Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Une nouvelle main pour Manaiti



PAPEETE, le 23 mai 2017- Hier, Manaiti, 5 ans, a reçu une prothèse mécanique de l'association e-Nable Nouvelle-Calédonie. Un moment fort en émotion pour ses parents et une nouvelle vie pour ce garçon né sans sa main droite.

Manaiti, 5 ans, regarde couler l'eau de la fontaine de la présidence, son bras droit armé d'une prothèse mécanique se serre et se desserre rapidement. Il vient de recevoir cette nouvelle prothèse blanche à l'intérieur turquoise gravé à l'effigie de Maui et de son hameçon, et commence à se familiariser avec.

Manaiti est né avec une agénésie, c’est-à-dire sans main droite.
Il arrive à mener une vie normale, il va à l'école et a plein de copains. Cette nouvelle "main" lui a été offerte par l'association e-Nable Nouvelle-Calédonie, spécialisée dans les prothèses mécaniques pour enfants. Elle a été produite grâce à une imprimante 3D.

Cette main va lui permettre de faire des petites choses qu'il ne faisait pas avant, comme faire du vélo...

Cela fait presque deux mois que Manaiti et ses parents attendent cette prothèse. "Manaiti est arrivé un jour de l'école et il nous a dit, je veux une main. Nous n'avons pas cherché à comprendre et avons cherché un moyen de lui donner sa main. Son papa est allé sur internet et il est tombé sur l'association e-nable France", raconte Shirley la maman de Manaiti. L'association oriente Shirley vers l'association a-Nable Nouvelle-Calédonie, plus à même de les aider.


Une nouvelle main pour Manaiti
Les enfants peuvent personnaliser leur prothèse. Effet Moana oblige, Manaiti a choisi d'avoir une prothèse tout blanche gravée du crochet du demi-dieu Maui. Jean-Christophe Turcon est le président de l'association e-Nable Nouvelle-Calédonie : "Nous avons demandé à Manaiti d'imaginer son appareillage ludique avec des couleurs. Nous réalisons la main ou le bras en fonction de l'enfant. Nous sommes basés en Nouvelle-Calédonie et nous avons réalisé trois prothèses. Pour Manaiti, la métropole nous a contactés pour que nous reprenions son dossier. Nous avons une double mission ici. La première est de remettre l'appareillage à Manaiti et la deuxième d'impulser e-Nable en Polynésie. Pour le suivi et la prise des mesures, c'est plus évident si c'est fait localement."
Le président d'e-Nable Nouvelle-Calédonie souhaiterait que e-Nable Polynésie voit le jour pour aider les enfants polynésiens.

De son côté, Jacques Raynal, le ministre de la Santé, voit cette volonté d'un bon œil : "Ce serait bien qu'une telle association puisse développer une filiale en Polynésie. Reste à savoir quels sont les besoins. C'est l'intérêt de cette médiatisation, de permettre à des gens qui seraient dans le besoin sur le plan pratique d'avoir un instrument qui leur permette d'user de leur membre plus facilement de se manifester, nous dire quels sont réellement les besoins." Afin de montrer ce soutien, le ministère a permis l'hébergement de l'équipe néo-calédonienne. "C'est la première fois qu'on propose ce type de prothèse en Polynésie. Nous avons de grandes difficultés à savoir qui peut bénéficier de ces prothèses. En terme d'agénésie, nous sommes complètement à l'aveugle, pour l'instant nous n'avons pas d'idée du nombre d'enfants qui pourraient bénéficier de ce type de prothèse", explique le ministre.

Une chose est sûre, Shirley veut que d'autres enfants polynésiens puissent bénéficier de ce type de don. Si vous ou un de vos proches est atteint d'agénésie, contactez l'association e-Nable Nouvelle-Calédonie au 87 34 53 63 avant ce soir. L'équipe quitte le fenua demain soir.



E-Nable, une association en 3D

En 2011, aux États-Unis, Ian Owen crée une main mécanique pour une convention Steampunk. À la fin de l'événement, avec sa femme, ils décident de publier une vidéo de l'appareil sur le net. C'est après avoir vu cette vidéo qu'un charpentier sud-africain contacte le couple pour créer un doigt de remplacement. Plusieurs prototypes sont alors élaborés.
Ils sont un jour contacter par la maman d’un petit garçon de cinq ans nommé Liam et né sans doigts à sa main droite, pour savoir s’il serait possible de construire une version réduite de cet appareil pour lui.
Après avoir créé le premier prototype pour Liam, Ivan réalise que le petit garçon va rapidement grandir et devoir en changer régulièrement. Il se met donc à réfléchir à l’utilisation de l’impression 3D pour créer la version suivante. Il apprend à utiliser les logiciels de modélisation, et grâce à deux imprimantes données par une société d’impression 3D, il peut travailler sur un modèle plus résistant et plus fonctionnel. Plutôt que de breveter son prototype, le couple décide de le rendre disponible sur internet en espérant que d'autres l'amélioreront. C'est ce qui finit par se passer.
Un groupe Google+ et une carte permettant aux "makers" de partager leur position géographique finissent pas se créer en 2013. Le but est de permettre aux destinataires de trouver le volontaire le plus proche.
Entre 2013 et 2014, la communauté e-Nable passe d’environ 100 membres à un peu plus de 3 000. Plus de 750 appareils sont construits dans le monde. Entre 2014 et 2015 la communauté passe à plus de 7 000 membres répartis dans le monde entier. Environ 2 000 bras mécaniques sont créés et donnés dans plus de 45 pays.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mardi 23 Mai 2017 à 17:46 | Lu 9488 fois






1.Posté par tortue verte le 24/05/2017 07:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Super pour lui ! Aux USA il y a 2 ans j'ai rencontré un petit garçon qui avait des prothèses de jambes mécano. Incroyable comme il avait de l'assurance, se déplaçait, liait conversation... Il a attendri tout le monde, et il ressemblait plus à un super héros de film ou de dessin animé qu'à une personne souffrant de handicap. Ces technologies sont super. Faitoito à tous ceux qui souffrent de handicap, en espérant que ces technologies puissent se démocratiser pour servir à tous ceux qui en ont besoin.

2.Posté par Lebo RORO le 24/05/2017 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo pour la "mécanique"... elle aide aussi.

3.Posté par Numéric le 24/05/2017 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Noble association! il faudrait qui'ls communiquent un compte bancaire ou l'on peut faire des vir pour les aider!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 24 Juin 2017 - 16:15 Bulibasha : le Patriarche maori

Samedi 24 Juin 2017 - 14:33 Un week-end pour fêter l'orange à Punaauia

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance