TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Voile – Jeux Olympiques : "Billy Besson, la médaille d’or du courage"


Quelques athlètes issus de Tahiti parviennent au plus haut niveau de leur sport pour rivaliser avec l’élite mondiale. Billy Besson fait partie de ceux-là. Avec quatre titres mondiaux obtenus consécutivement, il espérait l’or olympique. Il vient d’obtenir une 6e place à Rio, malgré une blessure au dos qu’il s’est faite en entrainement, peu avant la compétition.



Billy Besson a fait preuve d'une ténacité hors du commun
Billy Besson a fait preuve d'une ténacité hors du commun
Billy Besson a grandi à Tahiti où il a pratiqué la voile au yacht Club de Arue. Il a gravi les échelons petit à petit pour parvenir au plus haut niveau mondial. En tandem avec la Bretonne Marie Riou, il a pu obtenir plusieurs titres de Champion du monde de Nacra 17, un catamaran de compétition. Billy Besson vient régulièrement à Tahiti et fait partie du programme Ambassadeurs d’Air Tahiti Nui.
 
Il faut savoir que Billy Besson et Marie Riou avaient obtenu quatre titres mondiaux successifs, une médaille d’or olympique aurait été donc une suite logique. Sauf que… dans le domaine sportif, les choses ne sont pas forcément logiques et une blessure peut survenir à n’importe quel moment. C’est ainsi que dix jours avant Rio, dans la phase finale de sa préparation, il a été victime d’une hernie discale qui s’est progressivement aggravée.
 
Billy Besson n’a pas déclaré forfait et a tenu son rôle jusqu’au bout, ce qui en dit long sur sa combativité. Il se déplaçait en fauteuil roulant en dehors de phases de compétition. Les douleurs au dos sont fortement handicapantes et ses mouvements ont été réduits pendant la compétition. Malgré cela, il a pu tenir et obtenir cette 6e place au classement général.
 
Marie Riou, sa coéquipière, a fait tout ce qu’elle a pu pour compenser la défaillance de son coéquipier. Elle s’est montrée déçue de cette sixième place en ayant tout de même le sentiment d’être allée au bout de l’épreuve. Après la course, Billy Besson ne s’est pas attardé, il a été immédiatement rapatrié vers Paris à l’hôpital de la Pitié-Salpetrière, pour y être soigné.
 
A l’issue de la compétition le tandem a fondu en larmes dans les bras de son entraîneur, Franck Citeau. Billy Besson attend un heureux événement avec la venue de son premier enfant. Un de ses objectifs est de guérir pour ne pas que sa femme « ait deux bébés à la maison ». La Rédaction de Tahiti Infos lui adresse ses félicitations pour son parcours, en lui souhaitant un prompt rétablissement. Source OC Ouest France

Leina Caspar, la mère de Billy Besson au Yacht Club d'Arue
Leina Caspar, la mère de Billy Besson au Yacht Club d'Arue
Leina Caspar, la mère de Billy Besson :
 
Quelles sont les dernières nouvelles ?
 
« Il a été rapatrié d’office à Paris, j’ai eu son frère qui était en partance pour Paris pour aller le soutenir, avec un de ses amis Thomas. Apparemment ils vont faire les examens nécessaires et voir au niveau de son dos car il semblerait qu’un de ses disques soit en train de sortir, ce qui n’est pas bon. Et également pour faire un check up au niveau de toute la morphine qu’il a reçu pendant les Jeux. »
 
Comment la compétition s’est elle déroulée ?
 
« Il a souffert énormément mais il n’a pas eu du tout l’intention de baisser les bras. Il a mis tant d’années à préparer ces Jeux qu’il n’était pas question d’abandonner à ce stade, en étant sur place. Il est passé au-dessus de sa douleur, il y a même eu des moments, lors de manches remportées, où je me suis dit ça y est, son dos va mieux. En fait pas du tout ! Il avait toujours autant mal. »
 
Il a dû ressentir une frustration intense ?
 
« Dans ces situations-là, c’est autant moral, en raison de toute cette préparation, que physique à cause de la douleur. Comme on dit, il mérite la médaille d’or du courage. Sa 6e place est un exploit :avec un simple mal de dos, on a du mal à marcher. Alors j’imagine avec une hernie discale ce que ça doit être, c’est surhumain. »
 
C’est la dure loi du sport mais il faut rester positif ?
 
« Oui, il faut rester positif quoi qu’il arrive, c’est vrai que la loi du sport est dure. Cette hernie est arrivée au mauvais moment. Billy est un exemple de par sa ténacité et sa persévérance. Depuis les années 2000, il est parti en France pour se lancer dans le milieu olympique. Il est méritant, il n’a pas lâché. Pourtant le chemin a été long et dur. »
 
Tout n’est pas noir, avec l’arrivée d’un heureux événement ?
 
« Oui, il va être papa dans 2-3 semaines, on ne sait pas si c’est une fille ou un garçon, c’est un enfant. C’est son premier. Il m’a dit que le bébé bougeait beaucoup, je lui ai répondu qu’il naviguait déjà dans le ventre de la maman ! (rires) » Propos recueillis par SB

Rédigé par SB le Mercredi 17 Août 2016 à 14:39 | Lu 2889 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki