TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Voile - Tour de France : La belle opération dieppoise de Trésors de Tahiti


Pour cette première journée de compétition dieppoise, le sourire est revenu sur les visages salés des navigateurs de Trésors de Tahiti. Après avoir changé de terrain de jeu la veille, le nouveau plan d’eau normand a bien réussi à l’équipage tahitien qui s’octroie un premier top 5 sur le raid côtier du jour.



Le top 5, l'objectif initial, devient réalisable
Le top 5, l'objectif initial, devient réalisable
Le spectacle était à nouveau au rendez-vous, ce lundi 11 juillet, le long des côtes normandes. Pour ce deuxième acte et premier jour de compétition à Dieppe, le raid côtier a été des plus toniques puisque couru dans un vent de sud-ouest très soutenu de 20-25 nœuds. Après un départ donné face à la grande plage de Dieppe, les 24 engagés du Tour de France à la Voile ont rapidement mis le clignotant à droite pour contourner une marque de parcours positionnée à l’est de Dieppe avant de revenir devant le front de mer, pour poursuivre leur remontée au vent au large de Fécamp.
 
Revenu à la hauteur de Dieppe, la flotte a dû effectuer une dernière boucle dans l’ouest avant de venir couper la ligne d’arrivée, là encore positionnée devant la grande plage de galets. Un parcours long de 30 milles nautiques qui a à nouveau célébré la victoire de Lorina Limonade – Golfe du Morbihan. Si du côté de l’équipage tahitien, la mission fut bien menée avec une quatrième place remportée, à terre, la frustration fut à son comble toute la journée pour l’équipe et les proches de Trésors de Tahiti. En effet, ces derniers furent dans l’impossibilité de suivre la progression du trimaran rouge-et-blanc sur la cartographie en direct du Tour de France à la Voile suite à un souci de balise.

Teva Plichart avec Pierre Pennec
Teva Plichart avec Pierre Pennec
Il a donc fallut attendre l’arrivée de Teva et ses équipiers aux pontons, pour avoir le résumé de leur excellente journée, raconté ici par Dimitri Deruelle :
 
« Le comité de course nous a imposé un ris soit l’obligation de réduire la voilure. Aux vues des conditions météorologiques, ce n’était pas indispensable au début de la journée mais ce fut au final une bonne décision car le vent est bien monté en cours d’épreuve. On prend un départ moyen. Sur le bord de dégagement, on choisit de partir bâbord et d’exploiter la gauche du plan d’eau. Cela a été bénéfique tout de suite puisque nous sommes passés dans les premiers à la première bouée au vent. »
 
« Ensuite nous sommes partis sur un grand bord de portant. Au début de ce bord, nous avons pas mal perdu de terrain en restant proche de la terre avant de regarder les risées et se reconcentrer sur la marche du bateau. Nous avons alors trouvé une bonne cohésion d’équipe si bien qu’arrivés à la bouée sous le vent nous étions placés premiers. Sauf que nous ratons la manœuvre sous le vent avec une erreur de ma part sur l’enroulé de gennaker. »
 
« Aujourd’hui nous ne sommes pas encore complètement calés sur les manœuvres et ce dû à un manque criant d’entrainement. Cette petite erreur nous coûte cher alors que nous avions retrouvé beaucoup de confiance en nous. Nous repartons ensuite sur le grand bord de près en 6e position, au sein d’un paquet, à se tirer la bourre sur 8 milles nautiques. Au début c’était plutôt moyen, nous tenions la cadence mais on sentait que le scénario des premiers jours à Dunkerque n’était pas très loin. Et puis nous nous sommes accrochés, nous avons trouvé des petites choses au niveau des réglages. C’était assez positif ! A tel point que nous sommes revenus sur la tête de flotte. De 7e sur ce bord de près nous repassons 4e au large de Fécamp en creusant l’écart avec les poursuivants. »
 
« Après il nous restait une boucle à parcourir avant la ligne d’arrivée et là nous sommes bien revenus au contact de Crédit Mutuel et Grandeur Nature. Nous étions contents de cette remontée car nous les avons eu au physique. On sentait que devant ils étaient fatigués et ça devenait un peu long. Puis sur le dernier bord de spi, Crédit Mutuel nous passe et nous avons préféré assurer notre position sur Coved qui revenait. »
 
« Nous terminons donc 4e. C’était super physique et épuisant comme manche. Nous n’avons pas eu beaucoup de moments de répit à bord. Dans ces conditions très sportives, le simple fait de boire est déjà compliqué. Question vitesse, à certains moments, nous étions plus à l’aise que les autres, c’est encourageant. Ça remet de la confiance dans l’équipage. »
 
Au classement général avant jury, Trésors de Tahiti gagne une place (8e) et grâce à leur bonne opération du jour, pointe à seulement trois petits points du 5e Oman Airport. Le Top 5 est désormais à portée d’étraves.

Rédigé par SB le Lundi 11 Juillet 2016 à 11:51 | Lu 779 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki