Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un séminaire pour les formateurs occasionnels du CGF



PAPEETE, le 4 février 2016 - Le Centre de gestion et de formation a organisé une journée de rencontres avec ses formateurs occasionnels. L’occasion pour eux de s’interroger sur les bonnes pratiques pédagogiques et pour le centre de se remettre en question.

Mercredi, le Centre de gestion et de formation (CGF) a organisé un séminaire au lycée hôtelier de Punaauia. Étaient invités les formateurs occasionnels. "Pour la formation, nous faisons appel à des organismes privés ou bien à des formateurs occasionnels", précise Vaitiare Puhetini, directrice de formations.

Une jeune structure

Créé en novembre 2011, le CGF est un établissement public local à caractère administratif. Il participe à la mise en place de la réforme de la fonction publique communale en organisant une bourse de l’emploi communal, des concours et examens, en établissant des statistiques sur l’emploi communal, en gérant les instances de la fonction publique communale, en apportant un soutien en matière de statut des agents, en prenant en charge des fonctionnaires privés d’emploi pendant un temps, etc.

"Les formateurs occasionnels sont des experts, repérés au sein des communes, des structures de l’État ou du Pays qui viennent de tout horizon que nous faisons intervenir ponctuellement." Par exemple, dans les communes ils travaillent à l’état civil, sont pompiers, directeur général des services ou policier. Au sein des structures de l’État ils peuvent être juristes, au Pays, ils travaillent au service de l’hygiène, etc. Formés par le CGF, ils s’extraient de leur quotidien professionnel pour transmettre leur savoir en fonction des besoins des communes.

Première du genre !


La journée de séminaire, première du genre, a permis aux personnes réunies d’échanger, de créer du lien, de travailler, de s’exprimer sur des thèmes variés. "Une quarantaine de formateurs a répondu à l’invitation, ils ont pu travailler dans un cadre convivial et ludique sur les bases d’une bonne formation par exemple, ils ont pu découvrir de nouvelles techniques de formation. " Cet événement va déboucher sur la rédaction d’une charte du formateur occasionnel. Elle devrait être organisée une fois par an, voire deux fois par an en fonction des besoins exprimés.

René Temeharu, président du CGF

C’est une première. Cet événement permet de regrouper les formateurs pour analyser les pratiques de mise en œuvre des formations, pour se doter des moyens les plus adaptés au public. Ce qui ressort ce sont les difficultés de chacun, ce qui parait compliqué pour les formateurs c’est de s’adapter finalement au public pour offrir des prestations de qualité que ce soit ici, à Tahiti et dans les îles. Le public communal est très hétérogène. Pour nous, le CGF, c’est une remise en question.


Rédigé par Delphine Barrais le Jeudi 4 Février 2016 à 15:14 | Lu 834 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance