TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Voile – Tour de France : L’heure du bilan pour Trésors de Tahiti


C’est fini ! Le clap de fin a retenti en baie de Nice, dimanche 31 juillet, après une ultime journée d’exhibition pour les 24 équipages du Tour de France à la Voile. Tandis que le team Trésors de Tahiti effectuait un dernier tour d’honneur devant la Promenade des Anglais, Emmanuel Versace, le team manager du projet tahitien, resté à terre, dressait un bilan de ces trois intenses semaines.



Le team au grand complet
Le team au grand complet
Partis de Dunkerque le 8 juillet dernier pour se terminer à Nice ce dimanche 31 juillet, les 24 équipages du Tour de France à la Voile auront disputé à un rythme effréné 18 raids côtiers, 18 stades nautiques et deux régates d'exhibition tout au long des 9 actes ponctuant les trois façades maritimes françaises : Manche, Atlantique et Méditerranée. Trésors de Tahiti, unique équipage ultra-marin du Tour, aura été l’un des acteurs incontournables de cette 39e édition du rendez-vous estival des amoureux de la voile. Après un début en douceur en Manche, Teva Plichart, Pierre « Petero » Pennec, Manutea Mahai et Dimitri Deruelle sont progressivement montés en puissance sur les actes de Baden, Roses et Gruissan, faisant oublier leur accident de flotteur à Roscoff.

Jouant les trouble-fêtes et taquinant les leaders au classement général, ceux qui se sont surnommés les Moana Hiva (« Guerriers de l'Océan ») ont longtemps occupé la 5e place du classement général. Un fait de course à Hyères (collision) les aura cruellement rétrogradés à la 8e place et rater la sélection pour la Super Finale Or à Nice. Déçus mais loin d’être abattus et surtout soucieux de faire honneur à la Polynésie Française, l’équipage Trésors de Tahiti remportera la Finale Argent et terminera 7e au classement général. Une place très satisfaisante pour la première participation du projet tahitien sur le Tour de France version Diam 24.
 
Trois faits à noter : ils auront été parmi les cinq seuls teams à avoir détrôné l’équipage Lorina Limonade – Golfe du Morbihan, magnifique vainqueur de l'édition 2016, lors d'une Super Finale (à Roses) ; ils ont terminé à quatre reprises à la deuxième place sur les raids côtiers ; les Tahitiens ont remporté le prix Finagaz de la compétitivité sur l’acte de Baden où ils ont signé deux 2e places, sur le côtier et le stadium.
 
Fier de son équipe, en mer comme à terre, Emmanuel Versace, team manager, dresse un bilan plus que prometteur pour la suite du projet Trésors de Tahiti.
 

Le team tahitien avait su rebondir face à l'adversité
Le team tahitien avait su rebondir face à l'adversité
Emmanuel, quel regard portez-vous sur la prestation de Trésors de Tahiti ?
 
« Le bilan global de ce Tour de France à la Voile pour Trésors de Tahiti est très positif. L’équipe dans son ensemble a fait un très bon résultat sportif. Le plus important pour nous était d’avoir une bonne cohésion de groupe sur un mois, ce que nous avons réussi en mer comme à terre. Tout le monde est ravi de ce mois de compétition, l’équipe comme le public qui nous a suivi de près dans les médias et les réseaux sociaux. Ce qui était un challenge, car la voile est un sport mineur en Polynésie française. Nous avions à cœur de les convaincre et de partager notre passion et nos aventures qui continuera encore deux ans. C’était nos principaux objectifs.
 
Et d’un point de vue sportif ?
 
« Le bilan sportif et notre place de 7e sont particulièrement extraordinaires en comparaison du nombre de jour d’entrainement, de la formation de Manutea et de la découverte d’un nouveau support pour Teva. Nous faisons 7e devant de grosses équipes qui avaient souvent le double de notre budget et d'entrainement. Nous sommes donc contents et très fiers d’avoir porté les couleurs de la Polynésie à ce stade de la compétition. Il est vrai que nous avons manqué d’un peu de chance sur certains actes, notamment à Hyères avec ce fait de course (l’accident avec Helvetia Blue) qui nous pénalise fortement. Nous aurions bien entendu aimé terminer dans les cinq et avoir cette petite cerise sur le gâteau. Mais n’ayons pas de regrets, nous avons navigué avec les armes dont nous disposions et avons su élever notre niveau de jeu tout au long du Tour de France.
 
Un projet Tour de France à la Voile comprend une partie sportive et également un gros travail de gestion de projet. Quel bilan faites-vous de l’équipe à terre?
 
« Il est vrai qu’en parallèle du sportif, il ne faut pas oublier l’équipe à terre qui a fait un super travail de logistique et de management. La logistique a été un travail très lourd. En amont il a fallu réserver des appartements pour 9 personnes dans 9 villes étapes très éloignées les unes des autres. Puis gérer le quotidien, les transports et répartir les rôles pour tout un groupe de sportifs. C'était notre première expérience mais nous nous sommes obligés à être professionnels dans l’approche de l’organisation.
Pendant toute la compétition, nous avons également accueilli la Députée Maina Sage, la délégation de la Polynésie Française avec Caroline Tang, à Dunkerque et à Roscoff, accompagnée de Marc Hélias, des membres de Air Tahiti Nui et du GIE Tahiti Tourisme, plus des partenaires ou des fournisseurs de nos partenaires. Même s'ils connaissaient peu ou pas la voile, ils n'oublieront jamais leur expérience à bord de Trésors de Tahiti, des bateaux accompagnateurs ou au carré VIP du Yacht Club.

Quelques déceptions mais le bilan est globalement très positif pour le team Tahiti
Quelques déceptions mais le bilan est globalement très positif pour le team Tahiti
D’un point de vue communication, êtes-vous satisfait des retombées ?
 
« Bien sûr ! La couverture de l’évènement a été à la hauteur de notre souhait voir au-dessus. Nos partenariats avec Polynésie 1ere et Tahiti Pacifique Hebdo ont très bien fonctionné. Notre travail avec l’agence de communication Effetsmer a porté ses fruits puisqu’on peut déjà comptabiliser entre 150 et 200 belles retombées presse sur un peu moins d’un mois en France et en Polynésie, sans compter les nombreux reportages dont nous avons fait l'objet à la télévision sur TNTV, Canal+, L'Equipe 21 et France 3, et à la radio en France et au Fenua. A mon avis, cette couverture est bien au-dessus de celle de la majorité des teams. De notre estimation, seul l’équipage vainqueur Lorina Limonade a été autant cité. Il n'y a qu'à comparer les réactions sur les réseaux sociaux. En France, nous sommes passés du cliché de Tahiti faire-valoir de l’exotisme français à une équipe sportive performante avec un projet social et économique derrière. Nous en sommes très satisfaits pour nous comme pour nos partenaires qui nous suivent depuis le début. Notamment le gouvernement de la Polynésie Française, qui a eu raison de nous faire confiance au vu de la belle couverture média dont il a bénéficié. »
 
Quelle est la suite du programme pour Trésors de Tahiti ?
 
« La suite du programme se déroulera en plusieurs étapes. La première est de ramener rapidement les deux bateaux en Polynésie Française pour avoir des outils de formation à la navigation pour des jeunes comme Manutea et aussi des jeunes comme Manuarii Poulain (préparateur technique du bateau). Nous avons à cœur de former les Polynésiens à la voile sportive sur des bateaux performants et de créer un vivier de compétiteurs afin que le fenua soit encore mieux représenter sur l’édition 2017. Le deuxième volet sera logiquement de préparer le Tour 2017. Pour cela, nous espérons convaincre de nouveaux partenaires à nous suivre et bien sûr nous comptons sur l’appui et la fidélité du gouvernement de la Polynésie Française. Notamment à travers la Présidence, le Ministère de la Relance Economique et de l’Economie Bleu, la Jeunesse et les Sports, et le Tourisme, qui depuis le début ont cru en notre professionnalisme. »
 

Le Diam 24 est transportable
Le Diam 24 est transportable

Une aventure extraordinaire pour le team tahitien
Une aventure extraordinaire pour le team tahitien

Rédigé par Communiqué le Mardi 2 Août 2016 à 12:28 | Lu 1084 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par Faut pas pousser! le 02/08/2016 13:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Superbe épopée! Je reste perplexe toutefois sur la réalité de retombées pour le pays dans le sponsoring de tels événements et avec un sport somme toute confidentiel et élitiste en PF.

2.Posté par Chevalier le 03/08/2016 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Hyères, je n'ai senti que de la motivation dans toute l'équipe. La rage de la gagne, même après l'incident. C'est une course bien suivie en métropole et de nombreux farani rêvent de venir y faire le voyage de leur vie. Une telle présence sportive ne peut que stimuler leur envie de découvrir le fenua et sa population. Vivement l'année prochaine, forts de cette première expérience et de nouveaux adeptes.

Signaler un abus

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki