Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Visite du Haut-commissariat dans les atolls de Arutua, Apataki et de Kaukura



Visite du Haut-commissariat dans les atolls de Arutua, Apataki et de Kaukura
Une délégation, composée de l’ Administrateur des Tuamotu- Gambier, d’un agent de la Subdivision des Tuamotu Gambier et de représentants du GSMA, du JDC et de la DRCL, s'est déplacée sur les atolls Arutua, Apataki et Kaukura du 23 au 25 mai 2011.

Il s'agissait de la première visite communale de l’ Administrateur des Tuamotu-Gambier à Arutua. Ce déplacement a également été mis à profit par l’intégration d’agents de l’Etat qui ont ainsi pu faire bénéficier les habitants des trois atolls de leurs services.

Pour la première fois, le kit portatif de la DRCL nécessaire à l’établissement de passeports biométriques (prise d’empruntes et photographies) a été expérimenté sur la commune. Près de quinze personnes ont pu constituer leur passeport sur place et éviter ainsi un déplacement coûteux sur Papeete.

Encore une fois, Arutua a été le premier terrain d’application du JDC (ex JAPD) aux Tuamotu. L’approche est récente, puisqu’employé en métropole depuis janvier 2011, et plus interactive. Elle sollicite donc davantage la participation des jeunes et leur implication dans la démarche.

Le GSMA était également représenté. Apparemment mal informés sur l’offre en formation du GSMA et sur les documents et pièces administratives constitutifs du dossier de candidature, les jeunes de la commune ont pu être sensibilisés et documentés sur la question. Plusieurs d’entre eux ont par la suite montré un grand intérêt pour ce dispositif.

Une quarantaine de jeunes sur l’ensemble de la commune se sont vu offrir la possibilité de réaliser leur JDC (Journée Défense et Citoyenneté) sur leur atoll. L’attestation fournie à l’issue de cette journée d’information est une pièce indispensable aux passages d’examens tel le permis de conduire ou les concours. Cette opportunité évite ainsi à ces jeunes de se déplacer à Tahiti, principal lieu où cette formation est délivrée.

Accompagnée de l’équipe municipale, la délégation a visité l’ensemble des chantiers et bâtiments communaux des trois atolls.

La délégation a également saisi l’occasion de rencontrer des perliculteurs et d’admirer le travail effectué dans les fermes perlières, nombreuses à Arutua. Il s’agit d’un des rares atolls ayant survécu à la chute du cours de la perle noire puisque peu voire aucune fermeture de ferme perlière n’a été recensé. La perliculture est le pilier économique de la commune.

L’administrateur et son équipe ont ensuite participé à des réunions avec les conseillers municipaux des trois atolls. Les principaux défis que devront relever les communes en 2011 ont été abordés : la mise en place de la fonction publique communale, l'élaboration des plans communaux de sauvegarde et la mise en œuvre des services publics environnementaux. Ont également pu être discutés les chantiers à lancer de la commune.



Des projets agricoles innovants et favorables au développement

Visite du Haut-commissariat dans les atolls de Arutua, Apataki et de Kaukura
Afin de palier la crise de la perliculture, une association sur Arutua a choisi de se lancer dans un projet de régénération de cocoteraies. Grâce à l’embauche de CPIA, une pépinière a été constituée et de jeunes plans attendent aujourd’hui d’être réimplantés sur une parcelle dédiée à la coprahculture.
Pépinières de Arutua.

A Kaukura, une famille d’agriculteurs exploite une vanilleraie sous ombrière sur près de 1000m2. L’exploitation est totalement bio puisqu’aucun pesticide ni engrais chimique n’est utilisé. C’est à force de volonté et de pratique que ces agriculteurs ont acquis l’expérience et l’art de marier la vanille.

Ce projet entamé il y a quelques années porte ses fruits puisqu’une partie de la production est aujourd’hui exportée à Tahiti, voire à l’étranger. Le revenu issu de la vanille constitue un bon complément financier pour cette famille, qui produit également du miel, du noni, des pastèques et des produits maraîchers écoulés sur marché local.

Rédigé par communiqué du Haut-commissariat le Mardi 31 Mai 2011 à 07:19 | Lu 1236 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance