TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Surf Junior/Bodysurf – Taapuna Master : Nainoa David au top et du bodysurf au récif


Le Taapuna Master a débuté ce week end. Le spot de récif de Taapuna a proposé de belles petites vagues creuses, les juniors et les bodysurfeurs ont pu s’exprimer correctement. C’est Nainoaiki David qui s’est imposé lors d’une finale serrée alors que la « guest star » hawaiienne Marc Cunningham s’imposait en bodysurf, pour la première fois en compétition au récif.



Atamu Conti n'a pas démérité, il arrive jusqu'en quart © KLM Pictures
Atamu Conti n'a pas démérité, il arrive jusqu'en quart © KLM Pictures
Les finalistes junior Nainoa David, Eliot Napias et Mauiki Raioha représentent la relève. Nainoa est le fils de la légende du surf tahitien, Vetea David. Eliot Napias, fils de du moniteur de surf Olivier Napias, surfe également à un très bon niveau. Mauiki Raioha, frère du champion du monde de Sup Poenaiki Raioha, fait parler de lui de plus en plus. Ils terminent tous les trois avec des scores très proches : 14.27 pour Nainoa, 11.33 pour Eliott et 9.83 pour Mauiki.
 
Il y avait eu, lors de la 2e étape du Waterman Tahiti Tour, une 1e étape d’un championnat de Polynésie de bodysurf, cette discipline qui consiste à surfer les vagues doté de mini planches placées sur les mains. Cette fois-ci, et c’était une grande première, la compétition s’est faite sur des vagues de récif en présence du « Kelly Slater » de la discipline âgé de plus de 70 ans, Marc Cunningham.
 
Le Hawaiien Marc Cunningham a remporté l’épreuve devant les watermen Teiki Conti, Tereva David et Patrice Chanzy. Le bodysurf s’inscrit dans cette tendance qui voit le développement des sports aquatiques liés au surf. La discipline est très « fun », on peut la considérer comme l’essence même du surf. La discipline n’en reste pas moins très technique, surtout au récif.

2_bodysurf_2016_080516.pdf 2_BODYSURF_2016_080516.pdf  (84.16 Ko)
taaps_juniors_2016_080516.pdf TAAPS_JUNIORS_2016 080516.pdf  (71.47 Ko)


Les finalistes du Tap's junior
Les finalistes du Tap's junior
Tereva David, membre de la fédération tahitienne de surf :
 
La compétition de bodysurf au récif était une grande première ?
 
« Oui, je n’avais pas fait la première étape de Taharu’u car j’étais occupé à coacher les jeunes pour leur compétition. Seulement quelques watermen comme Vetea David, Patrice Chanzy et quelques autres connaissaient déjà la discipline mais la faire en compétition dans ce genre de conditions parfaites, c’était vraiment une belle opportunité. Les passionnés de glisse peuvent participer à ce championnat, je les invite à le faire. »
 
Comment cela fonctionne ?
 
« C’est un peu plus dur qu’avec une planche classique, qui aide à partir avec la vague. Là, on a que les palmes et les hand-boards, qui ont été prêtées par la marque Slyde à chaque compétiteur. Cela permet de passer plus facilement les parties molles de la vague, pour mieux gérer la vitesse et la glisse. Les quatre premiers se sont vus offrir leurs hand-boards. »
 
Cela représente l’essence du surf quelque part ?
 
« Tu peux vraiment sentir la force de la vague avec ton corps. Suivre la vague en bodysurf c’est quand même magique et pouvoir faire des petits tubes. Wow... C’est une bonne adrénaline. Cela demande du physique, surtout en fin de vague, mais si tu es un minimum entrainé il n’y a pas de souci. »
 
Quelques mots sur Marc Cunnigham ?
 
« Je l’ai rencontré à Hawai’i, là bas tout le monde le connaît, même mon oncle Vetea. Il y avait quatre mètres à Pipeline, je le voyais faire du bodysurf dans la fin de la vague avec Mike Stewart, c’était impressionnant. Je l’ai revu en France l’année dernière, là aussi il a été impressionnant dans le spot de La Nord, il y a un maoti avec des vagues de trois mètres qui cassent au large. (…) Il a 75 ans et il nous a donné la leçon à tous. Même dans ma série, je m’arrêtais pour le regarder prendre ses vagues. Il ne formait qu’un avec la vague. Incroyable. »
 
Quelques mots sur la victoire en junior de ton cousin Nainoa ?
 
« C’était très serré entre Nainoa, Eliot et Mauiki, tous les trois pouvaient gagner, ceci dit c’est parfaitement mérité. Comme son père, il aime toucher un peu à tout, il a gagné en longue distance Sup également. Il s’entraine beaucoup, il est chez Naish mais il cherche toujours un sponsor principal, alors avis aux intéressés ! »
 
Un dernier mot, un remerciement ?
 
« Malgré les condition petites, on a eu une belle compétition. Je remercie les membres de la fédé qui ont fait du super boulot et je donne rendez vous pour la Taapuna Master dès que les conditions le permettront. Mihimana Braye ne sera pas là pour défendre son titre mais il devrait y avoir du gros niveau avec Mateia Hiquily, Taumata Puhetini, Ariihoe Tefaafana, Lorenzo Avvenenti, les frères Tahutini, Ariimoana David, Enrique Ariitu… » SB

La légende Marc Cunningham, spécial guest à Tahiti © Jean Lucchini
La légende Marc Cunningham, spécial guest à Tahiti © Jean Lucchini

Rédigé par SB le Mardi 10 Mai 2016 à 13:30 | Lu 1545 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki