Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Sécurité routière : la gendarmerie relance l'opération casques neufs



Le capitaine Olivier Faure, officier adjoint chargé de la sécurité routière pour la gendarmerie en Polynésie française.
Le capitaine Olivier Faure, officier adjoint chargé de la sécurité routière pour la gendarmerie en Polynésie française.
PAPEETE, le 7 novembre 2016 - Sur les vingt accidents mortels recensés depuis le début de l'année au fenua, treize auraient peut-être pu être évités si les victimes n'avaient pas négligé le port des équipements de sécurité : casque homologué pour les deux roues et ceinture bouclée en voiture.


Les utilisateurs de deux-roues paient chaque année un lourd tribut à la route. 2016 ne déroge pas à la règle. Alors qu'on dénombre vingt accidents mortels depuis le 1er janvier sur les routes polynésiennes, et dans lesquels vingt-deux personnes ont perdu la vie, treize de ces drames du quotidien auraient probablement connu des issues moins tragiques si les victimes n'avaient pas négligé leur propre sécurité, en ne bouclant pas leur ceinture de sécurité pour sept d'entre elles, en se protégeant mal la tête avec de vieux casques en fin de vie ou non homologués pour les six autres.

Pour encourager les utilisateurs de deux-roues à prendre leur vie au sérieux, la gendarmerie s'apprête à lancer une nouvelle opération casques neufs, la troisième du genre. Le coup d'envoi de cette initiative sera donné le 14 novembre prochain chez le concessionnaire Tracqui et Fils à Papeete, partenaire de l'opération.

1 000 infractions en deux ans

"L'objectif est de retirer du circuit et de remplacer d'ici la fin de l'année 130 casques usagés ou non homologués par autant de casques neufs", explique le capitaine Olivier Faure, officier adjoint chargé de la sécurité routière pour la gendarmerie en Polynésie française. "Selon un calendrier que nous dévoilerons le 14 novembre, 130 bons d'une valeur de 7 500 francs à valoir sur l'achat d'un casque neuf seront distribués aux utilisateurs de deux-roues qui se présenteront dans les concessions partenaires pour y déposer leurs vieux casques".

Organisée par la gendarmerie, cette nouvelle opération, d'un budget d'1 million de francs, a été intégralement financée par le Comité des sociétés d'assurances (Cosada) opérant en Polynésie française. La remise des vieux casques contre le retrait des bons d'achat s'effectuera en présence de la gendarmerie. Lors de la dernière opération du genre, 60 nouveaux casques avaient trouvé preneurs pour autant de vieux équipements qui avaient fini à la benne pour destruction. Le capitaine Olivier Faure qui rappelle par ailleurs que sur les deux dernières années, ce sont plus de 1 000 infractions qui ont été constatées par les gendarmes en la matière.

Contrôles routiers renforcés pour le week-end de l'Armistice

Les contrôles seront "spécifiquement dirigés" sur le respect du port des équipements de sécurité.
Les contrôles seront "spécifiquement dirigés" sur le respect du port des équipements de sécurité.
Long week-end férié oblige, les usagers de la route doivent s'attendre à croiser à un moment ou à un autre la route des gendarmes les 11, 12 et 13 novembre prochain. "Les contrôles routiers seront renforcés", promet le capitaine Olivier Faure. Car si le gendarme constate un nombre d'accidents et de blessés "stabilisé" sur les routes du fenua, le gros point noir est l'envolée des accidents mortels cette année.

Au 4 novembre, 22 personnes avaient perdu la vie sur la route contre "seulement" 17 pour les années 2014 et 2015, les meilleurs résultats jamais enregistrés en Polynésie française. "A la même époque l'année dernière, seules treize personnes avaient perdu la vie. Il y a un fort différentiel et nous devons endiguer ce phénomène. Si nous en sommes là aujourd'hui, c'est à cause d'un relâchement des polynésiens notamment en matière de respect des règles élémentaires de sécurité. Il y a aussi et toujours la problématique des circonstances de ces accidents, et notamment la consommation d'alcool et de produits stupéfiants que l'on retrouve dans quinze des vingt accidents mortels à déplorer cette année".

Le gendarme qui promet que l'objectif de ces contrôles renforcés ne sera pas de "tracasser les gens" et qu'ils seront "spécifiquement dirigés" sur le respect du port des équipements de sécurité.

Rédigé par Raphaël Pierre le Lundi 7 Novembre 2016 à 05:00 | Lu 5699 fois







1.Posté par CITIZEN le 07/11/2016 08:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'ai vu un reportage sur l'insécurité routière en outre mer et dans certains pays, liban, thailande, ...

cela fait froid dans le dos, et il ya de quoi flipper !

les forces de l'ordre font un boulot énorme qu'il faut saluer.

on attend encore l'action du pays au travers de la délégation à la sécurité routière, qui brille par son silence,...et la direction de la santé, elle fait quoi?

il y a trop de victimes, morts, mais aussi, blessés, estropiés à vie dans ce Pays ! et qui coute cher à notre CPS!

l'action de l'Etat, doit être encore plus forte et maintenue.

car l'incivisme et l'inconscience des jeunes,o volant, qui sont l'avenir de ce pays est loin d'être acquise.




2.Posté par Paroa le 07/11/2016 20:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

iaorana

dans les îles il y a aussi des deux roues avec un dc le week-end dernier, on fait comment pour les casques.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 15:28 Ohana Tahiti, c’est reparti !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance