TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Va’a – Kevin Céran-Jérusalemy : Focus sur « l’homme à battre »


Kévin Céran Jérusalemy sera l’homme à battre lors de la course du Te Aito qui se déroulera le 30 juillet à Mahina. Le Te Aito est la course de l’année qui rassemble le plus de concurrents, plus de 400 en V1. Les 100 premiers se qualifieront pour le Super Aito, l’épreuve ultime, prévue cette année le 20 août. Focus sur un champion d’exception.



Qui succèdera à Kévin Céran Jérusalemy ? Lui même ?
Qui succèdera à Kévin Céran Jérusalemy ? Lui même ?
Kévin Céran Jérusalemy avait obtenu la 3e place lors du concours Tahiti Infos ATN Challenger 2016, derrière le nageur Stéphane Debaere et le footballeur Jonathan Torohia. Il a fait une année 2015 exceptionnelle en V1 en remportant le triplé Heiva-Te Aito-Super Aito. Il a également obtenu d’excellent résultats ces dernières années en V6 avec son club Shell Va’a, en remportant Hawaiki Nui Va’a, Moloka’i Hoe, Tahiti Nui Va’a…
 
Kévin Céran-Jérusalemy, originaire de Huahine, est le fils de Heitara Tehahe, un champion de va’a toujours en activité. Devenu père cette année, Kévin est un sportif humble et consciencieux à l’entrainement. Il est des meilleurs éléments du club illustre Shell Va’a. Il a été également un des premiers à être sponsorisé par le constructeur local de pirogues Fa’i Va’a en V1 et cela lui a plutôt bien réussi.
 
Samedi dernier en V1, lors du Mémorial Tainuatea, Kévin a mené pendant une bonne partie de la course avant de se faire coiffer au poteau au dernier virage par Joann Cronsteadt, son partenaire de club. Il sera au rendez-vous pour défendre son titre de Te Aito 2015 et pour tenter de gagner un troisième titre d’affilée.
 
Ses adversaires les plus redoutables ? Steeve Teihotaata, Rete Ebb, Kyle Taraufau, Damas Ami, Joann Cronsteadt…La concurrence est rude et de nombreux rameurs peuvent prétendre à la victoire. Tous rêvent d’inscrire leur nom derrière ceux des grands champions à avoir remporté cette course qui existe depuis presque 30 ans, la plus ancienne course « moderne » en individuel. SB

Kévin s'était imposé également en 2014
Kévin s'était imposé également en 2014
Kévin Céran Jérusalemy Super Aito 2015 :
 
Quelques mots le début de saison de Shell Va’a ?
 
« De manière générale, le début de saison n’a pas été trop favorable pour nous mais il ne faut pas baisser les bras et montrer qu’on est toujours là. Je suis satisfait de notre victoire en V6 lors du Heiva à Mataiea sur moyenne distance comme de notre victoire lors du Fa’ati Moorea en va’a Marathon. »
 
Au niveau personnel, par rapport au Te Aito ?
 
« C’est vrai que c’est là dessus que je me focalise depuis ces dernières semaines vu que j’ai remporté les deux éditions précédentes, pourquoi pas la troisième. Il ne va pas falloir dormir, il faudra aller la chercher. Il n’y a que Lewis Laughlin, il me semble, qui a gagné trois fois de suite, lui il a 11 victoires si ce n’est pas plus. Je vais essayer de gagner encore cette année. »
 
Ce n’est pas trop dur de gérer le V1, le V6 et le travail ?
 
« L’entrainement V6 complète mon entrainement en individuel. C’est juste le feeling et la technique qui compte beaucoup en individuel, c’est une partie que je maitrise plutôt bien. Côté travail, on a la chance d’avoir un patron, M. Albert Moux, qui aime le va’a, on est privilégiés. Il nous a offert un boulot, on rame avec les copains du travail, cela apporte un plus pour l’équipe. On s’entend très bien vu que l’on se voit tous les jours. »
 
Tes soucis de dos sont réglés ?
 
« Pour le moment il n’y a plus rien mais il faut rester sur ses gardes, on est jamais à l’abri des blessures. Pour être à ce niveau là, il faut vivre avec des blessures. L’année dernière, après la radio, il s’est avéré que mon dos avait reçu trop de chocs, il fallait que j’arrête un moment, après le repos de décembre les choses sont revenues en ordre. C’est sûr que rater le dernier Hawaiki Nui cela a été frustrant mais, avec le cœur, j’étais avec les copains. »
 
Dernier mot, remerciement ?
 
« Je tiens à remercier ma famille qui est à Huahine, ma petite famille qui me soutient beaucoup et les sponsors bien sûr : Fa’i Va’a, Huahine Rame, Overstim, Manuia Tahiti, Spy. Pour ma part, Fa’i Va’a est un des meilleurs ici. Cela va faire dix ans que je rame sur une Fa’i. Quand j’ai entendu que c’était une Fa’i aux championnats du monde, je me suis dit que c’était bénéfique pour moi, alors pourquoi pas y participer. »
 
Tu réponds quoi à ceux qui pensent que ce ne sont pas les meilleurs qui forment la sélection pour les championnats du monde ?
 
« Là, c’est le club. Nous, on veut y aller personnellement mais on est un peu empêchés, enfin ce n’est pas qu’ils ne veulent pas, ce n’est pas ce que je veux dire, c’est qu’on a déjà un planning très chargé pour les entrainements pour l’équipe. Cela va tout chambouler s’il y en a un qui manque sur la pirogue. Si cela se déroule à Tahiti, on aura la chance de participer. » Propos Recueillis par SB

Kévin lors des courses du Heiva 2016
Kévin lors des courses du Heiva 2016

Rédigé par SB le Mercredi 20 Juillet 2016 à 10:12 | Lu 2536 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki