Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


TENDANCE - Exit les cartes et les menus, les tablettes numériques s'invitent à table



TENDANCE - Exit les cartes et les menus, les tablettes numériques s'invitent à table
PARIS, 7 octobre 2011 (AFP) - 12h30 dans un restaurant du centre de Paris: Pascal, le serveur, s'approche des clients et leur distribue... un iPad.

Exit les cartes en papier qu'il faut ré-imprimer lorsque le menu évolue, les tablettes numériques commencent à s'inviter à table dans certaines enseignes françaises.

"Plus écologique et économique", assure Bruno Bazi, responsable du développement durable au sein du Syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs (Synhorcat).

Au-delà de l'argument écologique - discutable - la tablette permet, grâce aux photos, de donner au client accès à une mine d'informations sur les plats, ou les vins, qu'ils s'apprêtent à déguster.

"Nous avons intégré une carte de France interactive indiquant la provenance des huîtres et des vins, avec des informations sur les produits et les ostréiculteurs", explique Cédric Lechat, directeur marketing de l'enseigne "Le Bar à huîtres" qui vient d'équiper ses quatre établissements parisiens de 250 tablettes au total.

Le sommelier Christophe Boisselier a lui lancé en mai iWinePad, une application qui remplace la carte des vins qui offre une option "accord mets/vins".

"C'est utile car seulement 2% des établissements ont un sommelier". Dans les autres cas, "pas question de remplacer les professionnels qui sont toujours là pour conseiller", assure M. Boisselier.

Plus d'échange

Sébastien Blot, responsable de La Réserve, l'un des deux restaurants rennais où est testée l'application, assure que la consommation de vins a augmenté de 16 à 20 % depuis juillet dernier. "Les clients choisissent eux-mêmes des bouteilles plus chères, que les sommeliers n'osaient pas toujours proposer".

Certains restaurants poussent la logique plus loin en proposant aux clients de passer directement leur commande. Le serveur peut alors (presque) rendre son tablier.

Quel que soit le format retenu, le risque n'est-il pas de priver le client d'un échange qui fait partie intégrante du plaisir de la sortie au restaurant ?

Crainte infondée, assure Garry Dorr, responsable du "Bar à huîtres" où le client ne peut pas passer la commande lui même : "Il y a même plus d'échange puisque le serveur doit expliquer comment fonctionne la tablette", assure-t-il.

Tout le monde ne partage pas la même analyse: la chaîne Il Ristorante a testé l'iPad pendant six mois dans son enseigne de Lille avant de revenir à la carte traditionnelle.

Passée l'excitation de la découverte d'un nouvel outil technologique, les clients ont redemandé la bonne vieille carte traditionnelle, explique Serena Galvagni, responsable marketing de l'enseigne qui résume l'experience laconiquement: "Les clients préfèrent s'adresser à une personne plutôt qu'à un écran..."

str/jca/dar

Rédigé par AFP le Vendredi 7 Octobre 2011 à 06:16 | Lu 528 fois







1.Posté par Roro LEBO le 07/10/2011 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Un porteur de germes les transmettra plus facilement entre clients alors avec les doigts.
Ils devraient donner des gants pour utiliser cet appareil pour protéger la nourriture.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance