiement du nouveau câble sous-marin domestique Natitua qui desservira dès la fin 2018 une partie des îles Tuamotu et des Marquises, offrant de meilleurs débits de connexion. Et que la récupération de la bande passante satellitaire des îles qui seront raccordées directement ou indirectement par faisceaux hertziens à Natitua sera partiellement réutilisée pour les autres îles, ce qui permettra également d’améliorer les débits. Dans le cadre de la mise en œuvre de Natitua, l’île de Rangiroa bénéficiera de la pose de la fibre optique FTTh (Fiber to the home), représentant un investissement de 660 millions de Fcfp. Le projet Natitua nécessite un investissement de 6,5 milliards Fcfp.

Concernant l'affaire qui lui vaut d'être poursuivi pour tromperie, le groupe OPT précise aussi que "les offres commerciales 1 Mb/s et 2 Mb/s ont été commercialisées en 2013 afin de lutter contre la fracture numérique en améliorant la qualité de service au bénéfice des clients des archipels éloignés", que "ces offres sont coûteuses et génèrent des pertes pour le Groupe OPT", qu'elles "ont rencontré un succès plus important que prévu, nécessitant des changements d’équipements et des capacités satellitaires supplémentaires très coûteuses (90 millions de FCFP/an) qui ont été ajoutées progressivement". Dans la pratique, note aussi ce communiqué, la nature même des offres ADSL peut conduire à des situations de congestion ponctuelle du réseau, car dépendant de paramètres tels que le nombre d'utilisations simultanées des connexions et les usages, les débits annoncés sont des débits maximum qui étaient régulièrement atteints.

Le communiqué du groupe OPT :

Rédigé par JPV avec communiqué le Jeudi 9 Novembre 2017 à 15:38 | Lu 15499 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Novembre 2017 - 09:52 Carnet de voyage:« Gatae », l’or vert de Ahe

Vendredi 24 Novembre 2017 - 09:44 Teva Rohfritsch défend l'économie bleue à Paris

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance