Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un nouveau camion pour la croix rouge



PAPEETE, le 19 août 2016 - Vendredi, la croix rouge a présenté son nouveau camion solidaire destiné à la récupération des dons alimentaires et d’hygiène pour leurs Epiceries Solidaires.

La Croix-Rouge a fièrement présenté, vendredi, son nouveau camion destiné à la récupération des produits alimentaires et d'hygiène collectés chez les grossistes/magasins pour nos épiceries solidaires. Il a été financé par la Croix Rouge, l'OPT, le Rotary, la SOCREDO et la Brasserie de Tahiti. Ce camion vient remplacer une fourgonnette qui était trop petite pour répondre aux besoins de la Croix Rouge : "Avant nous avions une fourgonnette de service, mais elle était trop petite pour transporter toutes les marchandises. Le rôle de ce camion est d'aller faire la logistique entre les différentes épiceries solidaires, les fournisseurs et les donateurs. Ce camion servira exclusivement à aller récupérer les denrées alimentaires qui vont nous servir nous dans nos épiceries. Nous allons les récupérer chez les magasins d'alimentation et les importateurs qui nous donnent les produits. "

L'ancienne fourgonnette sera repositionnée pour d'autres besoins, "l'ancienne fourgonnette servira toujours pour faire les petites livraisons, nous allons la repositionner vers d'autres activités que nous avons."

La Croix rouge a aidé en 2016 via ses épiceries solidaires près de 2420 personnes soit 430 familles. L'institution connait des besoins croissants, "sur les épiceries solidaires nous avons clairement un manque de financement. Nous avons plusieurs projets, dont un concernant des maisons d'accueil des personnes âgées, nous sommes en train de monter le projet, nous avons quelques financements. "


L'épicerie solidaire en cinq questions

Quoi ?
L'épicerie solidaire est une structure d'aide qui propose des produits alimentaires et d'hygiène contre une faible participation financière. C'est aussi, un lieu d'accueil, d'écoute et de conseil.

Qui a accès à l'épicerie solidaire ?
Toute personne en situation de précarité ayant été identifiée par les travailleurs sociaux des communes.

Quel principe ?
Le principe fondamental de l'épicerie solidaire consiste à respecter la dignité de la personne, et ainsi faire en sorte que la lutte contre l'exclusion ne s'accompagne pas d'une forme d'assistanat. Une participation financière de 10% est donc demandée aux bénéficiaires.

Comment sont-elles approvisionnées ?
Les Épiceries solidaires sont approvisionnées par la récupération d'articles : en DLUO dépassée, ou ne pouvant être vendu, ou dont l'emballage est détérioré, par une subvention du pays, par la collecte de produits alimentaires et d'hygiène à la sortie des magasins.

Quelles sont les difficultés rencontrées ?
Les dons sont irréguliers et peu diversifiés. Il faudrait davantage de commerçants partenaires, en effet depuis le début de l'année 2016, les épiceries solidaires ont reçu 2420 personnes soit 430 familles.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Vendredi 19 Août 2016 à 16:55 | Lu 1438 fois






1.Posté par Le Vieux le 20/08/2016 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Etant bénévole aux restos du cœur, l’épicerie solidaire et au secours catholique lors de mes séjours en métropole (trois mois par an) je peux vous affirmer qu’il est strictement interdit de distribuer des produits dont la date optimale d’utilisation ou de consommation est dépassée. Faut croire que même là, dans le besoin, les Polynésiens ne sont égaux aux bénéficiaires en France. Bien triste de lire cela.

2.Posté par hotutea le 20/08/2016 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le vieux, tu ne sais peut etre pas encore que le Tahitien peut encore consommer un produit dont la date optimale est dépassé pour la France de 1, meme de 2 mois comme les yaourts et autres, pour l'instant, mais peut être pas d'ici quelques années, car leur constitution intestinale sont encore protégé. Mais surement pas pour la future génération qui consomme autrement.
hotutea.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance