TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Taekwondo – Xtrem Open Faa’a : c’est parti pour le calendrier fédéral !


C’est dans la salle Tahirimatea de Faa’a que les aficionados du taekwondo local se sont donnés rendez vous samedi pour en découdre lors de cet open organisé par le club de Faa’a ‘Um Yang Heima’. Le taekwondo tahitien brille à l’international comme l’a dernièrement démontré la délégation qui a obtenu de très bons résultats en Australie.



Temehau Doom remporte son combat 4 à 1
Temehau Doom remporte son combat 4 à 1
FAA’A, le 20 septembre 2014. L’Xtrem Open Faa’a’ est la première compétition du calendrier fédéral. Les supporters ont donné de la voix pour soutenir leurs athlètes. Gagner lors des compétitions locales peut parfois signifier une sélection pour représenter Tahiti à l’extérieur, les athlètes et les parents le savent.
 
La concurrence a été rude et ce sont au total 13 clubs qui se sont affrontés. Le Club TKD Nahiti totalise une 20aine de médailles à lui seul dont 10 en or, contre 17 au total pour le club organisateur Um Yang Heima et 10 pour  le club TKD Taiarapu.
 
Sylvain Defaix, du club organisateur, est également impliqué au niveau fédéral. Il a déclaré ‘être satisfait, car il y a eu 93 compétiteurs. L’objectif est de populariser le taekwondo sur la commune et montrer que le club de Faa’a est. La population est prioritairement issue des quartiers populaires, les fonds récoltés seront donc employés à l’aide en matériel pour une partie et au soutien de l’élite du club pour les déplacements à l’étranger.’

Temehau Doom et son coach Taiau Gatien
Temehau Doom et son coach Taiau Gatien
Taiau Gatien, Taekwondo Punaruu :
 
Avec le récent succès de la délégation lors du déplacement en Australie cela ‘booste‘ tout le monde ?
 
« Oui, on savait déjà qu’au niveau des ‘Océania’ on faisait partie des favoris, là avec l’entrée en jeu de l’Australie et de la Nouvelle Zélande pour les prochains jeux du Pacifique prévus en septembre 2015, cela va être un peu plus difficile. Au niveau mondial on a un ‘ranking’ (un classement) obtenu lors des compétions internationales pour faire partie des meilleurs mondiaux. Actuellement on a Tuarai Hery qui et placé 15ème mondial en sénior poids lourd. Pour nous c’est intéressant. »
 
Vous préparez déjà la ‘2ème vague’, avec certains juniors ?
 
« Certains juniors préparent l’avenir du taekwondo, c’est pour cela qu’aujourd’hui on a voulu donner la possibilité à certains de combattre à la fois en junior et en sénior. »
 
Quels sont les moments importants du calendrier justement ?
 
« Cette année on peut dire que toutes les compétitions sont importantes, parce qu’au niveau de la fédé on va faire une présélection au niveau des athlètes qui représenteront le ‘fenua’ lors des prochains jeux, alors tout le monde doit être présent lors des compétitions afin d’affiner leur potentiel dans leur catégorie. On espère pouvoir emmener aux jeux une délégation aussi importante que celle qui était allée aux jeux de Nouméa, pour essayer de faire au moins autant qu’en Calédonie, c’est à dire 13 médailles d’or. Il y aura 6 grands rendez vous je crois, ensuite il y a les rendez vous internationaux comme l’open US et si on peut, on fera un stage soit au Mexique, soit en Australie. »

Temehau Doom, un junior de 16 ans :
 
Tu t’es bien préparé pour ce combat ?
 
« Pas vraiment car il n’y a pas vraiment d’enjeu. Je me suis entraîné normalement à mon club de Punaruu. »
 
Les résultats de la délégation aux ‘Océania’ te motivent ?
 
« Oui, cela me motive pour les sélections, car pour les sélections il faut se battre, il faut gagner et cela me motive encore plus de voir que la délégation ramène des résultats de l’étranger. »
 
Tu as fait quelle compétition à l’étranger ?
 
« Championnats de France, Us Open et dernièrement championnats du monde, mais j’ai perdu. »
 
Quand tu vois le parcours de Tuarai Hery, cela t’inspire quoi ?
 
« Il est dans mon club. Je m’entraîne avec lui car il est en poids lourd et je suis le plus lourd de mon club. C’est mon partenaire d’entraînement. Cela me motive de le voir. Il a du potentiel, vraiment. »
 
Quelles sont les qualités d’un grand compétiteur, à ton avis ?
 
« Il faut être souple et grand. J’ai remarqué que c’était un avantage à l’étranger d’être grand. Quand tu es petit tu ne peux pas toucher la tête de l’autre. C’est ce qu’il est Tuarai, il est grand, il est souple contrairement à moi qui ne le suis pas, c’est mon point faible. Je compense autrement, par la puissance, des choses comme ça. »
 
Quels sont tes objectifs ?
 
« L’US open en février, les championnats d’Europe en juillet et si je peux les championnats de France en février. » SB

Rédigé par SB le Lundi 22 Septembre 2014 à 16:23 | Lu 442 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki