TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Billabong Pro Tahiti 2014 dans du ‘gros’ ! Gabriel Medina VS Michel Bourez : interviews croisées




Billabong Pro Tahiti 2014 dans du ‘gros’ ! Gabriel Medina VS Michel Bourez : interviews croisées
TEAHUPO’0, le 14 août 2014. C’est parti pour la Billabong Pro Tahiti 2014 ! La cérémonie d’ouverture a eu lieu cet après midi à la pointe Fare Mahora juste en face de ‘la mâchoire’ de Teahupo’o qui frémissait au loin. La compétition peut être lancée à n’importe quel moment à partir de demain puisque la période d’attente est comprise entre le 15 août et le 26 août.
 
Officieusement, lundi semblerait proposer de bonnes conditions, de grosses conditions. C’est effectivement une quasi certitude : la 7ème étape du championnat du monde qui en comporte 11, risque fort de se faire dans du gros Teahupo’o. Il y aurait un premier train de houle qui culminerait lundi à 2M40 ( !), suivi d’un 2ème qui culminerait mercredi à 2M, en gros cela va ‘bastonner’ au moins de lundi à jeudi. La compétition a besoin de 4-5 jours 'ouvrables'..
 
En tête de ce championnat du monde on a le Brésilien de 20 ans Gabriel Medina, suivi de Joel Parkinson, Mick Fanning, Taj Burrow et enfin Michel Bourez, notre ‘spartan’ qui est placé devant Kelly Slater, 6ème.
 
Une fois passé le pont, après le fameux ‘kilomètre 0’, l’atmosphère devient spéciale. Les sourires des riverains sont accueillants, le décor idyllique. La cérémonie d’ouverture se déroule en présence de quelques surfeurs pros, des médias locaux, de l’ASP et des officiels. Le Président du territoire Gaston Flosse a fait le déplacement.
 
Gabriel Medina accepte de se prêter au jeu de l’interview avec disponibilité. Michel, que nous avons interviewé récemment, a également accepté de nous dire quelques mots et de nous donner des nouvelles de son frère Kevin Bourez, récemment blessé, à qui nous adressons nos vœux de prompt rétablissement. Les deux surfeurs ne sont pas apparus comme rivaux, ils étaient détendus et contents d'être à Teahupo'o.

Gabriel Medina, au micro de Tahiti Infos :
 
Comment te sens-tu, par rapport à cette compétition à venir :
 
« Je me sens bien. J’aime Teahupo’o. C’est une bonne vague, une gauche tubulaire. C’est bon de revenir. C’est bon de revoir ma famille d’ici, de prendre de bonnes vagues, de manger de la bonne nourriture tous les jours, c’est magnifique. »
 
Tu n’a pas encore surfé Teahupo’o dans de grosses conditions comme celles qui sont annoncées ?
 
« Non, je n’y ai jamais surfé dans des conditions comme celles qui sont annoncées, mais je ne sais pas, je suis excité, j’ai envie de voir ce que ça va donner. Je me sens prêt et je pense que ça va être une super compétition. »
 
Tu as entendu parler de l’accident du jeune frère de Michel, tu penses que cela pourrait rajouter encore de la tension supplémentaire ?
 
« Oui, j’en ai entendu parler. C’est plutôt triste. Cela aurait pu arriver à n’importe qui d’autre. C’est dommage que cela lui soit arrivé. J’espère qu’il sera en forme bientôt et que tout ira bien. C’est sûr qu’après ça, tout le monde va faire très attention au récif. »
 
Tu crains quelqu’un particulièrement dans la compétition, quelqu’un qui connaît mieux Teahupo’o que toi ?
 
« Non pas spécialement. Tous les surfeurs du ‘Tour’ sont difficiles à battre. J’espère juste faire ce que j’ai à faire, je me concentre sur moi même et j’essayerai de faire de mon mieux. »
 
Je ne sais pas si tu connais Dany Gérard, un Tahitien qui excelle en jiu jitsu brésilien, cela fait quel effet, en tant que Brésilien, d’être N° 1 dans un sport où les Tahitiens excellent ?
 
« Je ne le connais pas mais c’est sûr que c’est fou et c’est bon d’être à cette première place. C’est un peu effrayant en même temps parce que tout le monde veut y être. Il faut se concentrer, il faut s’entraîner davantage, il faut être meilleur que les autres pour rester à cette place. C’est beaucoup de travail. Ce n’est pas facile mais je m’y sens bien. Je ne sens pas de pression du tout. Je fais ce que j’aime, c’est tout. »
 
On dit de Michel qu’il est un des mieux préparés physiquement, qu’en penses tu ?
 
« Je pense qu’il est mieux que moi sur ce point là mais je me prépare aussi. J’ai 20 ans, il est plus vieux que moi donc l’entraînement est différent. Je pense que dans le Top 5 ou Top 10, aujourd’hui tout le monde est prêt. Tout le monde s’entraîne, donc c’est vraiment dur. Les différences sont minimes, ils sont juste là, tout près derrière moi au classement. »
 
Tu représentes la nouvelle génération, cette année est spéciale pour cela ?
 
« Oui, les cartes ont été redistribuées. Les dernières années il y avait certains gars dans le Top 5, le Top 10 et cette année tu as Kolohe (Andino), il y a moi, Nat (Young), cette nouvelle génération de surfeurs, c’’est fou, c’est un changement. C’est excitant, c’est sûr. »

Michel Bourez, s’est également exprimé :
 
La houle sera présente, même si le vent semble ne pas être idéal ?
 
« Oui, surtout qu’ici à Teahupo’o quand il y a du vent il faut vraiment qu’il soit dans la bonne direction. Je n’ai pas approfondi la question mais si ça reste comme ça avec un vent de nord est ça va un peu casser la vague, s’il reste à l’est, il n’y aura pas de problème. »
 
Il y aura de la houle, c’est déjà super…
 
« Oui, ce n’est pas ce va manquer. » (rire)
 
Des nouvelles de Kevin ?
 
« Kevin va mieux, à l’instant il est en train de préparer ses affaires pour rentrer à la maison, il a vraiment bien ‘bouffé’ mais ça va les docteurs se sont vraiment bien occupés de lui, il n’a pas de problème très très sérieux, c’est bien, car cela a été un moment difficile pour nous tous… mais là ça va, il a juste besoin de repos et tout ira mieux. »
 
Kevin est un des meilleurs à Teahupo’o, cela veut dire que cela peut arriver à tout le monde ?
 
« Oui, personnellement par rapport au niveau que je vois à l’eau, je dis c’est ‘un des’, voire ‘LE’ meilleur à Teahupo’o car dans toutes les conditions il excelle, pour moi c’est évident qu’il aurait dû arriver au moins jusqu’aux quarts de finale des Trials. Cela peut arriver à n’importe qui, il faut faire très très attention et être vigilant dans les moments compliqués, surtout dans les ‘wipe out’ parce que quand tu est comme ça dans l’eau, tu n’as pas vraiment le choix, il faut se protéger la tête sans perdre de temps. »
 
Gabriel me disait qu’il n’avait jamais surfé Teahupo’o dans des conditions comme celles qui sont annoncées, c’est un élément…intéressant ?
 
« Oui, il est goofy. Tout le monde sait tuber, la différence va se faire sur la question : Va-t-il y aller ou pas. Je pense qu’il sera obligé d’y aller mais il va se retrouver contre les ‘wild cards’, des gars qui ont l’habitude de surfer dans de grosses conditions : Taumata Puhetini ou Nathan Edge. Cela va être difficile pour lui mais c’est un jeune qui a déjà tout prouvé donc je m’attends à ce qu’il fasse un bon résultat ici. »
 
Cela risque d’être une compétition très intéressante pour tout le monde ?
 
« Cela va être différent des autres années, je pense. Cela risque d’être le Teahupo’o que l’on attend chaque année. De grosses conditions où l’on voit les meilleurs surfeurs se surpasser. Il y aura de la casse, c’est sûr, donc il faudra préparer le ‘quiver’ (planches). Vu qu’il y a les water patrol c’est plus facile pour nous de se lâcher parce qu’on sait qu’ils sont là et qu’ils pourront venir nous chercher en cas de problème. » SB


Rédigé par SB le Jeudi 14 Août 2014 à 22:07 | Lu 2176 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki