Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Un toit pour une vie de famille stable



Les familles bénéficiaires de l'AISPF étaient présentes ce jeudi à l'assemblée.
Les familles bénéficiaires de l'AISPF étaient présentes ce jeudi à l'assemblée.
PAPEETE, le 19 octobre 2017 - Ce jeudi, dans le hall de l'assemblée, l'agence immobilière sociale de Polynésie française a organisé son premier forum. Celui-ci avait pour thème : "un projet, un logement, une famille." Des familles accompagnées par l'agence ont témoigné de leur expérience.

"Mon objectif était d'offrir un toit à mes enfants afin que nous ayons une vie de famille stable et qu'ils réussissent leurs études de manière sereine." Quelques sanglots étranglent la voix de cette mère de neuf enfants venue témoigner venue au forum de l'Agence immobilière de la Polynésie française (AISPF). Ce jeudi matin, trois familles ont fait part de leur parcours de vie et de leur expérience avec l'AISPF.

Sarah, quelque peu stressée, vient à son tour au micro. Cette maman de cinq enfants bénéficie elle aussi du support de cette agence immobilière sociale depuis plusieurs mois. Logée dans une maison à Punaauia, elle paie 38 000 francs de loyer par mois, au lieu de 115 000 francs. "Je suis entrée à l'AISPF par le service social de la CPS. Au départ, quand je me suis retrouvée dans cette situation, ce n'était pas évident, je l'ai vécu comme un échec. Mais finalement, je pense que c'est un tremplin", explique-t-elle au public attentif.

Différents accidents de la vie l'ont plongée dans une situation de précarité. Sans ressource, elle n'était plus certaine de pouvoir rester avec ses enfants. "Je n'ai pas baissé les bras, j'ai fait les démarches nécessaires et j'ai pu avoir accès à une maison pour ma famille. Un toit, c'est important pour se ressourcer."

DEUX ANS D'ACCOMPAGNEMENT

L'AISPF donne aussi les clés aux familles pour réussir leur réinsertion professionnelle. Grâce à cette aide, Sarah va bientôt lancer sa petite entreprise. "J'espère pouvoir sortir du dispositif de l'AISPF d'ici deux ans", déclare-t-elle. 24 mois est la durée maximale de l'aide apportée par l'AISPF.

Martial souhaite lui aussi assumer un plein loyer dans les mois qui viennent. Le salaire de son épouse permet d'assurer un minimum de revenus à la famille et de payer leur loyer de 26 000 francs par mois. Avec ses trois enfants, le couple vit dans le centre-ville de Papeete. Un logement trouvé grâce à l'AISPF. "Nous avons accumulé les situations difficiles et nous nous sommes retrouvés à avoir de l'aide du service social de la CPS. Ils nous ont alors dirigés vers cette agence pour trouver un logement. Nous venions d'être mis à la porte, il nous fallait rebondir. Nous étions une famille et nous devions rester une famille."

Aujourd'hui, les parents et les enfants vont mieux. Le chef de famille devrait bientôt ouvrir sa boutique de prêt-à-porter. La famille espère ainsi pouvoir voler de ses propres ailes dans les mois qui viennent. Le quadragénaire tient à préciser : "Si l'AISPF nous aide, il ne faut pas attendre que cela arrive. Il ne faut pas le prendre pour acquis."

"Il faut que les familles aient toujours la tête haute"

Trois questions à Vaiatu Frogier, directrice de l'AISPF

Pourquoi l'AISPF a-t-elle été créée?

L'agence immobilière sociale de Polynésie française a été créée en 2008 par un groupe de personnes qui est parti du constat que l'OPH n'avait pas suffisamment de logements sociaux alors qu'à coté de cela, il y avait un parc locatif mais qui n'était pas accessible à tout le monde. C'est une structure de relais entre les bailleurs et les familles. L'AISPF apporte des garanties, auprès des propriétaires mais aussi des familles. Cela leur permet de bénéficier d'un logement décent et de participer à hauteur d'un tiers. Cette notion de dignité est importante. Il faut que les familles aient toujours la tête haute.

Depuis la naissance de l'AISPF, les familles sont-elles de plus en plus nombreuses à la solliciter?


La problématique du logement n'est pas nouvelle. Nous sommes de plus en plus sollicités mais l'AISPF ne pourra pas résoudre tous les problèmes de logement. Nous sommes un dispositif adapté à certaines situations mais pas à toutes les situations. Nous avons des critères d'éligibilité : il faut que les familles puissent être solvables. Nous faisons en sorte que les familles puissent payer le tiers du loyer, c'est important. Depuis 2016, nous venons aussi en aide aux étudiants.

Faites-vous face à des situations d'impayés?

Depuis huit ans, nous avons accumulé 12,5 millions d'impayés, soit 1,5 million par an. C'est une somme importante pour l'agence. Pour les recouvrer, nous avons des accords amiables avec les familles et sinon nous allons au tribunal. A l'heure actuelle, nous avons une trentaine de dossiers en cours au tribunal.

Contact : 40 81 26 90 ou aispf@mail.pf

En chiffres

- 167 : le nombre de familles suivies par l'AISPF depuis le début de l'année 2017. L'obejctif est d'atteindre d'ici la fin de l'année 200 familles. Depuis 2009, 689 foyers ont bénéficié de cet accompagnement;
- 24 : le nombre de mois de l'accompagnement sous réserve de respecter les obligations;
- 300 : en millions de francs, la subvention allouée par le gouvernement à l'agence.

Rédigé par Amelie David le Jeudi 19 Octobre 2017 à 16:13 | Lu 4132 fois





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance