Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Edouard Fritch "atterré" par la résolution du dernier congrès des communes



"Pour moi, cet ultimatum est irrecevable. Je n’entends pas m’y plier" a affirmé Edouard Fritch, mardi matin face au délai de trois mois laissé au gouvernement pour donner une suite favorable aux demandes exprimées dans la résolution finale du dernier congrès des communes.
"Pour moi, cet ultimatum est irrecevable. Je n’entends pas m’y plier" a affirmé Edouard Fritch, mardi matin face au délai de trois mois laissé au gouvernement pour donner une suite favorable aux demandes exprimées dans la résolution finale du dernier congrès des communes.
PAPEETE, 9 août 2016 - Edouard Fritch a provoqué une conférence de presse mardi matin pour exprimer sa surprise à la lecture de la résolution ratifiée lors du dernier congrès des communes, la semaine dernière. Il se dit "atterré".

Assisterait-on aux premières fissures dans la belle collaboration politique mise en œuvre depuis fin 2014 entre le président Fritch et les élus des communes polynésiennes ? Depuis, le contrat de projets 2015-2020 aura été renégocié par le Pays en y incluant un volet "commune" potentiellement doté de 12 milliards Fcfp de financements ; 160 projets municipaux ont été présentés et validés devant la délégation au développement des communes (DDC) pour près de 2,4 milliards Fcfp. Très vite aussi, l’échéancier d’apurement des 4 milliards Fcfp d’arriérés de versement au Fonds intercommunal de péréquation (FIP) aura été revu pour passer de 8 ans à 4 ans. En mai 2015, Nuihau Laurey et Lana Tetuanui, les deux candidats pro-Fritch aux sénatoriales partielles ont été élus sans mal dès le premier tour.

Mais jeudi, à l’issue du 27e congrès des communes, est tombée une résolution détonante qui reproche au gouvernement de ne pas suffisamment associer les élus municipaux aux projets de développement du Pays et qui laisse trois mois à l'Exécutif pour revoir sa copie.

Il aura fallu un week-end à Edouard Fritch pour formuler publiquement une réaction. C’était l’objet d’une conférence de presse initialement programmée lundi matin mais repoussée au dernier moment au lendemain.

"Je pense que depuis 2 ans nous entretenons de bonnes relations de travail avec les maires", a-t-il commencé, mardi. "Les dossiers des communes sont traités sans considération pour la couleur politique. J’ai tenté de rechercher des moyens de financement supérieurs à ce qui était précédemment. J’en ai obtenu".

Partant de là, il se dit "atterré de voir cette réaction au travers de la résolution où les maires disent effectivement en avoir marre" et dubitatif : "est-ce que cette résolution traduit vraiment le sentiment de la majorité des maires, ou bien est-ce qu’elle n’est que la traduction des ambitions de ses rédacteurs qui sont une petite poignée de personnes qui ne sont pas dénués d’arrière-pensées politiques et qui ont réussi à manipuler le président du SPC pour lui faire endosser ce texte ?" : "Nous entrons en campagne électorale et je m’attends à ce que ça tangue un peu".

"Pas du tout", dément Cyril Tetuanui soupçonné de manipulation. Le président du Syndicat pour la promotion des communes (SPC), maire de Tumaraa à Raiatea l'affirme : "Je ne suis pas manipulé ; nous ne sommes pas manipulés. Je ne suis que le porte-parole des maires. Et nous ne sommes pas en conflit avec le gouvernement. Nous avons un comité de rédaction dont je suis le président. Il ne compte que des tavana. Cette résolution donne simplement le reflet de nos travaux au congrès des communes". Il est aux îles Sous-le-vent en tournée depuis vendredi.

"Oui, j’assume que les communes doivent être associées aux réflexions pour le développement du Pays", insiste-t-il. "Aucun maire n’a envie d’apprendre par la télévision que sa commune est au cœur d’un projet de développement du Pays. Il faut nous associer en amont".

Quant au délai de 3 mois laissé au gouvernement pour donner suite à cette résolution : "Me poser un ultimatum, c’est dire que nous sommes en guerre", analyse Edouard Fritch. "Pas du tout, c'est normal : on a besoin de concret" rétorque Cyril Tetuanui en assurant que 38 maires sur 48 soutiennent encore le gouvernement. "Pour moi, cet ultimatum est irrecevable. Je n’entends pas m’y plier", annonce le chef de l'Exécutif.

Le président du SPC, annonce qu’il sollicitera une entrevue avec Edouard Fritch dans le courant de la semaine prochaine. Cette rencontre se fera en présence d’une délégation de maires polynésiens.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mardi 9 Août 2016 à 14:36 | Lu 2887 fois






1.Posté par Mathius le 09/08/2016 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Marrant la POLYNESIE, si nous analysons le relationnel des autorités, politiques, civiles et religieuses nous pouvons faire le constat qu'un problème de forme dans les discours des uns et des autres enfument complètement la véritable pensée des uns et des autres.... Les observateurs du pacifique sud doivent franchement avoir du mal à les prendre au sérieux.
Vite Oscar Temaru va dénoncer tout cela a l'ONU pour les faire rire..🤑

2.Posté par fu-k-u le 09/08/2016 15:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avant d 'associer les maires aux "projets de développement" (sic), encore faudrait-il qu'il y en ait des "projets de développement".
On voit tout de suite le sous marin manipulateur là dessous qui fait parler le pérésident du SPC .
C'est comme le pasteur protestant manipulé par le sous marin de Faa'a.

3.Posté par CITRUS le 09/08/2016 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BONJOUR

j'ai personnellement prévenue le PRÉSIDENT
il faut qu'il fasse attention , le ver est dans le fruit ,est le fruit est dans
la corbeille gouvernemental

4.Posté par CITRUS le 09/08/2016 16:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

REMOI

sans insulter qui que ce soit ......................
UNE BONNE MAJORITEE DE MAIRES SAVENT A PEINE LIRE OU ÉCRIRE
ils confondent caisses de la mairie , et caisse pour acheter le maa de la maison

5.Posté par Cool Ruler le 09/08/2016 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cyril cautionne l'ultimatum. Si ce n'était pas le cas, il aurait du avoir l'intelligence (ou le courage ...) de se désolidariser de cette résolution. Mais les élections commencent à s'approcher à petit pas. On va retomber dans la politique telle qu'on la connait ici (celle de la terre brulée) si Edouard laisse faire.

Ça promet ...

6.Posté par Teriivaea le 10/08/2016 07:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lorsqu'un politique prétend qu'un autre politique, ayant fait des déclarations qui ne conviennent pas au premier, a été manipulé, il témoigne alors d'une double lâcheté. En disqualifiant ainsi une personne tierce (le prétendu manipulateur), cela permet d'une part de ne pas répondre au fond sur ces déclarations et d'autre part, si le second politique n'est pas trop "rigide" ce qui est souvent le cas chez nous, de faciliter pour l'avenir une opportuniste "réconciliation" sur la base d'une invitation du genre "Mais je ne t'en veux pas du tout, je savais bien que tu étais manipulé, travaillons donc ensemble pour le bien de la population...". Dans les 2 cas, le nécessaire débat démocratique est totalement ignoré puisque rien n'aura été alors débattu sur le fond .

7.Posté par Chaval le 10/08/2016 07:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Cyril Tetuanui est toujours au premier rang pour déstabiliser, semer le doute ou la zizanie. Les maires ? Combien sont-ils en réalité à réclamer encore plus ? Qui est dessous ce mouvement ? Ce pays ne sera jamais stable car il y a trop d'intérêts particulier et électifs en jeu, chacun tire dans les pattes de l'autre et cherche la meilleure part du gâteau. C'est lamentable !

8.Posté par Fiuroa le 10/08/2016 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fiuroa
Mais qu'est-ce qu'on se marre!
J'en ai mal aux cotes...

9.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 10/08/2016 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Atterré" ! (Alors que les explosions atomiques étaient sous-marines depuis le milieu des années 70', je crois qu'Edouard FRITCH en étant atterré a beaucoup de chance pour ce qui va encore lui arriver ! hahahaha)

Bref s'il est "atterré" rien que pour une bafouille de maires français indigènes, qu'est-ce qu'il va être quand ces mêmes maires iront jusqu'à réclamer le statut d'être humains pour leur électeurs - et les absent'ioniss' - et donc et donc et donc... le DROIT au RSA, même en francs des colonies françaises du Pacifique hohohohohoh rollstahiti@gmail.com

10.Posté par Droulet le 10/08/2016 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Citrus

Et mec, t'as envie de ré faire flinguer par les maires de Polynésie ?
Les traiter publiquement d'analphabètes et de voleurs, c'est grave.....et c'est pas l'anonymat de ton email qui te protégera....

11.Posté par Droulet le 10/08/2016 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@René Hoffer
Eh président , faudrait revoir ta définition de INDIGÈNE
Toi tu es indigène en Polynésie, moi je sui indigéne ........à l'endroit où j'habite.
Alors maires français indigènes ça veut dire ....MAIRES FRANÇAIS DE MÉTROPOLES, DE TAHITI, DE LA RÉUNION etc tous réunis dans le même panier français.!!!!!
Enfin quoi, un président ça respecte son vocabulaire !!!

Salut bien et continue à rouspéter.

12.Posté par Lydie le 10/08/2016 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur Cyril Tetuanui dit et je reprends ses propos vouloir que "les communes soient associées aux réflexions pour le développement du pays", sur ce point je pense qu'il n'a pas tout à fait tort ce qui obligerait le gouvernement à plus de transparence sur tout ce qui se décide à haut niveau.(avec pour but final que ces réflexions débouchent sur du concret,sinon ça ne sert à rien).Mais il ne faut pas se voiler la face certains maires n'ont pas l'envergure de décideurs, ceux là devraient se remettre en question et s'entourer de personnes compétentes.

13.Posté par simone grand le 10/08/2016 16:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chère Lydie, c'est quand on est compétent dans quelque chose qu'on a conscience d'être incompétent dans d'autres.

14.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 10/08/2016 16:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Droulet Post 11 :
Merci pour l'intérêt que tu portes à mes posts. D'accord qu'indigène est l'habitant du cru, c'est pour ça qu'il n'y a pas de lézard avec cette expression. Je l'ai accolée à "français" ("français indigènes") justement pour leur rappeler leur indigénat français de là-bas car les communes sont soumises au diktat de l'occopant français hahahaha
Et merci pour tes encou-rageusements à continuer - mais je rectifie -, non pas à rouspéter, ça tout le monde peut le faire hahaha mais à "l'ouvrir" hiihihihi rollstahiti@gmail.com


"11.Posté par Droulet le 10/08/2016 11:43 | Alerter
@René Hoffer
Eh président , faudrait revoir ta définition de INDIGÈNE
Toi tu es indigène en Polynésie, moi je sui indigéne ........à l'endroit où j'habite.
Alors maires français indigènes ça veut dire ....MAIRES FRANÇAIS DE MÉTROPOLES, DE TAHITI, DE LA RÉUNION etc tous réunis dans le même panier français.!!!!!
Enfin quoi, un président ça respecte son vocabulaire !!!
Salut bien et continue à rouspéter."

15.Posté par hotutea le 10/08/2016 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lydie, les communes sont élues par leur propres habitants respectifs et le gouvernement (l'excécutif) par les représentants élus par le peuple du pays (la polynésie) , et non, les maires n'ont pas à s'imiscés dans ce que le conseil des ministres décide, et il y a aussi les représentants civils du conseil économiques et social qui réfléchissent pour le pays et ce n'est pas aux maires de s'ingérer. Ils ont été élus pour leur programme et ont l'obligtion de fournir de l'eau potable, la responsabilité de la sécurité, et de la proprété de leur commune. C'est à cause des élections qui s'approchent
qu'ils veulent faire du chantage pour leur future place à l'assemblée térritoriale et nationale.
Edouard, ne rentre pas dans leurs combines, car trop dure pour eux la reponsabilité de maire, mais plus facile la responsabilité de représentant à l'assemblée territoriale. Gastounet n'est pas loin de la combine.

16.Posté par Mathius le 10/08/2016 17:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le flossisme épicé a l'oscariose est le cancer de ce pays. Il faut le dénoncer à l'ONU

17.Posté par Chaval le 10/08/2016 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Hoffer à part ta fonction de président des Français et de la Polynésie Française tu vis de quoi ? Qu'est ce que tu fait comme boulot utile à la Polynésie ? A moins que tu ne vives comme un parasite

18.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 10/08/2016 19:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Chaval (post 17) : Ecris-moi - anonymement bien sûr car je ne pense pas que tu oseras m'écrire normalement hahahaha - à rollstahiti@gmail.com et je te répondrai en détail hahahaaha

19.Posté par TAAHOA le 11/08/2016 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à A. B alias Mathius : Lorsque oscar aura réussi sa mission à l'ONU tu seras le premier à le regretter et à avoir peur.

20.Posté par Mathius le 12/08/2016 05:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Taahoa, la force des cons c'est qu'ils sont les plus nombreux, Et le demontre bien.
Si Oscar réussi ce sera grâce à toi et allié😇🤕👻

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance