Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Tsunami japonais: "Robin des Bois" s'inquiète pour les baleines



Tsunami japonais: "Robin des Bois" s'inquiète pour les baleines
PARIS, 8 juillet 2011 (AFP) - L'association Robin des Bois a fait part vendredi de ses "inquiétudes très fortes sur la dégradation de l'état sanitaire des baleines" dans le Pacifique Nord en raison des déchets issus du tsunami du 11 mars au Japon et des rejets radioactifs de l'accident de Fukushima.

L'ONG française appelle la Commission baleinière internationale (CBI), qui se réunit la semaine prochaine à Jersey, à mandater son comité scientifique pour "suivre, sur le long terme, au moyen de méthodes non létales, toutes les conséquences du tsunami sur les populations de baleines du Pacifique Nord".

La Commission baleinière, qui compte 89 pays membres, est l'instance internationale qui gère la chasse et la conservation des baleines.

Les tonnes de déchets rejetés dans l'océan après le séisme et le tsunami au Japon vont errer pendant 10 ans dans le Pacifique Nord, avait souligné en juin Robin des Bois, qui insiste aujourd'hui sur la menace pour les cétacés.

"Les déchets océaniques sont susceptibles d'être ingérés par les mammifères marins. Certains d'entre eux mais aussi les oiseaux de mer et les poissons sont leurrés par les formes diverses des déchets de plastique", indique l'ONG.

Contamination, suffocations, occlusions intestinales, pertes d'appétence et de mobilité: les impacts sont multiples, affirme-t-elle.

L'association pointe également le risque de pollution chimique liée au rejet de "résidus de médicaments et de pesticides, d'adjuvants toxiques comme les phtalates et bisphénols" mais aussi d'hydrocarbures et de métaux lourds.

Les rejets d'eau radioactive après l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi constituent une autre source d'inquiétude pour Robin des Bois.

"Les baleines sont au sommet des chaînes alimentaires marines et leurs voies de contamination sont multiples: contact permanent avec la radioactivité artificielle, ingestion de plancton, de proies et de déchets contaminés", souligne l'organisation.

Les espèces susceptibles d'être touchées selon l'ONG sont les petits rorquals communs du Pacifique nord-ouest et de la mer régionale d'Okhotsk (25.000 individus), les baleines franches du Pacifique Nord (quelques centaines en mer d'Okhotsk), les baleines grises du Pacifique du nord-ouest (quelques dizaines) et les baleines à bosse (400 individus estimés dans le Pacifique du nord-ouest).

alu/pjl/bw

Rédigé par AFP le Vendredi 8 Juillet 2011 à 06:26 | Lu 391 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 03:36 Un décès sur six lié à la pollution en 2015

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies