TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Surf Pro – Martinique Surf Pro : Taumata Puhetini « Les aléas de la compétition »


La 51e compétition du circuit WQS n’aura pas porté chance aux 3 Tahitiens engagés. Keoni Yan et Taumata Puhetini n’ont pas pu accéder au round 4 de la compétition et Mihimana Braye, 9e au classement WQS, a dû déclarer forfait avant même le début de la compétition.



Le spot Martiniquais  n'a pas réussi aux Tahitiens
Le spot Martiniquais n'a pas réussi aux Tahitiens
Le circuit WQS (world Qualifying Series) comporte 51 compétitions disséminées dans les régions du monde les plus variées du monde : Australie, Japon, Brésil, Tahiti, France, Indonésie, Espagne, Portugal, Hawai’i, Californie, Afrique du Sud, Chili, New Jersey, Costa Rica, Sri Lanka…
 
Les surfeurs qui y participent doivent choisir leurs destinations et tenter de gagner le maximum de points pour espérer se placer en fin d’année dans le top 10, ce qui leur permet de se qualifier l’année suivante pour le WCT, le world championship tour, qui regroupe le Top 34 mondial. Si des surfeurs du WCT sont dans le top 10 WQS et sont déjà qualifiés par leur classement dans le Top 22 du WCT, des places supplémentaires se libèrent, on fait alors app ement la seule épreuve caribéenne du WQS, le Martinique Surf Pro, plusieurs Tahitiens el au 11e du WQS, 12e, 13e etc.
 
Alors que se déroule actuellement la seule étape caribéenne du WQS, le Martinique Surf Pro, plusieurs Tahitiens tentent comme chaque année leur chance sur ce circuit difficile. Difficile, car les compétitions sont éloignées, la concurrence est rude, les déplacements sont chers et les sponsorings difficiles à obtenir, surtout pour nos Tahitiens.

Au moment du démarrage de cette 17e étape du WQS, Mihimana Braye est 9e au classement mondial, une excellente position, un classement rarement atteint par un Tahitien, en dehors bien sûr de Michel Bourez, surtout que nous sommes désormais à 1/3 de la saison. S’il se maintenait à cette place, il serait qualifié pour le WCT en 2017.
 

Dimitri Ouvré, le gagnant du dernier Papara Pro, a pu se qualifier pour le round 4
Dimitri Ouvré, le gagnant du dernier Papara Pro, a pu se qualifier pour le round 4
Malheureusement, avant même la compétition, Mihimana Braye s’est blessé au genou et a dû déclarer forfait pour cette épreuve. Le docteur a diagnostiqué une petite entorse du genou au niveau du ligament antérieur nécessitant 15 jours de repos. Il a fort heureusement le temps de récupérer pour la prochaine compétition importante, un WQS 6000 au Japon dans un mois.
 
Pour Keoni Yan, actuellement 28e au classement WQS, c’est la déception également. Entré au round 3 grâce à son classement, il est éliminé directement en terminant 4e de sa série avec deux vagues notées 5.17 et 4.97 pour un total de 10.14. Sa série est remportée par Vincent Duvignac, le métropolitain. « Quant tu te répètes avant la série qu’il faut prendre la deuxième vague de la série qui est la meilleure et qu’ensuite tu fais exactement le contraire en partant sur la première… » a-t-il déclaré de manière laconique après sa défaite.
 
Taumata Puhetini participait pour la première fois à une épreuve de ce circuit WQS à l’international. Le jour de ses 29 ans, lui qui a tellement bataillé pour pouvoir enfin partir, s’est retrouvé confronté à la réalité du WQS, un monde parfois injuste qui demande une certaine part de chance pour pouvoir avancer. Entré au round 2, il ne parvient pas à trouver de bonnes vagues, scorant une vague de 3.10 puis de 3.40 pour un total de 6.50 sur 20, ce qui l’a placé 4e et dernier de sa série, synonyme d’élimination. SB

Taumata Puhetini reste positif, malgré la déception.
Taumata Puhetini reste positif, malgré la déception.
Taumata Puhetini depuis la Martinique :
 
Quelques mots sur ton parcours ?

 
« J’ai pris par deux fois la première vague de la série, et à chaque fois la vague a fermé devant moi. J’ai fait un très mauvais choix de vague et chez les pros cela ne pardonne pas. Hélas, ce sont les aléas de la compétition. Avoir deux bonnes vagues, c’est indispensable pour pouvoir exprimer ton surf, sans cela rien n’est faisable. »
 
Pas trop déçu ?
 
« C’est un début de saison difficile mais je sais que tous les sacrifices que je fais finiront par payer un jour. Je suis très déçu de ma performance mais je reste positif pour la suite du tour WQS. J’espère participer au prochain WQS 6000 au Japon et je suis déjà inscrit à la « Ala Moana », un WQS 1000 prévu fin mai comptant pour la région Hawai’i-Tahiti Nui. »
 

Un dernier mot, un remerciement ?
 
« Merci à ma chérie Leina, à ma famille, mes amis et à tous mes sponsors : Jeep Tahiti Sodiva, Somo Surfboard, Fines, Ocean & Earth America, Filtrate Eyewear Tahiti et Enjoy Life Tahiti. Merci à Toi et à Tahiti Infos Pour l’interview. » SB

Rédigé par SB le Lundi 18 Avril 2016 à 12:50 | Lu 885 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki