Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Une école bilingue pour apprendre l'anglais dès le primaire



PAPEETE, le 29 août 2016- L'école bilingue de Polynésie a fait sa première rentrée cette année. Dix élèves, du CP au CM1, font le pari de suivre leur scolarité dans cette nouvelle école qui prône le bilinguisme, avec des cours en français le matin et en anglais l'après-midi.

C'est dans un cadre idéal, sur les hauteurs de la Mission, à Papeete, que les dix enfants de l'école bilingue de Polynésie se retrouvent. Un grand jardin fleuri, des classes avec de grands tableaux noirs et un petit réfectoire pour la pause-déjeuner du midi.

L'école bilingue de Polynésie n'en est qu'à ses débuts. L'école primaire a ouvert ses portes avec la rentrée des classes. "C'est une nouvelle aventure. Nous sommes ravis d'accueillir dix élèves et que les parents nous fassent confiance", indique Benoît Picault, le directeur et fondateur de l'établissement, également à l'origine du Cours Benoit. L'objectif de ce nouvel établissement est qu'à la fin du CM22, les enfants soient bilingues, ou qu'ils parlent au moins couramment l'anglais.

"i[Le but, c'est vraiment une école bilingue. Le concept c'est que les enfants ont cours en français le matin avec des institutrices qui sont diplômées du CAPE [le concours de professeur des écoles, NDLR], avec lesquelles ils travaillent les mathématiques, le français, la lecture, l'Histoire. Les après-midi, en revanche, les cours sont dispensés en anglais avec des intervenantes "native" qui leur enseignent les arts plastiques, la géographie, les sciences et l'anglais]i", explique Benoît Picault.
Les cours suivent le programme de l'Éducation nationale, mais l'école n'est pas inscrite au Centre national d'enseignement à distance (CNED) : "Nous suivons parfaitement le programme de l'Éducation nationale. Les professeurs étant diplômés de l'Éducation nationale, elles sont tout à fait habilitées à enseigner le programme" fait remarquer le fondateur de l'établissement.

Les enfants ont cours de 8 heures à 11 heures et de 12 heures à 15h15. Pour les parents, un système de garderie inclus dans les frais de scolarité est mis en place. Ils peuvent déposer leurs enfants à partir de 7h15 et les récupérer à 18 heures, le soir. Pendant la garderie, les enfants ont le temps de faire leurs devoirs avant de s'adonner à des activités en français ou en anglais, selon le professeur en charge de l'étude.

Pour le repas du midi, il y deux possibilités, le système de lunch box – les enfants arrivent avec leur repas qu'il suffit de faire réchauffer au four micro-ondes – ou bien une cantine scolaire.


L'école compte deux doubles classes avec six élèves en CP-CE1 et quatre élèves en CE2-CM1. "Les petits effectifs permettent aux professeurs de se consacrer à chacun des enfants et d'adapter le rythme en fonction des élèves" se félicite le directeur.

C'est une école hors contrat, c’est-à-dire totalement privée, qui ne reçoit aucune subvention. "Nous avons rencontré le vice-rectorat, la Direction générale de l'Éducation et des Enseignement (DGEE), un inspecteur va venir contrôler que tout soit aux normes".

"Il y a une vraie demande de la part des parents d'axer la scolarité sur l'anglais. Les gens pensent déjà au futur. Quand ils envisagent au futur de leurs enfants, ils sont de moins en moins nombreux à vouloir les envoyer en Europe. Ils préfèrent qu'ils fassent leurs études dans le Pacifique, en Californie, en Nouvelle-Zélande ou à Hawaii. La Polynésie est entourée de pays anglo-saxons. Les parents souhaitent vraiment les garder dans cette zone et tout cela passe par l'anglais. Avant, parler anglais était un avantage. Aujourd'hui, ne pas parler anglais est un handicap."

Pour l'année prochaine, l'objectif est que les enfants progressent en anglais. D'autre part, "si nous pouvons augmenter le nombre d'élèves c'est qu'on aura réussi notre pari. Notre priorité reste quand même le bien-être des enfants et leur réussite scolaire", conclut Benoît Picault.

École : les différents statuts

Le système éducatif français se divise en écoles publiques et en écoles privées. L’enseignement privé prend différentes formes. Il existe des enseignements privés sous contrat d’association avec l’État, des enseignements privé sous contrat simple, des enseignements privés hors contrat et des enseignements familial (les cours sont assurés par la famille). Une école hors contrat ne reçoit aucune subvention de l’État, de ce fait elle est payante. Elle possède une certaine autonomie quant aux programmes scolaires et aux méthodes pédagogiques. Inscrire son enfant dans tel ou tel établissement est au choix des parents. L’école n’est pas obligatoire, c’est l’instruction qui l’est entre 6 et 16 ans révolus. Les parents et tuteurs peuvent décider de scolariser leur enfant dans un établissement public, privé ou bien encore assurer l’instruction chez eux.
D.B


Contact

Tél. : 87 74 45 40
ecolebilinguedepolynesie@gmail.com
Facebook : École bilingue de Polynésie
Tarif : 72 000 Fcfp par mois

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Lundi 29 Août 2016 à 16:51 | Lu 1614 fois







1.Posté par Chtaps le 30/08/2016 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une école de riche pour les riches : 72 000 F par mois pour une scolarité à l'école élémentaire ! Et puis on ne forme pas des citoyens avec 6 et 4 élèves dans une classe ...

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance