Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Une école primaire bilingue français-anglais ouvre ses portes à Papeete



Benoit Picault a lancé Les Cours Benoit, une structure qui assure cours d’anglais et soutien scolaire, il lance une école privée hors contrat bilingue.
Benoit Picault a lancé Les Cours Benoit, une structure qui assure cours d’anglais et soutien scolaire, il lance une école privée hors contrat bilingue.
PAPEETE, le 30 mai 2016 - Les inscriptions sont ouvertes. L’équipe enseignante est prête, elle a été constituée par Benoit Picault, déjà à l’origine des Cours Benoit. Le principe est simple : les cours seront assurés en français le matin et en anglais l’après-midi. La rentrée aura lieu le 16 août, en centre-ville.

"Je réponds à une demande", réplique le responsable des Cours Benoit à la question "Pourquoi un tel projet ? ". "Via ma structure de cours d’anglais, j’ai préparé des élèves au concours d’entrée à la sixième section internationale du collège Anne-Marie Javouhey. Les parents m’ont dit avoir un manque pour leurs enfants." Le niveau d’anglais n’était souvent pas suffisant pour avoir les meilleures chances au test. Pour rappel, la classe de 6ème section internationale à Anne-Marie Javouhey a ouvert à la rentrée 2014-2015, la 5ème à la rentrée 2015-2016 et la 4ème est prévue pour cette rentrée 2016-2017. D’autres établissements pourraient suivre comme Paul Gauguin et La Mennaie.

Benoit Picault, a lancé Les Cours Benoit il y a quatre ans à Tahiti, après avoir travaillé pendant une année dans une école bilingue hors contrat en Thaïlande. En Polynésie, il assure à la fois la direction et une partie de l’enseignement des Cours Benoit, encadré par des professeurs "native" anglais pour certains, c’est-à-dire des professeurs de langue maternelle anglaise. L’équipe donne des cours d’anglais et de soutien scolaire. Les activités se poursuivront en parallèle à l’ouverture de l’école.

Le compte à rebours a commencé

L’école bilingue ouvrira ses portes dès la rentrée 2016-2017 en centre-ville. Cette école privée hors contrat sera affiliée au Centre national d’enseignement à distance (CNED). Tous les élèves seront d’office inscrits à ce centre. Une professeure des écoles, une professeure d’anglais native ainsi que des intervenants animeront les cours. La mise en place d’horaires aménagés est envisagée et les classes seront en effectifs réduits. Pour l’heure, vues les premières inscriptions, une classe de niveau CM1-CM2 est prévue. L’ouverture d’autres niveaux sera fonction des inscriptions à venir.

Cours en français le matin, en anglais l'après-midi

L’emploi du temps de cette école sera scindé en deux. "Il y aura des cours en langue française le matin, les bases et notamment le français et les mathématiques. L’après-midi tout basculera en anglais : l’histoire-géographie, les sciences, le sport, les activités d’art plastique." Des ateliers en anglais sont aussi en cours de préparation. Les élèves seront libérés le seul mercredi après-midi. En fin d’année et pour tous les niveaux une validation des compétences en anglais sera faite. L’école annonce préparer les élèves au niveau Cambridge.

École : les différents statuts

Le système éducatif français se divise en écoles publiques et en écoles privées. L’enseignement privé prend différentes formes. Il existe des enseignements privés sous contrat d’association avec l’État, des enseignements privé sous contrat simple, des enseignements privés hors contrat et des enseignements familial (les cours sont assurés par la famille). Une école hors contrat ne reçoit aucune subvention de l’État, de ce fait elle est payante. Elle possède une certaine autonomie quant aux programmes scolaires et aux méthodes pédagogiques. Inscrire son enfant dans tel ou tel établissement est au choix des parents. L’école n’est pas obligatoire, c’est l’instruction qui l’est entre 6 et 16 ans révolus. Les parents et tuteurs peuvent décider de scolariser leur enfant dans un établissement public, privé ou bien encore assurer l’instruction chez eux.

Contact

Tél. : 87 74 45 40
ecolebilinguedepolynesie@gmail.com
Facebook : École bilingue de Polynésie
Tarif : 72 000 Fcfp par mois, inscription au Cned comprise

Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 30 Mai 2016 à 18:30 | Lu 19495 fois







1.Posté par Pereyre Moea le 30/05/2016 20:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

belle initiative, encore en faveur des gens de la haute :) tant mieux pour eux... et tant pis pour nos enfants... vive les écarts ! continuons de les creuser, main dans la main !!

2.Posté par maire le 31/05/2016 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo ...bonne chance a vous et a nos enfants .

3.Posté par Laviestbelle le 31/05/2016 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une initiative à saluer, quelqu'un qui entreprend, rare sur notre Fenua ! Des profs d'une école privée donc qui ont choisi ce métier: enseigner et pas d'être fonctionnaire. Tant pis pour nos enfants et oui les écarts existent, c'est la vie ! Ce n'est pas parce que quelqu'un un projet qu'il enlève quelque chose aux autres. Bravo Benoït !

4.Posté par hiro le 31/05/2016 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c toujours moins que l'ecole internationnal d'anglais !!! 120 000 F

avec des personnes non diplômé ou des vacataires,

5.Posté par chtaps le 31/05/2016 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien dit Moea ! 72 000 f par mois par enfant et je suppose qu'ils font quand même une année scolaire à 9 mois ce qui nous fait donc 648 000 f pour un enfant de CM1 ou de CM2 ... Quelle honte de pour une école même pas sous contrat avec l'état.
A boycotter tout simplement.

6.Posté par Sd le 31/05/2016 12:48 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Hiro
L ecole internationale est a 98000 pas 120 000 et les profs sont diplomes!
Benoit est un d entre eux depuis 4 ans d ailleurs.
De plus le cadee est magnifique et la natation se fair en lagon avec un maitre nageur diplome.

7.Posté par Pereyre Moea le 31/05/2016 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Facile de parler d'entrepenariat quand on a la chance d'être "bien" né :)
Etre fonctionnaire ne dédouane pas d'enseigner avec toute la patience et la passion que requiert un tel métier.
A t'entendre "Lavieestbelle" , il faudrait presque se plier devant le fait que les écarts existent... et faire avec !! C'est une aberration de lire ça à l'époque où nous vivons ... une aberration ou plutôt une tristesse... si la vie est belle pour toi, elle ne l'est pas pour tout le monde... ni les enfants... ni leurs parents. Et ne te trompe pas. Ce monsieur Benoit n'a pas à se sentir visé par mes propos... je ne me permettrais pas de juger.
Il s'agit juste de donner mon avis sur ce "beau" projet...
Je n'ai jamais dit qu'il enlevait qq chose aux autres... juste que ce projet, comme tous les grands projets novateurs du moment, ne va encore une fois servir que ceux qui n'ont n'en pas besoin... le public ciblé n'est pas le bon... ceux là ont la chance de voyager, de côtoyer des univers différents, ouverts...
Les autres, nos petits tahitiens... et bien... disons... qu'ils passeront leur vie entre 4 planches de bois, parce qu'aucun entrepreneur n'aura eu la motivation de faire quelque chose pour eux......

8.Posté par Manoa le 31/05/2016 15:16 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hiro a l''école internationale c 98000 et non 120000 !!!
Bref c combien par mois alors ??? Pour la CE 1 ???

9.Posté par Pereyre Moea le 31/05/2016 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

suite .... Je n'ai jamais dit qu'il enlevait qq chose aux autres... juste que ce projet, comme tous les grands projets... est fait par et pour une certaine catégorie sociale. C'est le système qui veut ça ... le reste ??? y'a les bénévoles, les associations... et toutes les bonnes volontés... et oui ! la réalité est bien celle là... Donc Oui à l'entreprenariat, mais svp pour tous ! pour une fois, ce serait chouette non ??

10.Posté par darkvador le 31/05/2016 20:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce n'est pas parce qu'on paie cher que l'on aura forcément le meilleur des enseignements! Il y a dans le public des enseignants qui s'investissent et qui font progresser les enfants qui leur sont confiés. J'ai personnellement reçu des enfants arrivant de ces écoles privées et leur niveau faisait "pitié" comme on dit ici. De plus, lorsqu'on sélectionne les enfants à l'entrée de l'établissement il est aussi normal que les résultats soient meilleurs, quoique....

11.Posté par Legrand le 01/06/2016 00:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel beau parcours félicitations Benoit 😉

12.Posté par Reumana le 03/06/2016 03:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il existe une vérité indéniable: "la vie sur terre est belle, le monde est malheureux!".
Des initiatives comme celle de Benoît prennent en compte et avant tout le développement harmonieux des enfants. C'est vers eux qu'il est important de se concentrer. Chose qui est royalement déniée dans le public, avec la surcharge des effectifs par classe, un programme d'éducation nationale où prime la concurrence pour "toujours être le meilleur", l'essoufflement du corps enseignant envers un système de plus en plus écrasant. Oui, cette initiative est pour une catégorie sociale. Disons-le pour l'instant, du moins le temps de la chute d'une société qui ELLE rend les gens malheureux! Où commence t-elle la société? à l'école.
C'est à chacun après de se dire, bein c'est comme ça alors je reste comme ça OU retrousser manche et se mettre au travail! Parce qu'il y a du travail à faire. Le paradis n'est pas hamac sous les cocotiers au bord de la plage mais bien de
T R A V A I L L E R. La vie vous donne toujours ce dont vous avez besoin au bon moment. Il n'y a qu'à voir la satisfaction lors d'un travail bien exécuté, et surtout après de grandes épreuves que la vie nous met sur la route, pour voir le par...

13.Posté par Fetia Api le 19/06/2016 18:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Trouver l’équilibre n’est pas aisé, et il semblerait que souvent les initiatives pour amener un plus ou un mieux, qu’il soit payant ou non, sur le fenua, peu importe les groupes socio-économiques visés, mais souvent les initiatives popas, soient critiquées, voire condamnées avant d’avoir pris leur envol… Quelle tristesse d’avoir à constater ce manque d’ouverture, si ce n’est un nivellement par le bas, et ce blocage dont pourraient pâtir les générations à venir. Pourquoi ne pas la rendre
« constructive » cette critique si vous y tenez tant? Dans une perspective d’amélioration continue, peu importe le cadre, cela devrait porter fruit lorsque l’on répond à un besoin; alors, à bon entendeur… En attendant, je dis « bravo », belle initiative, nous attendons les résultats!

14.Posté par Vans le 24/08/2016 07:37 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C tjr bien ce genre de projet et felicitation a cet personne. Sa sera tjr un coût car ce nest pa 1 programme ki rentre dans le systeme de leducation donc aucune aide financiere le pourkoi c cher donc ma kestion est: A kon des ecole bilingue....

15.Posté par Vans le 24/08/2016 07:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

...financer par letat afin ke no petits tahitien puissent egalement en profiter? Nous somme a l'ere dune mondialisation ou la langue etrangere es tres demander....donc a mediter serieusement

16.Posté par Mami le 28/08/2016 09:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a un coût car il faut bien payer le personnel qui travaille pour ce projet. Si vous diviser par le nombre de personnes et le nombre de jours travaillés + garderie le matin et le soir le tarif est correct.

17.Posté par Mami le 28/08/2016 09:38 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien entendu qu il faut souhaiter que l ecole soit sous contrat pour que tous les enfants puissent y avoir accès. Il faut un debut à tt. Il faut des pionniers. C est une entreprise qui donne du travail en Polynésie. Bravo

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Août 2017 - 17:22 Une nouvelle ère à Polynésie 1ère radio

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance