Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Victime d'inceste à l'âge de 12 ans, elle témoigne contre son beau-père qui part en prison



Le beau-père incestueux comparaissait libre, il a écopé de 6 ans de prison avec mandat de dépôt à l'audience.
Le beau-père incestueux comparaissait libre, il a écopé de 6 ans de prison avec mandat de dépôt à l'audience.
PAPEETE, le 9 mars 2017 - Jugé pour attouchements sexuels et tentatives de viol sur sa belle-fille qui n'avait que de 12 ans au moment des faits, un homme de 55 ans déjà condamné en 2005 à 7 ans de prison pour avoir violé sa propre fille biologique et qui comparaissait libre devant le tribunal correctionnel est retourné en détention.


C'est une histoire dramatiquement banale qui a été évoquée à la barre du tribunal correctionnel et qui livre le combat d'une jeune femme de 18 ans, sexuellement abusée par le conjoint de sa mère alors qu’elle n'était qu’une enfant de 12 ans. Les faits ont débuté en 2009 quand le beau-père, profitant de l'absence de sa conjointe, commence à se livrer à des attouchements sexuels sur sa belle-fille en s'introduisant dans sa douche ou en la rejoignant dans son lit. S’ensuivent des années de sévices, quatre tentatives de viol avant que la jeune femme ne trouve le courage de porter plainte en 2015. Comme souvent dans ce type d'affaire, sa mère, qui vit toujours avec le prévenu, ne l'a jamais crue et la parole de la jeune femme n'a trouvé écho que très tardivement.

Mandat de dépôt à l'audience

Le prévenu, qui comparaissait libre, a reconnu les tentatives de viol tout en niant les faits d'attouchements. A l'évocation des faits, alors que le père de la victime, visiblement très ému, a du sortir de la salle d'audience du tribunal, le quinquagénaire a expliqué avoir été "provoqué "par la jeune fille, allant même jusqu’à dire que cela relevait selon lui de "l'amusement", qu'il pensait "la chatouiller".

Le psychiatre qui avait déjà examiné le prévenu lors de sa première affaire, le viol de sa propre fille, a évoqué une "salacité peu aventureuse propre aux incestes à caractère pédophile" et la grande immaturité psycho-affective d'un individu dont le potentiel de récidive est "important". Si le tribunal a finalement condamné le beau-père à 6 ans de prison ferme avec mandat de dépôt immédiat pour Nuutania, et à lui verser 1,2 million de francs de dommages et intérêts, la victime aura bien du chemin à parcourir avant de retrouver, comme l'a indiqué la psychologue, "une vie d'adulte sereine".



Rédigé par GARANCE COLBERT le Jeudi 9 Mars 2017 à 15:16 | Lu 6969 fois

Tags : TRIBUNAL






1.Posté par Sexopate le 09/03/2017 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aucun suivis des délinquants sexuel a la sortie de prison, normal on est français sans être en France.

2.Posté par SaGi le 09/03/2017 22:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

6 ans?! Mais c''est peu pour avoir commis un acte aussi répugnant 😠 de plus c''est pas la première fois...avec la justice qu''on a il ne risque pas de s''arrêter là hein 😒😤

3.Posté par Hans Van Barneveld le 10/03/2017 06:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle lâcheté ce personnage devant le tribunal ! c'est pas sa faute, c'est la gamine de 12 ans qui le provoquait ...! Pfff...
6 ans ferme et j'espère que lui aussi connaîtra quelques "chatouillements" de la part d'autres détenus...

4.Posté par TARTONPION le 10/03/2017 08:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ça serait pas mal de voir sa tête, pour que dans 6 ans il ne puisse plus recommencer ! un jour on en viendra à ça sur les réseaux sociaux , il faut que ce genre de pervers soient reconnus de tous, pour qu'aucune jeune fille n'ait à subir ses futurs assauts !

5.Posté par microstring le 11/03/2017 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si c'est un malade, l'emprisonnement ne semble pas être la bonne solution. Il faut avant tout soigner cet homme...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 18:35 Le salon du livre 2017 : "une réussite"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance