TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Vélo sur route : Le journaliste Henri Sannier va participer à la course ’La Ronde Tahitienne’ et en être l’ambassadeur !




Vélo sur route : Le journaliste Henri Sannier va participer à la course ’La Ronde Tahitienne’ et en être l’ambassadeur !
PIRAE le 26 mai 2014. C’est dans l’amphithéâtre de l’IJSPF que la conférence de presse sur la ‘Ronde Tahitienne’ a eu lieu en présence du journaliste de France Télévision Henri Sannier, du président d’honneur de la fédération tahitienne de cyclisme René Malmezac, du président de la fédération tahitienne Teva Bernardino, du président du club organisateur Vélo Club de Tahiti Benoît Rivals ainsi que des représentants des autorités.
 
La ‘Ronde Tahitienne’ est une course de vélo sur route qui est, avec le ‘Tour de l’Amitié’, un des rendez vous majeurs du calendrier des courses de vélo sur route à Tahiti. L’épreuve comporte trois distances : ‘la grande ronde’ de 110 km, la ‘petite ronde’ de 55 km et la ‘ronde loisir’ de 15 km. Le départ sera donné au vélodrome de Pirae en direction de Mahina puis après un demi tour à Faratea, à Taravao, le retour se fera par le même chemin avec une arrivée au vélodrome, après un demi tour de piste.
 
Henri Sannier, journaliste reconnu au niveau national, s’est passionné pour cette épreuve et ses atouts depuis 2010. Il s’est exprimé de manière très enthousiaste au sujet de la beauté de la course et des enjeux économiques inhérents, avec un souci particulier concernant la mise en avant du label national ‘éco-cyclo’ lors de cette course lors de laquelle les coureurs auront une charte à respecter.
 
En bon ‘homme de communication’ qu’il est, un accent semble avoir été mis sur la visibilité médiatique de l’événement : images aériennes faite par des drones, web-journaliste de ‘ Vélo 110’ qui couvrira l’événement, relais sur magasine spécialisé ‘Le Cycle’ aux 500 000 lecteurs avec, pour couronner le tout, la présentation d’une séquence vidéo de la course lors de l’émission ‘Tout le Sport’ devant 3,5 millions de personnes.
 
En parallèle, un travail de commémoration a été programmé avec le lycée Raapoto et l’école Tuterai Tane sur le thème les ‘coureurs mort au front’ lors de la Grande Guerre 1914-1918, dont c’est le centenaire cette année.
 
Les organisateurs ont dû déplorer une série d’annulation de dernière minute de la part de participants étrangers mais le tenant du titre Australien Samuel Layzel sera bien présent avec les 300 autres inscrits. Les personnes impliquées comptent sur la bonne médiatisation de la course pour la pérenniser et assurer ainsi son développement.
 

Henri Sannier, journaliste sportif d’expérience :
 
« Le paysage à Tahiti est paradisiaque, je pense que tout le monde en est conscient. C’est à la fois du sport, du tourisme et du rêve. C’est aussi sport et convivialité. Les coureurs côtoient des gens comme moi qui sont des accros du vélo mais qui n’ont jamais gagné une course cycliste. Et puis dans ce genre d’épreuve, on défend le label ‘éco-cyclo ‘ et ça j’y tiens à titre personnel, c’est important, il y a une charte à respecter, et ceux qui ne la respecteront pas pourront être mis hors course. »
 
« Ce n’est pas la première fois que je viens ici comme ambassadeur du vélo. En 2010 j’étais là pour le ‘Tour de l’amitié’, j’avais pris conscience de l’engouement des Polynésiens pour le vélo, j’en profite pour saluer l’ami Teva qui m’a fait découvrir le cyclisme en Polynésie. C’est vrai que j’avais éprouvé un véritable coup de cœur.
 
« A cette époque je m’étais permis d’avoir donné un coup de projecteur sur Taruia Krainer que j’avais vu très à l’aise, dès que ça grimpait on voyait ce petit coureur qui était devant. J’en avais parlé à Jean René Bernaudeau qui est un copain de chez Europcar et bien maintenant Taruia est dans l’antichambre des coureurs professionnels. Il a gagné une course dans la région d’Angers, il y a quelques jours. »
 
« Je suis revenu en 2011 avec des gens importants Bernard Thévenet et Jimmy Casper, double vainqueur du Tour de France pour Bernard, victoire d’étape pour Jimmy et, là encore, j’ai été touché par la passion du vélo telle que vous la vivez ici au quotidien. Et ce genre de manifestation est importante pour le sport bien sûr, mais aussi pour le tourisme. Certains coureurs viennent de France, d’Europe, de Nouvelle Zélande et je pense qu’ils seront de merveilleux ambassadeurs comme moi j’essaie de l’être, quand j’ai un petit peu de temps. »
 
« En plus vous allez avoir des retombées médiatiques grâce au site Vélo 101 représenté par Julien Perrot qui est avec nous aujourd’hui, vous aurez de la vidéo, vous aurez du rédactionnel avant, pendant et après la course, plusieurs centaines de milliers de personnes sont abonnées et vont surfer sur le site. Il y aura également des retombées dans  les magasines spécialisés comme ‘Le cycle’, les journaux locaux, en télévision, en radio... J’utiliserais une séquence dans mon émission ‘Tout le sport’ qui rassemble tous les soirs plus de 3,5 millions de téléspectateurs, en pub cela coûterait une fortune. C’est une émission grand public. C’est juste avant ‘Plus belle la vie’ qui est un feuilleton qui bat tous les records dans l’hexagone. Le vélo est un bon vecteur d’image au niveau de l’économie, du sport et du tourisme. »
 
Permettez moi de remercier tous ceux qui participent à la réussite de l’événement : Air Tahiti Nui bien sûr, le Gie Tourisme, le Ministre du Tourisme Jeffrey Salmon, le Ministre des Sports Michel Leboucher, le Vélo Club de Tahiti, cher à mon ami Benoît Rivals, Gaz de Tahiti qui m’a prêté une voiture… Ah oui, elle roule au gaz, j’étais épaté car tout à l’heure j’ai vu la jauge à 0 j’ai cru que j’allais tomber en ‘rade’, mais non, elle roule au gaz. Merci à la présidente de la commission sport à l’assemblée Nicole Sanquer et à tous les partenaires privés qui permettent de pérenniser cette épreuve. »
 
« Je suis très fier de vous aider dans cette entreprise et vous pouvez compter sur moi pour être votre ambassadeur en France dans les milieux sportifs comme économiques. »
 
« C’est sûr que c’est difficile de faire venir des gens car c’est une affaire qui coute cher, une région magnifique au milieu du pacifique mais avec le prix des billets d’avion, ce n’est pas simple. Je voudrais contacter des chefs d’entreprise et monter un club VIP, il y en a beaucoup qui font du vélo mais ne le disent pas trop. Ce serait superbe pour la Polynésie Française. Je vais essayer de monter cette affaire, d’établir une charte et si ça marche je prendrais 10%....(rires) Non, je fais cela pour vous car c’est quelque chose d’extraordinaire. »
 
« Je ne suis pas venu ici les mains dans les poches, j’ai mon vélo et je vais participer à l’épreuve, je vais faire la petite boucle mais sait-on jamais, si je me sens bien... Merci pour la chaleur de votre accueil. 
» SB

Vélo sur route : Le journaliste Henri Sannier va participer à la course ’La Ronde Tahitienne’ et en être l’ambassadeur !


Rédigé par SB le Mardi 27 Mai 2014 à 11:41 | Lu 653 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki