Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Suède: handicapé mental pour la Sécu, mais sommité dans son parti



Suède: handicapé mental pour la Sécu, mais sommité dans son parti
STOCKHOLM, 19 déc 2012 (AFP) - Un journal suédois a révélé mercredi qu'un des hommes politiques artisans de l'entrée de l'extrême droite au Parlement avait touché pendant treize ans des indemnités au titre de son handicap mental.

Sundsvalls Tidning, un quotidien régional, a raconté comment Johnny Skalin, 34 ans aujourd'hui, a commencé à percevoir ces aides après qu'on a diagnostiqué en 1997 une déficience l'empêchant de travailler normalement dans le kiosque à hot-dog où il était employé.

En 2007, une inspection a montré qu'il avait des difficultés à gérer plusieurs commandes à la fois, ressentait "une fatigue extrême et pouvait avoir besoin de jusqu'à deux jours pour récupérer de quatre heures de travail", indique le journal.

Mais la même année, M. Skalin fait preuve de ses capacités intellectuelles en commençant des études de sociologie et en prenant la tête de la branche locale de son parti, les Démocrates de Suède, à Sundsvall (Est).

Il accède ensuite au poste de porte-parole national pour les questions économiques. Il est l'un des rédacteurs du programme des Démocrates de Suède aux législatives de septembre 2010, élections où le parti a glané 5,70% des voix et 20 des 349 sièges. Et en particulier, l'un des auteurs d'un projet de budget.

Deux mois après être devenu député, il écrira à la Sécurité sociale pour renoncer à ses indemnités de handicap, d'après Sundsvalls Tidning.

Interrogé par le quotidien Aftonbladet, M. Skalin a nié tout abus. "Si j'ai bénéficié du système réglementaire dans une certaine mesure, c'est aussi parce que j'en ai eu l'occasion, exactement comme n'importe qui d'autre. Ce n'est pas une chose à propos de laquelle j'ai à me défendre".

Un porte-parole du parti, Martin Kinnunen, a confirmé à l'AFP que M. Skalin avait bien touché des indemnités, et qu'il n'avait jamais caché ses activités à la Sécurité sociale. "Il a donné tous les renseignements sur ce qu'il faisait", a-t-il relevé.

Il a jugé "tout à fait étrange" la publication dans la presse de détails sur un dossier médical personnel.

Rédigé par AFP le Mercredi 19 Décembre 2012 à 06:19 | Lu 1136 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance