TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd
Mercredi 22 Octobre
Mon espace perso

FENUACOMMUNICATION, Rue Charles Viénot BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel: 43 49 49

Tikiphone : la grève est levée




Tikiphone : la grève est levée
Toutes les antennes de la société Tikiphone ont observé une journée de grève, mercredi 11 avril : notamment le service Grands comptes, l’agence Tikiphone de Fare Tony, le service facturation. Aucune perturbation n’a affectée le réseau de communications téléphoniques mobile Vini. Le mouvement de grève a été levé à 16 h 30 mercredi.
Quatre des six points de revendication ayant motivé le mouvement social ont été concédés lors des négociations avec la direction de la société. L’une des revendications concernait la baisse du tarif des communications : elle fait parti de celles qui sont passées à la trappe.

Prêt au Pays : le CE garde le contrôle

Un autre point évoquait la possibilité, pour la société, d’avoir un droit de regard sur l’emploi qui sera fait par le Pays, du prêt de 5 milliards Fcfp que s’est engagé à lui accorder l’opérateur local de communications téléphoniques mobiles. Les fonds seront libérés par tranches ; le Pays devra fournir un état des dépenses garantissant l’emploi des sommes prêtées pour des projets d’investissement ; le comité d’entreprise ayant un droit de contrôle.
Concernant les conditions de travail, une feuille de route a été établie, qui démarre le 18 avril et doit s’achever le 27 juin prochain par la signature d’un accord d’entreprise. Une série de négociations réunira l’ensemble des syndicats de l’entreprise et abordera en les réglementant, notamment : harmonisation de la grille salariale ; règles interne d’avancement ; indemnités de départ à la retraite ; procédure de recrutement équitable.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 11 Avril 2012 à 16:45 | Lu 1548 fois



Notez


Commentaires

1.Posté par zaza le 12/04/2012 07:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ouf !!! ils gardent leur salaires , leur monopoles , et leur milliards, mais la baisse du tarif des communications surtout on touche pas sinon comment on comble le 5 milliards, et puis on s'en tape on a le monopole.

2.Posté par Teiva 33 le 12/04/2012 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et c'est reparti comme en 40... On a le téléphone portable (comme l'électricité, comme les billets d"avion, comme tout en Polynésie) le plus cher de l'Univers connu... Ces privilégiés, fils à papa et fille à tonton, gagnent déjà mieux que la moyenne locale... Et vous croyez qu'ils vont baisser nos tarifs d'abonnement ? Que nenni !!! Bande de trous de golf à 18 trous, baissez donc tous vos salaires de la direction jusqu'au planton... Avec des gens comme vous (comme au gouvernement, comme à Air Tahiti, comme à l'EDT, et j'en passe) la Polynésie est foutue !
Y a qu'à voir comment ils étaient les invités hier soir dans l'emission "A Parau Mai" tous des nombrilistes, nostalgiques du passé de la Polynésie, mais rien dans la tête (à part, c'est mon avis, Simone et John) pour proposer des chose...

3.Posté par Francis le 12/04/2012 11:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils appellent ça une grève ?? Tu parles c'est un coup monté entre eux pour nous faire croire qu'ils se sentent concerné par le tarif appliqué aux utilisateurs !

4.Posté par Tamanu le 12/04/2012 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ "Teiva 33"
Tu dis : "La Polynésie est foutue mea ma ! Non pas à cause des étrangers, des farani et tous les autres hotu painu, mais bien à cause de notre propre nuna'a...". J'APPLAUDIS ; HONNÊTE PAROLE !
----------------------------------------------------------------------------------------------
La baisse des factures pour le public était une simple tactique pour ne pas faire face à une levée de bouclier. La finalité, c'est d'abord de faire revaloriser leurs salaires.
Ils n'ont qu'à faire comme nous, dans le privé, en cette période de crise : Fermer sa gueule, dépasser son quota horaire et s'assoir sur toutes revalorisations depuis plusieurs années !
Aujourd'hui, la Polynésie n'en peut plus de cette masse de fonctionnaires territoriaux (et assimilés) aux salaires surdimensionnés. Le priv...

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité People | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | PRESIDENTIELLES 2012

Publicité