TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Surf Pro – Australie, Rangiroa, Papara : Le surf polynésien en effervescence


Alors que Michel Bourez démarrait sa saison au plus haut niveau du surf mondial, la Polynésie accueille ses deux compétitions du circuit WQS. Le Rangi Pro s’est achevé vendredi avec un résultat en demi teinte puisqu’aucun Tahitien n’a pu atteindre les demi finales. Le Papara Pro a commencé ce dimanche avec déjà son lot de surprises.



La passe d'Avatoru a offert des vagues à 10 points, le score maximum en compétition de surf
La passe d'Avatoru a offert des vagues à 10 points, le score maximum en compétition de surf
Rangi Pro WQS 1 000
 
Le 14 mars 2016. Le Rangiroa Pro WQS 1000 était inscrit pour la première fois dans le calendrier du circuit WQS proposé par la World Surf League. Alors qu’en 2015 la finale de la compétition Pro Junior avait été 100% Tahitienne avec une victoire à la clé pour Mihimana Braye, cette fois-ci le scénario a été différent, puisqu’aucun Tahitien n’a pu accéder aux demi finales.
 
Les meilleurs résultats de la compétition ont été obtenus par Enrique Ariitu et Heifara Tahutini qui ont réussi à se hisser jusqu’aux quarts de finale. Malgré tout, la 9e place ex-aecquo de Mihimana Braye permet à ce dernier de grimper d’une place au classement WQS international. Il passe ainsi de la 10e à la 9e position.
 
La compétition a finalement été remportée par un Hawaiien, Kai Mana Henry, qui s’impose en finale avec un total de 13.30 contre un autre Hawaiien, Finn Mc Gill, qui totalise 8.25. La compétition s’est globalement bien déroulée mais le clan polynésien aurait pu espérer un meilleur résultat.
 
Contre toute attente ce sont deux surfeurs qui ne participent pas vraiment cette année au circuit WQS qui ont été le plus loin.

Michel Bourez commence la saison par une 13e place
Michel Bourez commence la saison par une 13e place
Michel Bourez démarre la saison avec une 13e place.
 
Le championnat du monde de surf 2016, qui comprend onze étapes, vient de démarrer sur la Gold Coast Australienne. Michel Bourez qui a fait une année 2015 en demi-teinte puisqu’il a terminé l’année à la 21 place, faisait sa rentrée, après une brève apparition lors de l’Australian Open WQS 6 000, une compétition où il avait été éliminé rapidement.
 
Il a bien démarré le Quiksilver Pro Gold Coast avec une belle victoire de série face à Julian Wilson et à Adam Melling. Il a donc pu se qualifier directement pour le round 3, évitant ainsi le round 2, un round éliminatoire. Le round 3 est malheureusement tout aussi dangereux, étant lui aussi un round éliminatoire où les surfeurs s’affrontent un contre un.
 
Michel s’est retrouvé contre le Hawaiien John John Florence, une des plus dangereux compétiteurs du circuit. John John vient d’ailleurs de gagner le ‘Eddie Aikau’, une compétition de surf de gros se déroulant à Waimea. Il a ainsi démontré sa polyvalence et son talent absolu. Beaucoup le voient comme un futur champion du monde.
 
Le spot a proposé des vagues d’environ 1M50 plutôt molles. Michel avait pourtant bien débuté sa série avec notamment une superbe vague déroulant en droite sur laquelle il a pu enchaîner plusieurs figures radicales, lui rapportant 7.67, un très bon score sur ce type de vagues. Cette vague faisait mieux que la première vague de John John, notée 6.67.
 
Juste après, John John part sur une autre belle vague, place deux superbes manœuvres tout aussi radicales que celles de Michel mais, avec fougue, il enchaine avec un ‘air’ qui passe à la perfection. Il obtient un score de 9.25 qui vient s’ajouter au 6.67 qu’il avait déjà. Michel ne pourra rien faire pour dépasser un tel score. Il quitte la compétition avec une 13e place ex-aequo qui lui rapporte 1 750 points.

Matera Hiquily avait remporté l'épreuve en 2014
Matera Hiquily avait remporté l'épreuve en 2014
Le Papara Pro WQS 1000 a commencé
 
La deuxième compétition Tahitienne du circuit WQS a commencé. Après une inauguration qui s’est faite dimanche à Taharu’u, à Papara, les hostilités ont pu démarrer dans de petites vagues. Lors du round 1, le jeune Nainoa David, pourtant un habitué du spot, n’a pas pu scorer et sort directement de la compétition.
 
Dans la deuxième série, Lorenzo Avvenenti et David Dandois ont pu obtenir les 1e et 2e places, synonymes de qualification. Dans la troisième série, Jocelyn Poulou obtient une deuxième place et se qualifie. Karelle Poppke a tenté sa chance en open mais elle se fait éliminer au premier tour.
 
A noter la qualification de Uraeva Braye pour le round 2, il n’est autre que le frère de Mihimana Braye, le meilleur Tahitien au classement WQS international. Il sortira au round 2. Teiva Mare et Teoro Tahutini se qualifient également pour le round 2, comme Heifara Tahutini et Vehiatua Prunier, 1e de sa série.
 
Au round 2, belle victoire pour Steven Pierson qui totalise 14.60, Lorenzo Avvenenti se qualifie dans la même série avec une deuxième place. Ariihoe Tefaafana, excellent dans son ‘home spot’, se qualifie de justesse pour le round 3 avec une deuxième place, totalisant 14.25 contre 14.10 pour le 3e, qui se fait éliminer.
 
Mateia Hiquily parvient également à se qualifier en remportant sa série. Mateia est un des rares Tahitiens qui participe au circuit WQS, son résultat est donc à suivre. Il avait remporté cette même compétition en 2014.
 
Malheureusement, dans le heat 5 il y a trois Tahitiens sur quatre compétiteurs. Taumata Puhetini remporte la série avec un total de 15.15 devant l’Australien Shane Holmes avec 12.95. Keoni Yan, qui avait pourtant bien démarré la saison et qui était le deuxième meilleur tahitien classé dans le circuit WQS, est 3e avec 12.50, il sort donc prématurément de la compétition.
 
Nouveau manque de réussite également pour Tereva David qui obtient 10.50, il termine quatrième de la série et se fait donc éliminer dès ce 2e round.
 
Le résultat de Mihimana Braye dans le round 2 était bien évidemment attendu. C’est Dimitri Ouvré qui remporte la série. Mihimana se fait subtiliser la deuxième place qualificative par le vétéran Hira Teriinatoofa, spécialiste du spot lui aussi. Mihimana Braye rate ainsi une bonne occasion de marquer des points comptant pour le classement WQS international. SB

Rédigé par SB le Lundi 14 Mars 2016 à 16:27 | Lu 661 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki