TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Floating Island Project : "ce projet ne coûtera rien au Pays", assure Bouissou




Une esquisse de ce à quoi pourrait ressembler le Floating island project.
Une esquisse de ce à quoi pourrait ressembler le Floating island project.
PAPEETE, 1er décembre 2017 - Le président Edouard Fritch est mandaté par le gouvernement pour signer un protocole d’entente avec l’organisation non gouvernementale Seasteading Institute, en vue de la concrétisation du Floating Island Project en Polynésie française.

Même s’il paraît fantaisiste de prime abord, le projet est très sérieux : le Seasteading Institute envisage, au cours de la prochaine décennie, de développer des villes flottantes à travers les océans du monde. Avec le soutien financier de plusieurs fortunes de la silicon valley, ce think tank californien a jeté son dévolu sur la Polynésie française, pour établir son projet pilote d’îlot flottant, qui devra servir de base de lancement et d’exemple au développement de son projet futuriste.

> Lire aussi : La Polynésie accueillera-t-elle la première cité-Etat flottante ?

Le ministre du Tourisme, Jean-Christophe Bouissou a précisé jeudi la nature de l’engagement que s’apprêtait à conclure la collectivité, à travers la signature prochaine d’un protocole d’entente : "Il s’agit de l’autorisation donnée par le gouvernement, au président, de signer ce que l’on appelle un MOU, pour Memorandum of understanding, avec la société qui envisage de construire ce prototype de ville flottante en Polynésie française. C’est un choix de leur part, compte tenu de la situation de la Polynésie et de la problématique d’élévation du niveau de la mer. Il s’agit d’autoriser le démarrage d’une étude. (…) Ce projet ne coûtera rien au Pays. L'étude doit porter sur la faisabilité du projet, la situation économique du Pays, l’évolution, éventuellement de nos règles en termes de fiscalité – c’est ce que nous faisons pour le projet de Hao, comme pour le Mahana Beach, donc il n’y a rien de particulier", a aussi souligné le porte-parole du gouvernement concernant la création de zones économiques spéciales souhaitées par la Seasteading Institute.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 1 Décembre 2016 à 15:52 | Lu 3590 fois






1.Posté par REY Ethode le 01/12/2016 18:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien sûr
c'est NOEL

2.Posté par TEORE le 01/12/2016 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bande de Mongoliens, laissez notre zone maritime tranquille et essayez de trouver quelque chose de plus utile afin d 'aider le nuna'a!!!!! A quoi servira ce genre de projet???? franchement

3.Posté par Te ferurira'a le 01/12/2016 19:59 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne faut pas rêver, Eiaha e moemoea !!!!!!!

4.Posté par Xenos le 02/12/2016 08:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand il y a une belle escroquerie en vue, nos dirigeants ne manquent jamais à foncer dans le piège...

On ne compte plus les projets de ce genre.

5.Posté par beaulieu jean pierre le 02/12/2016 08:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que cela ne coûte rien admettons, mais si cela ne rapporte rien, rien plus rien = rien si ce ne sont des emmerdes et une occupation de notre zone économique.
Et aussi si cela ne coûte rien, pourquoi alors ne pas faire cet essais directement en zone océanique libre ?
Décidément Fritch déconne grave en ce moment, jusqu'à aller saluer le pseudo courage de Hollande qui n'en a jamais eu du courage, sauf pour écraser les Français.

6.Posté par lecommentateur le 02/12/2016 08:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très bonne idée!!! Tant que ça ne coûte rien au pays, j'adhère au projet!

7.Posté par Diké le 02/12/2016 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Poisson d'avril !
On peut imaginer le tas de rouille et de béton échoué sur les récifs dans quelques années suite à un bon cyclone ou tout simplement au manque d'entretien.
Au fait pour les dix mille endroits déjà salopés et abandonnés, vous prévoyez quelque chose ? Vallée de la Punaruu, basse vallée de la Papenoo, ex Hyatt du Tahara'a, hotels abandonnés à Bora, Mooréa, Huahine, Tahiti...,dépotoirs communaux sauvages partout....
Et pour Mr Bouissou,, le cloaque de la baie Vaitupa à Faa'a....

8.Posté par lebororo le 02/12/2016 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La pollution géante de l'endroit ne sera jamais contrôlée.
Un territoire étranger met les "pieds" à vie sur notre "eau".

9.Posté par tamaori le 02/12/2016 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Toujours les mêmes POIRI qui ralent. Ceci et cela, fort avec votre clavier. Maohifaraniepootetutae ma. Grandissez, et allez travailler

10.Posté par microstring le 02/12/2016 13:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je reste ébahis par les commentaires de certains habitants de ce pays. Que du négatif !!!
Vivement l'indépendance; que ces gens soient responsabilisés...

11.Posté par MR TARTONPION le 02/12/2016 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

juste une question comme ça...ou iront ils jeter leur déchets ?

12.Posté par avec MONIL le 02/12/2016 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Après les terres, ils viennent nous voler notre océan.

13.Posté par zozo le 02/12/2016 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

parce que le projet mahana beach et hao n'a rien couté au pays !!!! Non juste des etudes ,, fiscalité et autres (200 millions) ,ben voyons tout ça c'est gratuit ,c'est les californiens qui vont bosser et qui payeront tous les frais de grosses bouffes d'avion, et les salaires des personnels qui vont bosser ! en plus ils se foutent ouvertement de notre gueules ! ferait mieux de se mettre au régime ! ils auraient pas shopper la syphillis des fois ?

Les californiens ont trouver des pigeons qui se contenteront de quelques graines pour leurs élections pendant qu'ils passeront des vacances gratos ici et feront payer à leur cabinet des frais d'étude ++++ par les polynésiens .

14.Posté par zozo le 02/12/2016 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rockland hotel pour TEMARU, mahana beach pour FLOSSE, maintenant cité etat pour FRITCH ! vous croyer un instant que le monde va accepter de reconnaitre des états flottants construits de toutes pièces et de commercer avec eux ? autant de paradis fiscaux et de refuge pour tous les malfrats et terroristes ! Si c'était le cas il y a déjà longtemps que des paquebots abriteraient de tel états et sortirait tous les jours des chantiers !un etat qui se déplacerait ou il veut ! BILL GATE serait microsoftiens !! toutes les grosses entreprises auraient leur etat. Tout ça c'est une grosse arnaque pour pomper l'argent de nos taxes , payer la campagne de 2018 et nous faire oublier la nouvelle taxes télécom

15.Posté par Erick Monod le 02/12/2016 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'aimerais tous vous voir aussi indignés par le projet Makatea . Et pourtant ....même absurdité , même entreprise irresponsable , même volonté d'abuser de notre naïveté , même pretensión de nous abuser en énonçant des chiffres mirobolants sur la valeur du phosphate et le succès de cet entreprise....

16.Posté par zozo le 02/12/2016 21:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on paye pas E FRITCH et BUISSOU pour jouer au jules verne! Quand ils seront plus aux affaires ils pourront perdre leur temps dans des c.......ie pareil. Pour le moment il faut qu'il bosse pour la polynesie. elles sont où les réformes ? on continue à taxer et à faire la manche à PARIS et en europe ! plutôt que de jouer au jules vernes et de faire les beaux devant les californiens (ou californienne ?) puisqu'ils ont du temps de libre qu'il aille faire du sport pour diminuer leur tour de ventre et montrer l'exemple ! E FRITCH est décevant ! un vrai G FLOSSE ! Il est en train de prendre le melon et de se rendre ridicule !!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 23 Février 2017 - 18:00 3840 croisiéristes attendus en escale à Tahiti

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance