Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


USA: des orques peuvent-elles porter plainte pour esclavage?



USA: des orques peuvent-elles porter plainte pour esclavage?
WASHINGTON, 7 février 2012 (AFP) - Un tribunal américain doit décider si cinq orques qui se produisent dans les parcs d'attraction Seaworld peuvent poursuivre leur "employeur" pour violation du 13e amendement de la constitution qui interdit l'esclavage, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

L'association pour un traitement éthique des animaux (Peta) a porté plainte devant le tribunal fédéral de San Diego (Californie) au nom des cinq orques baptisées Tilikum, Katina, Corky, Kasatka et Ulises qui interprètent des numéros acrobatiques à Orlando (Floride) et San Diego.

La plainte a été examinée lundi par un juge fédéral ainsi que la réponse de SeaWorld, qui demande qu'elle soit déclarée irrecevable. Déposée en octobre, elle demande que le tribunal reconnaisse que les orques sont "soumises à l'esclavage et/ou à la servitude involontaire par les accusés en violation du 13e amendement de la constitution des Etats-Unis".

Cette affaire se situe à "la future frontière des droits civils", a déclaré à l'audience Jeff Kerr, l'avocat de Peta, parlant de "jour historique".

"L'esclavage ne dépend pas plus de l'espèce de l'esclave que de la race, du sexe ou de l'ethnie", a-t-il dit, selon un communiqué. "La contrainte, l'avilissement et l'assujettissement sont les caractéristiques de l'esclavage et ces orgues endurent les trois", a-t-il plaidé.

SeaWorld a demandé que le tribunal rejette cette plainte au motif que "le 13e amendement protège uniquement les personnes, et non les animaux".

Le tribunal n'a pas l'autorité pour décider d'étendre cet amendement aux animaux, estime SeaWorld, et s'il "franchissait ce pas sans précédent, il ouvrirait certainement une boîte de Pandore aux problèmes inextricables et aux conséquences absurdes", peut-on lire dans la réponse du groupe de tourisme et de loisirs en date du 15 novembre 2011.

C'est une affaire sans précédent non pas parce la loi n'a pas de réponse, poursuit SeaWorld, mais parce que les arguments de Peta sont "tellement infondés qu'aucune partie n'a jamais perdu le temps, l'énergie et l'argent d'un tribunal à traduire ce type de revendications dans une plainte".

Dans la plainte, les cinq orques sont représentées par leurs "amis" Peta, un ancien dresseur de dauphins et d'orques, un biologiste marin, le fondateur d'un réseau de protection des orques et deux anciennes dresseuses de SeaWorld.

Les "plaignantes" réclament à être "transférées des infrastructures des accusés vers un habitat décent en accord avec les besoins individuels et les meilleurs intérêts de chacune" d'entre elles.

Selon ce document, les cinq orques ont été "enlevées de force à leur famille et leur habitat naturel, sont retenues en captivité à SeaWorld San Diego et SeaWorld Orlando, privées de tout ce qui leur est naturel, soumises aux techniques d'insémination artificielle ou de prélèvement de sperme pour la reproduction d'acteurs en vue des spectacles organisés par les accusés et sont forcées de se produire pour le seul profit des accusés. En tant que telles, les plaignantes sont soumises à l'eslavage et à la servitude involontaire".

En 2010, Tilikum avait noyé une dresseuse après un spectacle à Orlando, rappelle le texte, et depuis elle a été placée à "l'isolement complet".

"Alors que Peta continuait à se livrer à ce coup publicitaire, SeaWord San Diego remettait en liberté quatre éléphants de mer (après les avoir) sauvés et soignés", a réagi SeaWorld dans un communiqué mardi.

"Nous rejetons ces accusations sur les conditions de vie et la qualité des soins alloués à ces animaux exceptionnels", poursuit le groupe, qui dit rester "une référence pour les soins aux animaux marins" en captivité.

chv/bar

Rédigé par () le Mercredi 8 Février 2012 à 05:40 | Lu 730 fois







1.Posté par Tehei le 08/02/2012 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Respectons les animaux , mais j'espère que les moustiques ne pourront jamais porter plainte car alors-là je suis bon pour la "chaise électrique".

2.Posté par liberté le 08/02/2012 11:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce matin mon caca est mou !! dois je faire un procés à ma maman.???? Les americains ne savent plus quoi faire pour faire parler d'eux,Ces orques vont elles pouvoir se defendre malgrés un bon avocat ! non soyons serieux et donnons leurs la liberté cars je ne pense pas que quel animal que ce soit se retrouve de son plein grés en prison et tout dresseur qu'il est Peta en as profité non???

3.Posté par Taureau assis le 08/02/2012 11:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et les boeufs, poulets, moutons etc... vont porter plainte pour assassinat non ?
mdrr. Il sont géniaux ces militants américains

4.Posté par Tehei le 08/02/2012 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ouuuuais!!!!!! on a trouvé un taureau qui parle !!!!!

5.Posté par alys le 11/02/2012 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela peut paraitre ridicule mais pour avoir vu le spectacle (qui est certes magnifique), pour habiter Moorea et passer régulièrement à l'hôtel où il y a des dauphins en captivité et qui font des spectacles, rien n'est plus beau que de voir des animaux dans leur milieu naturel. Que ce soit en Californie ou ici rien de plus facile, il suffit de prendre un bateau alors quel besoin de mettre de tels animaux dans un bassin et de les faire danser ? Ah oui c'est vrai, pour notre bon plaisir...
Et bien pour mon plaisir je continuerai d'aller dans les passes en espérant avoir de la chance et voir les familles de dauphins jouer et faire LEUR spectacle, aux heures qu'ils veulent, et avec les figures (non imposées) de LEUR choix, et le plus beau c'est que c'est gratuit ;-))

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance