Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Tahitian Village : le gouvernement en quête d'investisseurs



Le projet du Tahitian Village a été évoqué ce lundi matin lors de l'inauguration du parc Vairai.
Le projet du Tahitian Village a été évoqué ce lundi matin lors de l'inauguration du parc Vairai.
A l'occasion de l'inauguration du parc Vairai à Punaauia, ce lundi matin, le vice-président Teva Rohfritsch a fait un point d'étape sur le projet du Tahitian Village.

"Nous n'avons pas trouvé l'investisseur providentiel à 250 milliards dont l'autre gouvernement nous avait parlé, mais c'est peut être un bonheur de ne pas l'avoir trouvé", s'est exclamé Teva Rohfritsh, ce lundi, à propos du Tahitian Village. Lors de l'inauguration du parc Vairai, à Outumaoro, le vice-président est revenu sur le projet touristique.
 
L'idée du Tahitian Village est née suite au fiasco du Mahana Beach. Le projet touristique prévoyait à Punaauia l’implantation de plusieurs programmes immobiliers pour 3 000 clés d’un standing de trois à cinq étoiles dont 1 800 pour les unités hôtelières et 1 200 en condominiums ou clubs de vacance. Un centre commercial haut de gamme, un village polynésien proposant des produits de l’artisanat, des espaces de restauration, un centre de convention de 600 à 800 places, une galerie d’art, un aquaparc, une marina et probablement un casino avaient aussi été évoqués.

Les esquisses du complexe Mahana Beach, réalisées par l’architecte hawaiien Group 70, avaient été validées en juillet 2014 avant que ne soit ouverte dès janvier 2015 une phase de sélection des aménageurs-investisseurs potentiels. Après la signature d’un protocole d’accord, le 19 décembre 2016, avec le consortium chinois composé de Recas Glogal Limited, China Railway international et R&F Properties, le Pays devait signer au plus tard le 30 juin 2016 un contrat définitif avec le groupement d’investisseurs pour le financement du projet Tahiti Mahana Beach, sa construction, et son exploitation pour les 70 ans à venir. Mais le groupement chinois a eu le plus grand mal à réunir les 270 milliards de francs d’investissements nécessaires. En juin 2016, le Pays n'a pu que constater la défaillance du consortium vis-à-vis des termes du protocole d'accord signé. Depuis, le gouvernement planche sur une autre option.

"RETROUVER L'AMBIANCE POLYNÉSIENNE "

Il a été décidé de réaliser un village tahitien, à une échelle moindre que ce qui était prévu avec le Mahana beach et surtout à un coup bien moins important. "Il s'agit d'un projet touristique concerté", a affirmé le vice-président. Le Tahitian village devrait comprendre des hôtels en bord de mer où en tout 1300 chambres seront disponibles. Le site prévoit aussi d'accueillir des condominiums de luxe, une marina, un espace de conférence et de spectacle, une artère commerciale, un casino et un parc public.  "Le village vise à faire en sorte que les touristes puissent y retrouver l'ambiance polynésienne. C'est un site chargé d'histoire et de culture. Il faut la faire connaître ainsi que la symbolique culturelle."

La comité de pilotage du projet a été créé la semaine dernière. Il est s'est réuni pour la première fois ce lundi à la présidence. Le Copil aura la tâche de définir le cahier des charges du projet et son calendrier.

Le cabinet de maîtrise d’œuvre mandaté pour réaliser le programme d’allotissement rendra compte de ses travaux le mois prochain et permettra au gouvernement de lancer les appels à projet avant la fin de l’année.

L'aménagement du parc Vairai (lire en page 6) permet aussi au Pays de montrer le potentiel du site. Pour le vice-président, cette réorganisation a pour objectif d'accueillir les potentiels des investisseurs du Tahitian Village dans de meilleures conditions.

Reste aussi au Pays de maîtriser tout le foncier, ce qui n'est pas le cas à l'heure actuelle notamment entre la pointe Ta'ata et la marina Taina.

Les voiliers priés de déménager, acte 2

Les perdants de ce projet seront dans un premier temps les propriétaires de voiliers. Teva Rohfritsch a assuré qu'ils devront se conformer à la règle et s'installer aux différentes marinas. "Il est important que tout le monde respecte les règles du jeu. Nous en avons d'abord appelé à leur civisme, nous aurons recours à d'autres moyens par la suite."

Rédigé par Amelie David le Mardi 24 Octobre 2017 à 05:59 | Lu 1325 fois





Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance