TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Sup – Air France Paddle Festival : Steeve et Rete au top, Niuhiti disqualifié


Le Air France Paddle Festival s’est déroulé samedi. Cet événement a été élu meilleure course de l’année par le magasine américain « Sup Connect ». Plusieurs courses étaient au programme, on peut dire que les rameurs d’Edt Va’a ont fait sensation puisque Steeve Teihotaata et Rete Ebb s’octroyaient les deux premières places de la course Elite de 24 km et Heiva Paie remportait la course « Lagoon Race » de 9,5 km.



Quatre riders de Mataiea dans le Top 10 ! (Lono Teururai - pas lui -, Rete, Yoann et Georges Cronsteadt)
Quatre riders de Mataiea dans le Top 10 ! (Lono Teururai - pas lui -, Rete, Yoann et Georges Cronsteadt)
PUNAAUIA, le 15 mai 2016. Le site de Orohiti où était basée la manifestation a attiré du monde ce samedi. De nombreux stands proposaient tout types de produits liés au stand up paddle. Des activités ludiques étaient également proposées gratuitement aux jeunes souhaitant s’initier au Sup. Des parcours en Sup gonflables mais également des courses en « Big Paddle », ces « paddles » qui peuvent accueillir plusieurs personnes, étaient proposés.
 
La course Elite, remportée en 2015 par Georges Cronsteadt, a été remportée de main de maitre par l’« extra-terrestre » Steeve Teihotaata, un athlète habitué des podiums : Aito, Super Aito, Hawaiki Nui Va’a, Moloka’i Hoe… Le « moteur » de la pirogue V6 d’Edt Va’a n’a pas failli, il s’impose devant la soixantaine d’athlètes engagés en bouclant les 24 km en 1H48, il arrive devant son pote de club, le barreur de génie originaire de Mataiea Rete Ebb.
 
En troisième position on retrouve la « guest star », le sympathique Calédonien Titouan Puyo qui fut champion du monde de la discipline en 2014, un habitué des courses internationales. Georges Cronsteadt qui a fait une belle remontée après un départ moyen, s’octroie la 4e place de la course. Le champion du Waterman Tahiti Tour Tamarua Cowan complète ce Top 5.
 
On retrouve ensuite Hapowa Mai, un autre excellent rider de Mataiea, Yoann Cronsteadt le champion de Shell Va’a et frère de Georges, vient ensuite Niuhiti Buillard le champion de Polynésie de Sup race, puis Lono Teururai, le meneur d’Edt Va’a puis Lorenzo Bennett, une autre grosse pointure du Sup race, lui aussi de Mataiea. Indépendamment des clubs respectifs de chaque « rider », on peut dire que Mataiea est vraiment un district de champions, ayant fourni la moitié du Top 10 lors de cette course !

La "guest star" Titouan Puyo et l'organisateur Jérôme Loisel
La "guest star" Titouan Puyo et l'organisateur Jérôme Loisel
Niuhiti Buillard disqualifié lors de la Lagoon race
 
Le champion de Polynésie 2015 Niuhiti Buillard s’est montré déçu à l’arrivée de la course Elite. Il s’est dit « le moral cassé » par sa disqualification du matin, par sa forme moyenne due à un doigt de pied cassé il y a quelques semaines et à une conjonctivite. Il a pris le départ et remporté la course de 9,5 km destinée aux athlètes de niveau intermédiaire, avant d’être disqualifié. Ils sont 8 dans ce cas, dont Nainoa David ou encore Lorenzo Bennett.
 
L’organisateur Jérôme Loisel, suite aux polémiques qui ont commencé à poindre sur les réseaux sociaux, que nous avons pu joindre, a déclaré que le règlement était clair : Le Top 5 de l’année précédente de la « Lagoon race » et tous ceux qui avaient fait la course Elite en 2015 ne pouvaient pas faire la « Lagoon race », destinée aux athlètes de niveau intermédiaire, ce pour éviter qu’un athlète rafle tous les prix, comme c’est arrivé avec Bruno Tauhiro dans le passé, en remportant les deux courses.
 
La victoire de la « Lagoon Race » a été attribuée à Heiva Paie, un autre des « tueurs » d’Edt Va’a, qui n’avait pas participé en 2015. Jérôme a reconnu que « le règlement est toujours perfectible, que Niuhiti Buillard était resté correct, qu’il comprenait sa déception après un tel effort mais que le règlement était clair à ce sujet. Avec 180 engagés et plusieurs points d’enregistrement, impossible de faire les vérifications pour chaque athlète. »
 
Une journée à péripéties également pour le champion Bruno Tauhiro qui a raté le départ de l’Elite race, parvenant tout de même à la terminer à la 12e place, la course ayant démarré « à l’heure ». SB

Niuhiti Buillard, champion de Polynésie 2015, s'est montré déçu
Niuhiti Buillard, champion de Polynésie 2015, s'est montré déçu

Il y en avait pour tous les niveaux
Il y en avait pour tous les niveaux

Rédigé par SB le Dimanche 15 Mai 2016 à 16:52 | Lu 4935 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par tortue verte le 17/05/2016 06:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne comprends pas pourquoi on autorise les athlètes à prendre le départ d'une course si on sait qu'ils seront disqualifiés à l'arrivée. C'est pourtant simple d'éditer une liste alphabétique de tous ceux qui ne peuvent pas participer et de la donner à chaque point d'enregistrement.

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki