Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Trois ans de prison ferme pour le trafiquant d'Ice



Trois ans de prison ferme pour le trafiquant d'Ice
PAPEETE, le 25 juillet 2017 - Le tribunal correctionnel a tranché plus sévèrement que les réquisitions du procureur de la République lundi. Le trentenaire interpellé à l'aéroport de Tahiti-Faa'a au retour de Huahine avec 40 gramme d'ice dans le sac à dos a été condamné à trois ans de prison ferme et à plus de 4 millions de francs d'amende.

Arrêté mercredi 18 juillet à l'aéroport de Tahiti-Faa'a en possession de 42 grammes d'ice dans son sac à dos. L'interpellation de cet homme de 33 ans est due à un contrôle des passagers en provenance de Huahine par les douanes. Les 42 grammes d'Ice étaient dissimulés à l'intérieur d'un déodorant. Le trentenaire a été immédiatement placé en garde à vue.

À la barre le prévenu, frigoriste patenté de profession, se dit consommateur régulier et dépendant d'Ice depuis 2015. Il aurait été initié par un collègue de travail. Il indique que cumulant deux emplois, cette drogue lui permettait dans un premier temps de supporter la cadence. La consommation du trentenaire augmente très rapidement et devient quotidienne.

Si les conditions de son interpellation sont claires, les raisons pour lesquelles les 42 grammes se sont retrouvés dans son sac le sont beaucoup moins. Le prévenu aurait fait un aller-retour financé par un certain Monsieur M. Une fois sur place, le trentenaire était censé récupérer du cash et une certaine quantité d'Ice. Pour des raisons qui demeurent encore floues, il est reparti sans cash et sans ses bagages, mais avec le sac à dos de ce monsieur M qui y aurait glissé le déodorant rempli de drogue.

Le président du tribunal correctionnel n'a pas manqué de relever la "nonchalance" du prévenu. Il l'a interpellé "vous êtes tout le temps comme ça? Vous avez pris quelque chose? C'est une nonchalance naturelle? " Ce que l'homme s'est empressé de nier, "j'ai juste pris du doliprane pour ma tête".

Le procureur de la République s'est contenté de faire ses réquisitions, sans revenir sur les faits, "les faits sont suffisamment clairs pour que je ne revienne pas dessus." Il a requis deux ans de prison dont un ferme et une amende de 4, 450 millions de francs à l'encontre du prévenu.

L'avocate du prévenu quant à elle pense que son client a été piégé, elle a d'ailleurs interpellé le procureur de la République lui demandant "comment se fait-il que Monsieur M soit toujours en liberté? A-t-il été mis en examen ?"

Le frigoriste s'est excusé auprès de sa famille, regrettant son geste et son addiction. "Je promets solennellement à ma famille que je ne sombrerais plus dans ce fléau".

Le tribunal correctionnel a prononcé une peine bien plus sévère que les réquisitions du procureur, condamnant le prévenu à quatre ans de prison, dont trois ferme et 4,150 millions d'amende.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mardi 25 Juillet 2017 à 09:34 | Lu 1046 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Août 2017 - 17:22 Une nouvelle ère à Polynésie 1ère radio

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance