TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Triathlon – Xterra Tahiti : Le Français Brice Daubord s’impose dans ‘l’enfer dans le paradis !’


La 1ère édition du Xterra Tahiti s’est déroulée samedi matin entre Mataiea et Papenoo. Au menu, de la natation, du vtt et de la course à pied pendant plus de 2H30 pour les pros et le double pour les autres. Rien ne semble arrêter le club VSOP qui voit toujours plus haut, avec l’aide du Pays.



Brice Daubord s'offre sa 1ère victoire en Xterra
Brice Daubord s'offre sa 1ère victoire en Xterra
PAPENOO, le 25 avril 2015. Le VSOP présidé par Jean Michel Monot est un club dynamique et ambitieux. La Transtahitienne allie course à pied et vtt en binôme, reliant Mataiea à Papenoo. Victime de son succès, cette course de passionnés a évolué pour être finalement associée à un triathlon inclus dans le circuit international ‘Xterra’.
 
Le VSOP sait donner de la saveur à ses évènements. Hébergement dans le centre de l’île avec bringue et pasta party en 2012, invitations d’athlètes de renom comme Marc Allen ou Tony Moulai cette année, avec à chaque fois une bonne gestion de la logistique. La carte culturelle est également jouée cette année encore un groupe marquisien ou encore un partenariat avec la mairie de Mataiea pour deux journées culturelles grandioses.
 
Le Français Tony Moulai est revenu cette année et semble être devenu Tahitien de cœur. Pour Brice Daubord qui s’impose dans cette 1ère édition de l’Xterra, c’est le ‘coup de foudre’ qui lui a donné des ailes puisqu’il devance son rival néozélandais Oliver Shaw.

Les Marquisiens et leur culture authentique.
Les Marquisiens et leur culture authentique.
Pour les locaux, c’est une qualification pour le Xterra à Hawai’i qui était en jeu. Nicolas Lebrun, le directeur technique du tour européen Xterra était de la partie. C’est la légende du triathlon Marc Allen qui a donné le départ de la course à Mataiea. Une barge avec des musiciens était sur l’eau pour les 1500 mètres de natation, qui ont permis à Brice et Tony de prendre une minute d’avance sur le reste des compétiteurs avant les 32 km de VTT.
 
Brice s’arrêtera en vélo pour enlever de la pression à ses pneus, une décision judicieuse sans doute puisqu’il dépassera Tony Moulai en réussissant à prendre de l’avance au niveau du lac Vahiria. Dans la descente à vélo, Brice reste en tête alors qu’Oliver Shaw dépasse Tony Moulai. ‘Chaud comme Hawai’i mais plus humide’ diront les athlètes.
 
Brice commence la course à pied de 9 km avec 2 minutes d’avance, la fin de course sera tout de même difficile pour cet excellent coureur, avec les cailloux glissants des différents gués à traverser. Il boucle le parcours en 2H46’45 devant Oliver Shaw 2H48’45 et Tony Moulai 2H54’31.
 
Chez les femmes Sarah Backler termine le parcours en 3H32’06 très loin devant les deux Tahitiennes Yasmina Chenel en 4H43’48 et Sandra Labbeyi en 4H55’36.

Le VSOP sait donner de la saveur à ses évènements.
Le VSOP sait donner de la saveur à ses évènements.
Brice Daubord du club de St Jean de Mont Triathlon :
 
Comment te sens tu ?
 
« Je suis super heureux. C’est la 1ère fois que je viens à Tahiti, c’est ma 1ère victoire en Xterra. J’ai fait 3ème il y a 3 semaines à Malte, là je suis bien heureux de gagner sur Xterra, enfin, enfin ! »
 
Comment analyses tu ta course ?
 
« C’est plus qu’une course, c’est une aventure. La natation c’est classique, on ne peut changer grand chose, par contre le VTT… très très pentu, très difficile. Pas dur techniquement mais le dénivelé…c’est l’enfer dans le paradis. En course à pied c’est magique, on a le temps de regarder, on savoure. Même s’il y avait 10 km de plus on pourrait continuer, c’est magnifique. »
 
Tahiti est adapté au Xterra ?
 
« Oui, c’est sûr que c’est adapté. Avec Nicolas Lebrun, Jean Michel, René, on donnera des retours sur quelques éléments techniques, partir sur une course que l’on a pas pu voir avant, je pense que c’est un point faible pour le Xterra. Ceci dit, moi qui préfère courir que pédaler en général, là c’est vraiment magique. Cela fait 15 ans que je fais du sport, 8 ans que je suis pro, c’est un des plus beaux moments de toute ma vie. J’ai un record au 10km en 9’45 mais là on s’en fiche de courir en 9’45, c’est tellement magique… »
 
Tu craignais certains athlètes en particulier ?
 
« Oui, mon compagnon de chambre Tony mais surtout le 2ème Oliver Shaw qui a fait une magnifique course la semaine dernière aux championnats d’Asie Pacifique avec l’élite de l’Xterra. Je fais partie des meilleurs nageurs, je pensais qu’Oliver allait revenir à vélo et que l’explication allait se faire à pied mais là j’ai fait le forcing en vélo à partir du 13ème km et ça m’a bien servi. »
 
Impressions sur Tahiti en général ?
 
« J’étais amoureux de Maui à Hawai’i et là je ne suis pas loin du divorce ! »

Jean Michel Monot félicite Oliver Shaw de NZ, 2ème.
Jean Michel Monot félicite Oliver Shaw de NZ, 2ème.
Jean Michel Monot, président du VSOP :
 
La compétition est clairement montée d’un cran ?
 
« ‘Xterra Monde’ avait eu des échos positifs de la Transtahitienne, ils nous ont contactés pour nous proposer d’entrer dans le monde Xterra. On a demandé au ministère des sports, à l’Ijspf, au Tahiti Tourisme de nous suivre car le ‘droit d’entrée’ était élevé pour notre association, ce qui nous a permis de se lancer. »
 
« La décision a été prise fin janvier, les athlètes internationaux ont leur calendrier préparé à l’avance. J’ai reçu énormément de demandes d’inscription pour l’année prochaine. On devait le faire cette année pour le faire connaître, c’est pour cela que l’on a fait venir de grands athlètes, comme Marc Allen qui a fait rêver la génération de cinquantenaires que nous sommes, il est ravi, on a réussi notre coup pour promouvoir l’édition de l’année prochaine »
 
« Merci à Mataiea, à son maire Tearii Alpha et à son conseiller Teva Zaveroni qui ont fait un boulot exceptionnel pour nous accueillir, il y avait un plan d’eau magnifique avec une pirogue double polynésienne au milieu, sans oublier Papenoo et son village d’artisans. Tout le monde a compris qu’à travers le sport on peut s’équilibrer mais également faire connaître la culture polynésienne et promouvoir la destination. » SB

Tony Moulai est devenu Polynésien de cœur.
Tony Moulai est devenu Polynésien de cœur.

Rédigé par SB le Dimanche 26 Avril 2015 à 13:51 | Lu 1908 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki