Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un "passeport vert" pour un tourisme durable en Outre-mer



Un "passeport vert" pour un tourisme durable en Outre-mer
Sensibiliser les touristes à la préservation de la biodiversité en outre-mer et valoriser cette biodiversité comme atout du développement touristique des territoires ultramarins, tels sont les objectifs du "passeport vert" piloté par le ministère de l'Outre-mer.

La France a souhaité décliner, pour la biodiversité outremer, la démarche du "passeport vert" (ou Green Passport) lancée par le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) et destinée à favoriser le développement du tourisme durable.

Ce projet, qui implique aussi les ministères chargés du Tourisme et de l'Écologie, est piloté par le service des politiques publiques du ministère en charge de l'Outre-mer, et a été inscrit dans les "Engagements de l'État" lors de l'adoption de la nouvelle Stratégie nationale biodiversité 2011-2020. Il a été annoncé par la ministre en charge de l'Outre-mer, Marie-Luce Penchard, lors de la conférence dédiée aux récifs coralliens, le 7 février dernier, à l'Aquarium tropical, Porte dorée, à Paris.

L'objectif du passeport vert biodiversité en outre-mer est double : sensibiliser les touristes à la protection de la biodiversité et valoriser cette biodiversité comme atout du développement touristique des territoires d'outre-mer.

Ce passeport, qui comprend une partie générale sur les enjeux et les richesses de la biodiversité ultramarine et une partie présentant la biodiversité spécifique et les sites naturels à découvrir dans chacun des territoires, met donc en valeur l'ensemble des douze départements et collectivités d'outre-mer. Il offre une vision globale de la diversité et de la richesse des atouts naturels des outre-mer français. En outre, il est labellisé "Année 2011 des outre-mer".

Pour la délégation générale à l'outremer (DéGéOM), la conception de ce document a nécessité un investissement important, en lien avec les ministères en charge de l'Écologie et du Tourisme, et avec les services et partenaires locaux fortement impliqués (DEAL, préfectures et hauts-commissariats, comités régionaux du tourisme, antennes locales des établissements publics compétents, collectivités, etc.).

300 000 passeports seront diffusés à partir de novembre, dans les douze territoires d'outre-mer, dont 200 000 en français et 100 000 en anglais afin de sensibiliser également les touristes étrangers. Les comités régionaux du tourisme seront les vecteurs essentiels de la diffusion, puisqu'ils remettront le document à l'arrivée des voyageurs dans les aéroports. Par ailleurs, des stocks seront également disponibles sur les principaux sites touristiques.

En savoir plus sur le "passeport vert" pour la biodiversité en outremer

Rédigé par () le Mardi 3 Janvier 2012 à 06:59 | Lu 704 fois







1.Posté par sandra le 04/01/2012 11:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Développer le tourisme durable auprès des touristes d'accord mais quand on voit les montagnes de détritus amassés partout à Tahiti près des habitations, des plages et même sur les îles ce ne sont pas les touristes qui salissent mais bien la population qui se fiche totalement de l'environnement, il y a un sacré travail à faire.

2.Posté par Just Biou le 04/01/2012 20:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle foutaise !!
Papeete ressemble de plus en plus à une ville du tiers monde.
A Tahiti, TOUT est tagué.
Partout en Polynésie c'est sale, il y a des carcasses de bagnole, des tôles ondulées pourries, cela devient une vraie poubelle.

En on va demander aux touristes de s'occuper de l'environnement ????? On les prend pour quoi les touristes. Déjà on les matraque avec les prix les plus chers du monde et en plus on attend d'eux qu'ils fassent ce que chaque citoyen respectueux de lui-même et de ses concitoyens devrait faire..... mais ne fait pas ??

Quelle honte !! Laissez vos trois cent mille passeport dans le hangar où il y a déjà des dizaines de millions de vaccins anti-grippe (vous vous en souvenez ??).

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 03:36 Un décès sur six lié à la pollution en 2015

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies