Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Une pétition pour "sauver la vie de Makatea et de ses habitants"



PAPEETE, le 20 octobre 2016. Le réalisateur Michel Huet, naturaliste de formation, a lancé, au nom des associations Fatu Fenua no Makatea et Te Rupe no Makatea, une pétition en ligne mercredi pour "sauver la vie de Makatea et de ses habitants".

"Aujourd’hui, en Polynésie française, loin des regards, une terre unique sur notre planète se prépare à affronter des croqueurs de phosphate et de calcaire venus d’Australie au nom bien français, « SAS Avenir Makatea ». Ces gens ne se refusent rien", écrit Michel Huet, qui a déjà réalisé un documentaire sur Makatea en 2007 et en prépare un nouveau. "Makatea, atoll soulevé dont les patrimoines, géologique, naturel, culturel et humain sont exceptionnels, est désormais en danger mortel."
Ce spécialiste de l'environnement a mis en ligne cette pétition au nom des associations Fatu Fenua no Makatea et Te Rupe no Makatea. En fin de journée, ce jeudi, la pétition avait recueilli 327 signatures.

L'atoll de Makatea a été classé site prioritaire de conservation en 2005 par des spécialistes de l'environnement dont Jean-Yves Meyer, délégué à la recherche. L'atoll abrite une faune et une flore plus riches que partout ailleurs dans l’archipel des Tuamotu : des oiseaux et plantes endémiques y ont été recensés.

En septembre, le conseil municipal de Rangiroa a pris une délibération en faveur de l'exploitation secondaire du minerai de phosphate et de la réhabilitation de l'île de Makatea. Les élus souhaitent que le gouvernement donne son feu vert à ce projet. Le projet d’extraction actuel représente, pour le conseil de Rangiroa, "une véritable chance qui va permettre de réhabiliter cette île".

Colin Randall, P-dg de la Société Avenir Makatea, promoteur du projet d’extraction des phosphates à Makatea, a déposé auprès de la Direction des ressources marines et minières une demande de concession d’exploitation minière sur l’île de Makatea. Le comité des mines doit l'examiner puis donner son avis. Mais c'est le conseil des ministres qui donnera en dernier ressort son accord. "Après les dégâts produits par les essais nucléaires à Mururoa, imposés par la France, un autre ravage se prépare, cette fois, dans l’archipel des Tuamotu et c’est le gouvernement de Polynésie française qui décidera. Un oui mettra en péril la biodiversité marine et terrestre, les habitants et en toile de fond le tourisme, car Makatea est à portée de Rangiroa", indique le texte de la pétition. "Les jeunes de Makatea veulent de l’emploi, mais ils savent que la réponse se trouve ailleurs que dans la destruction de leur île."

"Nous ne sommes pas réfractaires à un projet de développement sur l'île", expliquait fin septembre Sylvanna Nordman, présidente de l'association Fatu Fenua no Makatea. "Il y a tout un potentiel de développement en matière de tourisme vert, d'apiculture ou de culture maraîchère. On veut un vrai développement durable pour l'atoll."

Les associations Fatu Fenua no Makatea et Te Rupe no Makatea craignent aussi que l'exploitation du phosphate et la réhabilitation de l'île aient un impact négatif sur l'île comme cela été le cas à Nauru. Aujourd'hui, la quasi-totalité du territoire de Nauru ressemble à un désert de pierre.



Rédigé par Mélanie Thomas le Jeudi 20 Octobre 2016 à 14:50 | Lu 5013 fois

Tags : MAKATEA, PETITION






1.Posté par Revel le 20/10/2016 22:10 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour la protection d'un patrimoine déjà bien trop malmené....

2.Posté par soufflot le 21/10/2016 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les élus veulent le développement de leur portefeuille ?

3.Posté par making money le 21/10/2016 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le développement en matière de tourisme vert, d'apiculture ou de culture maraîchère ne rapportera rien

C'est pas rentable.

Faut arrêter de rêver !!

4.Posté par Erick Monod le 21/10/2016 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour Makatea , le cauchemar a commencé en 1917 : le phosphate était de trop bonne qualité , la demande mondiale trop pressante : les appétits coloniaux se sont réveillés . À partir de là , la débâcle pour ses habitants : les terres spoliées , le plateau qui devient lunaire , la faune endémique ( pigeons verts , kaveu ) décimés..
Après la fin de l'exploitation en octobre 1966 , les vautours débarquent....et c'est le pillage de tout ce qui a été abandonné . Puis ce sont les politiques avec des projets fumeux ( centre de détention , usine d'hydrogène , tourisme avec aéroport ) qui achèvent la destruction comme le plus imbecile des ministres de l'agriculture qui a fait détruire la merveille archéologique qu'étaient les escaliers géants qui permettaient depuis des siècles de descendre du plateau sur la plage . Aujourd'hui Michel Huet veut sauver Makatea 'je vous en prie , signer sa pétition .Merci pour mes amis de l'île ..

5.Posté par Dan le 21/10/2016 16:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

a quoi çà sert de gagner des sous si on le dépense dans tout et n'importe quoi , pfff

6.Posté par Sophie le 22/10/2016 12:17 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour préserver Makatea

7.Posté par fiututafé le 27/10/2016 13:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Erick Monod, à l'origine d'un très beau reportage en 1988..Un gros potentiel en matière de développement économique existe bien, mais jamais exploitée..Le maire délégué de Makatea mérite d'être contrôler par la CTC..L'avis favorable du conseil municipal est contestable..l'avenir nous donnera raison ou pas.....Ce qui est sûr, nous avons de bonne raison pour nous opposer à ce projet...nous avons affaires à des voyous de grand chemin...prêt à tout pour obtenir ce qu'ils veulent..

8.Posté par Erick Monod le 27/10/2016 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien sûr qu'il existe un potentiel en matière économique . " Gros", je ne suis pas sur , mais il existe....si le projet est intelligent et rationnel . La , je deviens presque obscène !!
Les agrumes , par exemple ..les citrons de Makatea sont les plus beaux du monde et ces plantations pourraient s'étendre aux oranges et pamplemousses...
Le tourisme aussi sans doute ...mais que reste-t-il à montrer après que l'on ait tout détruit , tout laissé se dégrader comme les trains , wagons et locos, les rails ou le monte-charge qui facilitait tant l'accès au plateau depuis le quai...
On a finalement tout fait pour isoler cet île au point qu'une maire- délégué à pu pendant des années toucher la retraite de son père pourtant décédé et dont elle avait caché la mort à la CPS...Et ça ne fait même pas sourire..
La seule certitude aujourd'hui est que reprendre une exploitation serait une folie , une absurdité , un gouffre financier...
Unede çes aventures font notre Pays est hélas trop familier..
Alors il reste un écho-tourisme bien géré car la faune et la flore sont uniques dans bien des domaines..et l'accueil des habitants de Makatea est aussi unique..

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance