Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Un couple de musiciens professionnels lance son école de musique



Taloo (à droite) et Mato (à gauche) dans leur école de Taunoa. La grande salle se prête à l'organisation de nombreuses activités. Prochaine prévue : School of rock !
Taloo (à droite) et Mato (à gauche) dans leur école de Taunoa. La grande salle se prête à l'organisation de nombreuses activités. Prochaine prévue : School of rock !
PAPEETE, le 25 janvier 2017 - Taloo et Mato, qui cumulent à eux deux 30 ans de carrière en tant que musiciens professionnels, se sont lancés dans un nouveau projet : transmettre leur passion à la nouvelle génération. Ils ont ouvert leur propre école de musique à Taunoa il y a trois mois.

Taloo et Mato Rai sont musiciens professionnels depuis plusieurs décennies. En couple à la vie comme sur la scène, ils jouent plusieurs fois par semaines sur les scènes du Territoire et collaborent avec des groupes comme Acoustic Party ou Tikahiri.

Il y a un an, Mato a commencé à donner des cours de musique (guitare, basse, ukulele…), juste pour voir. Il a immédiatement été pris d'une passion pour l'enseignement, d'autant qu'il se souvient bien de ses débuts dans la musique : "j'étais autodidacte, mais ce sont vraiment les conseils de musiciens meilleurs que moi qui m'ont fait progresser. Du coup pour moi, donner des cours c'est comme une nouvelle étape dans mon voyage musical, j'apprends à enseigner en même temps que mes élèves apprennent la musique."

Une nouvelle salle et de nombreux projets

Mato en train de guider un élève pour l'apprentissage d'un nouveau rythme de frappe. Jouer des Mi mineur en boucle devient beaucoup plus attrayant quand un musicien professionnel cale un solo d'enfer dessus…
Mato en train de guider un élève pour l'apprentissage d'un nouveau rythme de frappe. Jouer des Mi mineur en boucle devient beaucoup plus attrayant quand un musicien professionnel cale un solo d'enfer dessus…
Taloo, autodidacte elle aussi, avait toujours refusé de donner des cours de chant malgré de nombreuses demandes. Mais de voir Mato s'épanouir dans sa nouvelle activité l'a convaincue de franchir le pas. Elle se positionne dans les "conseils pour la voix", en expliquant que la maîtrise de cet organe est importante dans de très nombreux domaines : la conversation, les discours, l'autorité (Taloo est également enseignante d'arts plastiques)... Et le chant bien sûr, qui cumule toutes ces techniques et y ajoute la couche musicale.

Le couple s'est installé dans une grande salle boulevard Pomare, à Taunoa, au-dessus du magasin Kaina Shirt. Ce grand espace, ainsi que la présence d'une autre école de musique spécialisée dans les percussions dans le même immeuble, leur donne de nombreuses idées de projets. Le couple compte ainsi lancer une activité "School of rock" pour les prochaines vacances scolaires, où les adolescents de 10 à 14 apprendront en une semaine les bases d'un instrument et composeront leur premier morceau. Le grand espace se prêtera également à des activités ludiques diverses, comme des siestes musicales ou des cours d'art plastique.

Pour suivre l'actualité de cette nouvelle école de musique, abonnez-vous à la page Facebook des deux artistes : Taloo et Mato

Taloo et Mato, qui ont ouvert leur école de musique
" donner des cours de musique c'est aussi une facette du métier de musicien"

Tahiti-Infos : Quand avez-vous ouvert votre école ?
Mato : Nous donnons des cours ici sur Taunoa depuis septembre, et sinon j'avais commencé en novembre 2015 à Fakatere, immeuble Grand Hôtel. Moi ça fait 10 ans je suis musicien professionnel, et Taloo ça fait 20 ans.

Tahiti-Infos : Après des décennie à jouer en live et à participer à des groupes populaires, pourquoi vous lancer dans l'enseignement ?
Mato : Je trouve que nous sommes dans une activité où on ne peut pas manquer d'imagination. Ça passe par du travail en studio, des lives dans les bars et cafés, ou des interventions clips… Au final il y a des palettes de choses à faire, et donner des cours de musique, au final, c'est aussi une facette du métier de musicien professionnel.
Taloo : Ça fait longtemps qu'on me le demande, mais je ne m'en sentais pas capable. Le fait d'avoir poussé Mato à donner des cours, de le voir faire, de voir que ça marche … Il y a trois femmes qui m'ont vraiment demandé de leur donner des cours il y a six mois et j'ai fini par accepter. J'allais chez elles, et ça m'a donné confiance en moi. Du coup, avec en plus des problèmes de salle là où était Mato, ça m'a semblé intéressant qu'on bosse ensemble. Du coup on a trouvé cette salle à Taunoa. Je fais la voix, Mato fait les instruments, guitare, basse et ukulele surtout. Mais au même étage il y a aussi un cours de batterie, donc ça c'est intéressant, d'avoir un melting-pot.

Tahiti-Infos : Avoir beaucoup joué en live, ça vous donne une autre approche de l'enseignement ?
Mato : En fait, j'avais déjà saisi l'idée que ce n'est pas parce qu'on est bon dans ce qu'on fait, quel que soit le domaine, que l'on est forcément bon pédagogue. Du coup je me vois réellement comme un étudiant, je suis en train d'apprendre à apprendre. Aujourd'hui, je dirais que j'ai une vision d'équipe avec l'élève, on est ensembles, on se promène et on apprend des choses ensembles, tous les deux. Je n'ai pas de "savoir" à transmettre à l'élève, je n'ai pas une démarche de conservatoire. Mais je pense qu'on plaît aux élèves qui viennent déjà !
Taloo : J'ai appris le chant toute seule, et en fait je pense que tout le monde est capable de chanter. Je ne sais pas si je donne des cours de chant ou de confiance en soi ! (rires) D'ailleurs, sur la porte il n'y a pas écrit "cours de chants" mais "conseils pour la voix". Je pense que c'est vraiment ça, on a tous une voix, il faut juste savoir l'utiliser. Et pas simplement pour chanter. C'est aussi savoir parler en public et porter sa voix, ou même parler en privé… Par exemple pour exprimer son autorité on va utiliser une voix plus grave. Ce sont des choses que certains font instinctivement, et c'est bien de le décortiquer pour pouvoir l'utiliser. Après, le chant aura un panel plus large d'outils et tout ce qui est lié à la musique. Mais la voix est une autre facette de la personnalité, avec le visage, l'attitude. Quand on parle, on montre qui on est, on ne peut pas tellement mentir avec sa voix.

Tahiti Infos : Allez-vous arrêter les concerts ?
Taloo : Non. Mais ça viendra peut-être qu'on le fasse différemment. Peut-être plus uniquement en animations, pour les gens qui mangent, mais aussi chercher à faire de "vrais" concerts.


Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mercredi 25 Janvier 2017 à 15:19 | Lu 12172 fois







1.Posté par music izluv le 26/01/2017 07:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonne initiative, votre démarche est interressente...
FAATOITO à vous deux

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance