Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Salon du livre : Des écrivains engagés pour défendre « leur vision du monde »



PAPEETE, le 2 novembre 2016 - Près d’une quinzaine d’écrivains de renoms donnent rendez-vous aux lecteurs polynésiens sous le banian de la Maison de la Culture du 10 au 13 novembre. Originaires d’Indonésie, de Papouasie-Nouvelle-Guinée, d’Australie, du Canada, d’Equateur, de métropole et de Nouvelle-Calédonie, ils viennent présenter leurs ouvrages, prendre part à des débats littéraires, des rencontres avec le public et animer des ateliers d’écriture et d’illustration.

Les auteurs invités du salon du livre ont en commun de traiter des sujets authentiques, révélant des pans de la société souvent méconnus : harcèlement au travail, bouleversements d’ordre climatique, sauvegarde d’espèces endémiques rares, accès à l’éducation (voir encadré), littérature et culture traditionnelles des peuples autochtones, etc. Des albums jeunesse aux romans de littérature, en passant par le thriller jusqu’au recueil de poésie, il y en a pour tous les goûts ! Mais toujours le ton reste grave, à l’heure de la mondialisation, phénomène auquel nous n’échappons pas, même au beau milieu du Pacifique.

Des "visions du monde" sous le prisme de l’écriture

C’est cette réalité, justement, que s’efforcent de souligner les écrivains conviés à la manifestation. En explorant différents genres littéraires, leurs regards se croisent, les expériences des uns trouvent écho dans la plume de l’autre, jusqu’aux spectateurs qui ne pourront sortir indifférents de ces rencontres. Avec un thème aussi large que "Leur vision du monde", les écrivains invités se rejoignent pourtant sur leur capacité à éveiller les consciences sur de nombreux sujets particulièrement forts, tels que la place de l’individu dans la société moderne, le rôle de l’identité culturelle ou encore les phénomènes climatiques internationaux qui menacent l’humanité. C’est notamment le cas de Marin Ledun, jeune auteur prolifique d’essais, de polars et de thrillers renversants — régulièrement primé et toujours salué par la critique littéraire —, qui met le doigt sur de nombreux « tabous » contemporains (isolement social ; corruption omniprésente ; handicap…). Le caractère singulier de ses intrigues, extrêmement bien chiadées, ainsi que ses protagonistes aux profils si communs, mais si pourtant si extraordinaires, en font un invité « hors normes » !

Au-delà des frontières littéraires


Prolonger l’expérience au-delà du livre ou de la scène littéraire, voilà ce que propose cette nouvelle édition du salon du livre. Grâce à une sélection de huit films présentés lors du FIFO 2016, ainsi que l’adaptation d’un ouvrage de Patrick Chastel par une classe d’élèves à Makemo, les rencontres littéraires sont précédées de documentaires en lien direct avec les interventions. Egalement avec l’exposition grandeur nature d’une sélection de photographies du chercheur et photographe Olivier Dangles, extraites de son ouvrage Natura Maxima (Ed. IRD), qui présente des espèces rares et endémiques d’Amazonie sous un angle artistique qui enchantera petits et grands. Sujet complété par Gildas Gâteblé, chercheur à l’Institut agronome néo-calédonien, lauréat du prix Popaï lors du SILO 2016 avec l’ouvrage Flore endémique de Nouvelle-Calédonie (Ed. Au vent des îles), qui recense près de 700 espèces, dont une soixantaine communes en Polynésie.

Pour la toute première fois, un auteur papou, Russell Soaba, est invité à la manifestation. L’occasion d’une rencontre avec cet OVNI littéraire, Maiba (Ed. Au vent des îles), et son auteur autochtone plein de subtilité, à la plume lyrique et au regard franc, porté sur une société tiraillée entre tradition et modernité, au péril de son peuple et de ses coutumes. Mais toujours avec l’espoir d’un final heureux, au-delà de tout fatalisme !

Découvrez les portraits des auteurs invités

L’homme qui a changé le destin économique de son pays

Andrea Hirata fait partie des grands de ce monde : grâce à la littérature, il a su changer le destin économique de son île natale et faire revivre cette population îlienne, auparavant oubliée de tous. Au-delà de son implacable véracité et de son authenticité, la véritable force de ce livre est son engagement en faveur des démunis. Il porte à notre connaissance l’ironie du manque criant d’accès à l’éducation dans une des îles les plus riches d’Indonésie.
Si le parallèle ne peut être évité avec l’Océanie, ces îles perdues au milieu de nulle part, si petites qu’on ne les voit parfois même pas sur les cartes, les réalités sont, elles, bien différentes. Dans les thématiques pourtant, nombre de nos auteurs polynésiens tentent également, par l’écriture, de (re)donner la parole aux peuples oubliés et sans voix de ce(s) monde(s) insulaire(s). Peut-être saurons-nous trouver, ensemble, les clés pour réinventer l’éducation et en faire le vecteur de changement(s) dans nos sociétés ?

Pratique

Le salon du livre est ouvert du jeudi 10 au dimanche 13 novembre de 8h30 à 19h30 (sauf le dimanche, clôture à 17h30). Toutes les animations et ateliers sont accessibles gratuitement.
Page Facebook
Site internet
Programme au jour le jour et dédicaces
lireenpolynesie@mail.pf


le Mercredi 2 Novembre 2016 à 09:08 | Lu 934 fois





Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance