TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Surf Pro – Australian Open – Mateia Hiquily, qualifié pour le round 4


L’Australian Open a commencé près de Sydney en Australie, une compétition WQS cotée 6 000. Sur les cinq Tahitiens engagés, trois ont déjà été éliminés lors du round 1 et 2 : O’Neil Massin, Keoni Yan et Michel Bourez. Mihimana Braye est qualifié pour le round 3 et Mateia Hiquily a pu se qualifier pour le round 4, la compétition semble lui réussir puisqu’en 2015 il avait pu atteindre la finale.



Keoni Yan s'est fait éliminer au round 2
Keoni Yan s'est fait éliminer au round 2
Australie, le 1 mars 2016. L’Australian Open of Surfing est la 11e étape des World Qualifying Series, elle se déroule sur le spot de Manly, près de Sydney. La compétition est cotée 6 000, ce qui est une bonne cotation, les compétitions étant cotées de 1 000 à 10 000 en fonction de la dotation financière. Cette compétition avait bien réussi en 2015 à Mateia Hiquily puisque il avait pu atteindre la finale.
 
Cinq Tahitiens ont pris part à la compétition : Keoni Yan, O’Neil Massin, Mihimana Braye, Mateia Hiquily et Michel Bourez issu du WCT. Les vagues proposées par ce spot de plage ont été petites et compliquées à gérer pour les surfeurs.
 
O’Neil Massin, 76e au classement WQS, s’est fait éliminer dès le premier round, il continue ainsi son début de saison bien en deçà de ses possibilités. Il a pourtant enchainé six compétitions australiennes. Keoni Yan, 14e au classement WQS grâce à sa victoire lors du Sunset Pro à Hawai’i en début d’année, a pu passer le round 1 avec un total de 13.17 mais il n’a pas pu passer le round 2.
 
Michel Bourez, rentré dans la compétition directement au round 2, s’est fait éliminer en totalisant 10.47 contre 12.87 pour le premier de la série l’Américain Michael Dunphy et 12.67 pour le deuxième, le jeune Kalani ball. Il s’agissait pour lui de la première compétition de l’année, envisagée certainement comme une mise en jambes avant la première épreuve du WCT prévue du 10 au 21 mars sur la Gold Coast, 900 km plus au nord près de Brisbane.

Une rampe de skate a été construite près du spot
Une rampe de skate a été construite près du spot
Mihimana Braye, 40e au classement WQS, a quant à lui réussi à s’imposer dans sa première série avec un total de 14.60. Le round 2 a été un peu plus compliqué mais il parvient à obtenir une 2e place, synonyme de qualification pour le round 3, avec un total de 14.26, faisant mieux qu’Aritz Aranburu, un surfeur du WCT.
 
Mateia Hiquily a été le meilleur Tahitien au classement mondial 2015 après Michel Bourez. Il a obtenu une 52e place à l’issue du championnat WQS. Comme tous les surfeurs du top 100, il est donc qualifié d’office pour toutes les compétitions WQS 10 000, appelées aussi ‘Prime Event’, il y en aura sept cette année. Ces compétitions sont les plus cotées en terme de points.
 
Rentré directement dans le round 2, Mateia Hiquily se qualifie pour le round 3 avec un total de 14.40 juste derrière l’Américain Kanoa Igarashi. Ce mercredi matin, il a pu remporter brillamment sa série du round 3 grâce à un total sur deux vagues de 13.67, surclassant le Brésilien Robson Santos. Mateia Hiquily a su proposer du très bon surf backside dans un spot proposant des vagues petites et peu régulières.

MAJ Mihimana Braye a pu également passer sa série du round 3, il est donc comme Mateia, qualifié pour le round 4. Mateia Hiquily et Mihimana Braye ont grandi ensemble, se ‘tirant la bourre’ depuis le plus jeune âge sur les compétitions fédérales locales. Ces deux athlètes ont toutes les capacités pour espérer rejoindre Michel Bourez dans le WCT dans un avenir proche.

Mateia Hiquily, un des meilleurs surfeurs polynésiens actuellement
Mateia Hiquily, un des meilleurs surfeurs polynésiens actuellement
Mateia Hiquily depuis l’Australie :
 
Cette 52e place en 2015 te motive pour cette année ?
 
« Oui, bien sûr, mais s’il y a des baisses de motivation ce n’est plus la peine de continuer donc chaque compétition il faut être à fond et faire de son mieux. J’ai été super content de mon classement en 2015 car c’était ma première année dans les ‘Prime’ donc faire dans les 50e ce n’est pas le top mais ce n’est pas non plus mauvais. On va essayer de faire mieux encore cette année. »
 
Dans quel état d’esprit tu as démarré la compétition ?
 
« Je l’ai démarrée comme toutes les autres compétitions. Si tu commences à te dire que l’année dernière tu as fait ça et que donc tu dois faire mieux…Il faut se le dire mais sans trop se mettre de pression. Il faut faire chaque série comme si c’était une finale et aller le plus loin possible. »
 
Comment se sont déroulées tes séries ?
 
« Au round 2, j’ai réussi à avoir rapidement une bonne première vague notée 7.77 ensuite j’ai réussi à avoir un deuxième vague notée 6.63, ce qui m’a permis d’obtenir la deuxième place. Dans la série du round 3, je peux dire que cela a été super dur de surfer dans ces conditions, mais cela fait des années que je voyage dans le monde et donc je suis habitué à ce genre de vagues difficiles. »
 
Un dernier mot, un remerciement ?
 
« Oui, je remercie ma famille, mes parents surtout, Blast Tahiti pour les accessoires de surf et surtout mon sponsor Air Tahiti Nui qui me permet de voyager. Merci à mon pote Jérémie qui m’a prêté la super planche avec laquelle j’ai pu surfer. On va essayer d’aller le plus loin possible. Merci à Tahiti Infos. » SB

Rédigé par SB le Mercredi 2 Mars 2016 à 12:45 | Lu 918 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki