Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un Observatoire Cousteau en Amérique centrale pour protéger la vie marine



Buste du commandant Cousteau (12 m), Réserve Cousteau - îlets Pigeon, Guadeloupe
Buste du commandant Cousteau (12 m), Réserve Cousteau - îlets Pigeon, Guadeloupe
SAN JOSE, 8 décembre 2011 (AFP) - L'Amérique centrale va être dotée d'un Observatoire Cousteau, du nom du célèbre océanographe français, pour aider à protéger les écosystèmes marins, qui aura son siège au Costa Rica, selon un accord signé mercredi soir par ses promoteurs à San José.

L'Observatoire "contribuera à résoudre les problèmes qui affectent actuellement les écosystèmes marins et côtiers, à travers la collecte et la systématisation d'informations scientifiques, sociales et économiques", a-t-on expliqué à l'Université du Costa Rica (UCR), partie prenante au projet.

L'accord, signé à l'ambassade de France à San José, prévoit également la création d'"un réseau entre chercheurs et institutions de la région", selon le service de presse de l'UCR. Les activités de l'Observatoire devraient commencer immédiatement.

Parmi les promoteurs du projet, on compte également l'Université nationale et le Système national des aires de conservation du ministère de l'Environnement du Costa Rica, ainsi que l'Institut français d'Amérique centrale (IFAC), l'Observatoire Cousteau du Mexique, l'Université de Bretagne et l'Institut français de recherche pour le développement.

L'Observatoire sera destiné à étudier la structure et la biodiversité des écosystèmes marins et côtiers, à surveiller leur vulnérabilité et leur capacités d'adaptation notamment aux effets du changement climatique.

Mais l'institution devra également se pencher sur les enjeux sociaux et économiques des zones côtières, comme la participation citoyenne, le développement technologique ou les impacts des activités économiques.

"L'Amérique centrale est une seule côte, un isthme. Les activités à l'intérieur des pays de la région affectent la zone côtière et le modèle de développement qui a été choisi a des impacts importants sur ces aires", a estimé le biologiste Alvaro Morales, directeur du Centre des sciences de la mer et de limnologie (CIMAR), de l'UCR.

Le chercheur a rappelé que l'explorateur, cinéaste et défenseur de l'environnement Jacques Cousteau (1910-1997) avait milité pour une prise de conscience quant à la valeur des océans et les dangers d'une sur-exploitation de leurs ressources.

"Ce message que Cousteau a transmis a perduré et perdurera. C'est un devoir pour tous ceux qui sont impliqués dans les sciences marines d'être vigilants vis-à-vis de nos mers et de nos côtes", a-t-il ajouté.

on/mis/hdz/mr

Rédigé par AFP le Jeudi 8 Décembre 2011 à 06:06 | Lu 376 fois






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 03:36 Un décès sur six lié à la pollution en 2015

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies