TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Surf - Ricardo Dos Santos : décès tragique du double vainqueur des Trials de Teahupo'o.


"Double vainqueur des Trials de Teahupo’o, Ricardo Dos Santos était très populaire à Tahiti.  Grièvement blessé par balles lundi, alors qu’il se trouvait devant son domicile à Palhoça, dans l'État de Santa Caterina, le surfeur brésilien a succombé à ses blessures. Il avait 24 ans. "



Ricardo en août dernier à Teahupo'o
Ricardo en août dernier à Teahupo'o
Le 20 janvier 2015. Le monde du surf est abasourdi, celui du surf professionnel comme celui du surf de gros car le Brésilien Ricardo Dos Santos était connu pour ses qualités de ‘tube rider’, il excellait dans les grosses vagues tubulaires de récif et avait remporté par deux fois les trials de la Billabong Pro Tahiti, en 2011 et en 2012.
 
En 2012, le surfeur brésilien du WQS avait même fait très bonne impression lors du Main Event, la Billabong Pro Tahiti, il avait terminé à la 5ème place et avait sorti Kelly Slater, il avait ainsi obtenu le Andy Irons Award à cette occasion récompensant l’athlète le plus engagé de la compétition.
 
Il était désormais un des meilleurs à Teahupo’o qui, rappelons-le, est une des vagues les plus dangereuses du monde. Lors des interviews qu’il avait eu la gentillesse de nous accorder, il était apparu toujours humble et reconnaissant envers la Polynésie de lui offrir de telles joies.
 
Malheureusement, le début de l’année 2015 aura été fatal à Ricardo Dos Santos qui s’éteint dans la fleur de l’âge, à peine âgé de 24 ans. Un mois après avoir fêté la première victoire d’un Brésilien au terme du championnat du monde, celle de Gabriel Medina, le monde du surf en général et les aficionados brésiliens sont sous le choc après cette nouvelle terrible.

Riccardo lors de sa victoire en 2012
Riccardo lors de sa victoire en 2012
Ce qui transparaît dans cette affaire, c’est la banalité de la violence au Brésil. Il y a plusieurs versions : Dans la première, Ricardo était à la plage de Guarda do Embau, près de chez lui à Palhoça lundi matin, et se serait rapproché de deux hommes en voiture, des consommateurs (ou revendeurs) de drogue, pour leur demander d’éviter d’en faire usage au vu des familles.
 
Pour l’autre version, l’altercation aurait eu lieu devant chez lui alors qu’il était occupé à faire des travaux avec son grand père, vers 9H00 du matin. Il aurait alors demandé à cette voiture de se garer ailleurs, ayant eu comme réponse trois balles dans l’abdomen qui se révéleront fatales.
 
Ricardo Dos Santos a été pris en charge par les pompiers et emmené en hélicoptère à l’hôpital. De nombreux surfeurs du top 34 ont réagi : Adriano De Souza ‘Je viens de l’hôpital, il aura besoin de beaucoup de prières…’ ou Gabriel Medina ‘Très attristé par ce que je viens d’apprendre, mais dieu te garde mon frère, nous prions pour toi’. Michel Bourez, à travers les réseaux sociaux, avait même fait un appel pour solliciter des dons du sang.
 
Cela ne suffira pas, malgré plusieurs interventions chirurgicales, les médecins ne parviendront pas à sauver Ricardo Dos Santos qui décède moins de 24 heures après son agression.
 
Cette affaire met à nouveau au grand jour le climat de violence urbaine qui règne au Brésil. Une violence quotidienne, banale, sur fond de délinquance et d’inégalités sociales fortes. Deux suspects auraient été arrêtés, un policier de la ville voisine de Joinville et son jeune frère de 17 ans.
 
La rédaction de Tahiti Infos présente ses sincères condoléances à sa famille et celles associées ainsi qu’à ses amis en deuil.

Sources  Surf Session, Surf Line, ASP

Ricardo lors des Trials 2014
Ricardo lors des Trials 2014

Rédigé par SB le Mardi 20 Janvier 2015 à 11:43 | Lu 2194 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par Eric D le 22/01/2015 23:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle tristesse, pour un jeune homme si talentueux...
Cet un acte de résistance face au fléau de la drogue, et si le commentaire adapté était tout simplement : "Je suis RICARDO".
RIP *

Signaler un abus

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki