Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Tribunal de commerce : Bernard Fouqueré tourne la page de vingt ans de Polynésie



Le président du tribunal mixte de commerce a fait l'unanimité, ce vendredi à l'occasion de son pot de départ.
Le président du tribunal mixte de commerce a fait l'unanimité, ce vendredi à l'occasion de son pot de départ.
PAPEETE, le 29 avril 2016 - Magistrats du siège et du parquet, avocats, personnels judiciaires du palais de justice de Papeete, ils sont venus nombreux, ce vendredi, saluer le départ à la retraite de l'incontournable président du tribunal mixte de commerce.


C'est une figure du palais de justice de Papeete qui raccroche la robe. Président du tribunal mixte de commerce depuis seize ans –fonction qu'il avait déjà occupée entre 1990 et 1996 avant une parenthèse de quatre ans au tribunal de grande instance de Grenoble (Isère)- Bernard Fouqueré a reçu, ce vendredi, les honneurs d'un pot de départ haut en couleur organisé dans la salle des pas perdus du tribunal, "végétalisée" pour l'occasion.

Magistrats du siège et du parquet, avocats, personnels judiciaires du palais de justice, pas moins d'une soixantaine de personnes ont répondu à l'invitation, saluant non sans une certaine émotion l'achèvement d'une carrière de quarante années au service de la justice. "Beaucoup de personnes ont été étonnées de ma décision, m'ont fait comprendre que j'étais encore en bonne santé, au sommet, même, de mes capacités intellectuelles", a déclaré non sans humour le magistrat, par ailleurs féru de plongée et… du travail du bois. "Mais j'ai envie de faire autre chose, de participer à l'éducation de mes petits-enfants, de sentir l'apesanteur de la plongée sous-marine, l'odeur du bois dans mon atelier… et celles du reblochon et des petites fleurs dans les alpages". C'est en effet du côté d'Annecy, en Haute-Savoie, que celui qui a présidé le tribunal mixte de commerce pendant plus de vingt ans entend profiter de sa retraite bien méritée.

Le sens du dialogue

S'il concède que le choix a malgré tout été "difficile", Bernard Fouqueré a souligné le "plaisir indicible" qu'il a eu à exercer son métier pendant ces quarante années, et en particulier à la tête du tribunal mixte de commerce : "Les entreprises constituent l'élément essentiel de nos collectivités, nous devons tout subordonner à leur préservation. Je suis issu d'un milieu modeste, mes parents étaient des petits commerçants qui ont subi beaucoup d'avanies, d'injustices, ce fût peut-être ma façon de leur rendre justice".

Gérard Joly, président du tribunal du travail, a salué le travail d'un homme qui aura "beaucoup donné à la Polynésie", ayant "à cœur de sauver de la fermeture les entreprises qui pouvaient l'être encore, conscient du quotidien des entrepreneurs comme des vies de familles en jeu" et doté d'un "grand sens du dialogue et de la conviction qu'un juge ne doit pas seulement rédiger des décisions mais aussi les réfléchir".

La carrière de Bernard Fouqueré l'aura notamment conduit du côté du tribunal de grande instance de Basse-Terre (Guadeloupe), à celui d'Annecy comme juge des enfants, où encore à Grenoble. Vice-président du tribunal de première instance de Papeete, il lui arrivait aussi de présider des audiences correctionnelles, en comparution immédiate notamment. "Etre meilleur c'est savoir plus, et au terme de vingt années en Polynésie française, je me sens meilleur car vous m'avez beaucoup apporté" a conclu le magistrat avant de céder la place aux chanteurs et aux danseurs.


Rédigé par Raphaël Pierre le Vendredi 29 Avril 2016 à 16:40 | Lu 2989 fois







1.Posté par zozo le 29/04/2016 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

20 ans au tribunal du commerce choisi par les syndicats de patron !!! bonjour les salariés !!! l'exemple type de ce qu'il ne faut pas faire !! comment ce magistrat a t'il pu résister à la puissance patronale et à la tropicalisation ?. Au tribunal du commerce c'est pas les patrons qui souffrent le plus mais bien les salariés qui peuvent perdre le salaire pour le quel il ont travaillé (pas de garanti salaire en polynésie) en plus de leur emploi . c'est la magistrature qui devrait choisir le juge garant de la légalité et surtout il ne devrait pas rester en poste plus de 10 ans Mr URVOY vous aviez bien analysé le problème des juges qui reste longtemps en poste ici. Vous êtes maintenant en position d'agir MESSIEUR DES RG merci de transmettre

2.Posté par JH le 29/04/2016 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est fou le nombre de magistrat qui prennent leur retraite en polynésie ! on a que des futurs retraités qui viennent. Encore un effet pervers de l'INDEXATION !!!!

3.Posté par LEPETANT le 30/04/2016 07:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à Zozo
J'ai été juge-commissaire au Tribunal de Commerce pendant plusieurs années. Je n'ai vu que des patrons en souffrance, et pas un seul salarié en souffrance.

4.Posté par Lou le 30/04/2016 10:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

zozo tu dérailles. Tu confonds tribunal du commerce et tribunal du travail. Si Fouquéré a défendu des patrons, ce sont des "petits", des commerçants, et pas nécessairement contre leurs salariés. Quant à la durée du poste, on ne peut systématiser. Si un juge fait bien son boulot, autant qu'il reste longtemps, cela lui permet de bien connaître le "terrain", en profondeur.

5.Posté par lucie le 30/04/2016 16:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

moi c'est un monsieur à qui j'aimerais dire merci. merci d'avoir sauver ma clinique des projets juteux qui faisaient peu fi du personnel et d'avoir privilégié le dossier le plus social. bonne retraite monsieur Bernard!

6.Posté par Teriivaea le 01/05/2016 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si ce magistrat a bien défendu et avec justice comme cela est son devoir, les petits patrons très bien. Par contre, et c'est un constat et pas une opinion, il n'a pas fait appliquer correctement les obligations légales de dépôts des comptes au RCS, y compris pour des grandes entreprises, ce qui est contraire aux saines obligations relatives à la transparence économique.

7.Posté par Daver le 01/05/2016 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance