Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Disparu en mer : les recherches pour trouver Matariki "sont restées vaines" (MRCC)



La zone de recherche a été élargie mercredi matin à tout le chenal entre Tahiti et Moorea (Casa) et la frange côtière de Faa'a à Mataiea.
La zone de recherche a été élargie mercredi matin à tout le chenal entre Tahiti et Moorea (Casa) et la frange côtière de Faa'a à Mataiea.
Màj (18h50, mercredi 4 mai) : Les recherches entreprises depuis mardi après-midi et poursuivies mercredi toute la journée sont restées vaines, constate un communiqué du MRCC. Elles seront poursuivies jeudi matin par la gendarmerie nationale.

Màj (15 h 25, mercredi 4 mai) : La Casa de l'armée de l'air a repéré ce mercredi vers 14 h 30 un Paddle dérivant à 5 nautiques au Sud-Est de Moorea. Les secours sont toujours à la recherche de Matariki, le jeune homme de 16 ans porté disparu depuis mardi après avoir été emporté par un fort courant sortant, passe de Tevahi à Paea. La planche a été récupérée vers 15 heures "sans leach et sans corps", confirme Stanley Ellacott, président de la FEPSM, présent sur place. Les recherches se poursuivent pour retrouver le corps du jeune homme dans la zone comprise entre la position du paddle lors de sa découverte et la passe de Tevahi. Elles sont conduites par hélicoptère.

PAEA, le 4 mai 2016 (10 h 07) - L'hélicoptère Dauphin a repris ses recherches et des moyens nautiques supplémentaires ont été engagés, ce mercredi matin, pour tenter de retrouver un adolescent de 16 ans emporté par la mer sur son paddle, mardi après-midi à Paea. Les conditions météorologiques étaient très mauvaises. Contrairement à certaines rumeurs qui circulent, sa planche n'a toujours pas été retrouvée.

Deux jeunes adeptes de paddle board s'étaient laissés surprendre par les mauvaises conditions météorologiques et un fort courant sortant, mardi après-midi, dans la passe Tevahi au niveau du PK 24 à Paea. "La mer est très agitée" nous avait-on indiqué sur place, tandis Météo France faisait état d'une vigilance jaune pour forte houle.

L'un des deux sportifs était parvenu tant bien que mal peu après 15 heures à regagner le rivage en passant par-dessus le récif. Il avait prévenu dès 16 heures le Centre de secours et de sauvetage en mer (MRCC) des difficultés qu'éprouvait son jeune copain, Matariki, 16 ans, à en faire de même.

L'hélicoptère inter-administration Dauphin a survolé la zone des recherches dès l'alerte donnée dans l'espoir de le retrouver, jusque tard dans la nuit de mardi, entre Paea et la pointe des pêcheurs à Punaauia. Les recherches ont repris ce mercredi depuis le lever du jour avec des moyens nautiques des pompiers, de la gendarmerie, de la FEPSM ainsi que de nombreux volontaires. L’avion CASA de l’armée de l’air effectuera quant à lui des recherches entre Tahiti et Moorea.

Contrairement à une rumeur qui circulait dès mardi soir, le paddleboard du jeune disparu n'était toujours pas retrouvé à la mi-journée, mercredi. Une planche rigide, rouge et jaune, qui permet aux sauveteurs de garder espoir sur l'issue de ces recherches : "C'est à la fois inquiétant et positif", expliquait à la mi-journée mercredi Clément Jacquemin, le directeur du MRCC. "On ne retrouve pas cette planche et on ne comprend pas pourquoi, après toutes ces recherches. Mais cela nous laisse espérer qu'il flotte encore. Dans ce cas, si la personne est toujours accrochée ou allongée dessus, elle peut se tenir en sécurité. Pour l'instant nous n'avons aucune raison d'arrêter nos recherches".

Mercredi la zone de recherche a été élargie à tout le chenal entre Tahiti et Moorea au moyen d'un ratissage à faible altitude par un Casa de l'armée de l'air. La frange côtière de Faa'a à Mataiea, est survolée par l'hélicoptère Dauphin jusqu'à 5 nautiques des côtes. Sur l'eau, la Fédération d'entraide polynésienne de sauvetage en mer (FEPSM) a dépêché sept embarcations pour venir en renfort des pompiers (trois jet ski) et des moyens de la gendarmerie. Les recherches doivent se poursuivre jusque dans la soirée, où les services de l'Etat seront amenés à considérer la poursuite des recherches.

4 plaisanciers victimes d'une voie d'eau hélitreuillés à Arutua, aux Tuamotu

Le MRCC Papeete a reçu un signal provenant d’une balise de détresse, localisée à Arutua (Tuamotu), mardi soir à 21 h 15. La détresse a été confirmée par le MRCC Alameda (USA) qui a confirmé de son côté la réception d'un message radio de la part d’un voilier victime d’une voie d’eau avec quatre personnes à bord.

Le MRCC Papeete a aussitôt engagé l’hélicoptère inter-administration Dauphin qui a rapidement fait route sur la position. Les quatre plaisanciers ont finalement été hélitreuillés et déposés à Rangiroa, sains et saufs, à 02 h 00.


Rédigé par Raphaël Pierre le Mercredi 4 Mai 2016 à 18:57 | Lu 37602 fois

Tags : FAITS DIVERS






1.Posté par Hitinui le 03/05/2016 23:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut se mobiliser il faut des bateaux des hélicoptère il faut chercher Matariki il et toujours en vie il faut jamais à bon donné il faut le trouver aider Matariki aider le.

2.Posté par Newell le 04/05/2016 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Courage , je pense qu'ils font tout pour le retrouver.
Faaitoito les pêcheurs pour le retrouver ...

3.Posté par lebororo le 04/05/2016 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Gardons l'espoir...

4.Posté par Gentiana TAPUTUARAI - JAMET le 04/05/2016 16:11 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon Dieu j''espère qu''on va le retrouvé????
Je souhaite beaucoup de courage à la famille.
On y croit donc, on garde espoir!!!!

5.Posté par Haureva le 04/05/2016 19:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel gachis de perdre un jeune homme de 16 ans, quel gachis, !!!!!il faut prier, et demander au seigneur de nous faire revenir ce bo goss, ; meme si je ne le connais pas, mais perdre un jeune à cet age là, ca fait trop trop mal!!! j'ai aussi un fils de son age, j'imagine déjà ma réaction, à la place de ses parents. Tiens bon mon enfant!!! tiens bon, tout Tahiti et la Polynésie pensent à toi et te souhaitent de vite revenir à nous!!! Faaitoito, j'ai mal aussi!!

6.Posté par Teipo le 04/05/2016 20:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un grand faaitoito a la famille aux amies ne perdez pas espoirs .soyez forts .je compaties beaucoup.je suis avec vous.et faaitoito aussi aux pompiers aux secouristes.etc...gardons espoirs .merci.

7.Posté par teipo le 04/05/2016 20:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Gardons espoirs .partageons avec la famille les amis nos forces a chacun d'entre nous .un grand fa'aitoito.

8.Posté par Rava le 04/05/2016 22:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme que facebook je tient vraiment a être sur l''un des transport j''aime ses mission mais j''y connais personne.J''ai une forte émotion l''envie d''être a sa recherche.Si possible ma présence peut être accepter?Je le connais ainsi que sa Maman.Merci

9.Posté par domi le 05/05/2016 07:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Meme si l espoir est ténu..gardons le

10.Posté par hope hope le 05/05/2016 08:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais il faut creuser chercher dans les environ de Moorea et mm entre pour que nous le retrouvions.. Il est en vit je le sait aider le.. Faites plus de recherche

11.Posté par Tiarelantana le 05/05/2016 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous n'en sommes pas au premier drame dans cette passe situé en face du parc public Rohotu à Paea. En effet, pas plus tard que l'année dernière, une jeune femme avait trouvé la mort à l'entrée de cette passe réputée très dangereuse en cas de forte houle. C'est toujours le même scénario que seuls les habitués du coin connaissent les raisons de ce drame devenu trop fréquent!!!
Il y a en plein milieu de cette passe à quelques mètres de profondeur, un trou, une entrée de lava tube sans doute où beaucoup de personnes dans le passé avaient été retrouvées noyées, coincées à l'entrée de ce trou.
Pour le pauvre Matariki, c'est vraiment dommage que les pompiers de Paea soient arrivés en retard sur le lieu du drame alors que d'après les premiers témoins du coin, Matariki était encore vivant lorsque son copain est revenu sur le rivage pour donner l'alerte. Les pompiers de Paea sont arrivés plus d'une demi-heure après sous prétexe qu'il ne pouvait rien faire sans le feu vert de leur chef!!!! C'est hallucinant et en même temps ragant de savoir que notre caserne de pompiers super flambant neuf, équipées de personnels soit disant compétent, ne soit pas à la hauteur aujourd'hui face à sa mission d...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 17:44 Le nouvel ATR d’Air Tahiti béni à Rurutu

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance