TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

SUP/Surf – Championnats du monde ISA : Une médaille de bronze qui fait polémique


Les championnats du monde de stand up paddle restent un moment important pour les pratiquants de cette discipline dans l’air du temps. La 3e place de Georges Cronsteadt en SUP race s’est transformée en 3e place ex-aequo suite à une réclamation du métropolitain Arthur Arutkin. En SUP surf, Poeniki Raioha et Karelle Poppke reviennent avec une 5e et une 8e place au classement général.



Georges Cronsteadt à l'arrivée © Sean Evans
Georges Cronsteadt à l'arrivée © Sean Evans
Les championnats du monde de stand up paddle, organisés à Fidji par l’international surfing association (ISA), restent un moment important pour les pratiquants de la discipline, dans sa version « course » comme dans sa version « surf ». Ces championnats attirent moins de pros que les « Pacific Paddle Games » mais les titres n’en sont pas moins très convoités. La concurrence y est rude car une partie de l’élite mondiale est bien présente.
 
En SUP race, la Polynésie n’était représentée que par Georges Cronsteadt. A 36 ans, Georges reste un des meilleurs Polynésiens de la discipline. Il a pu obtenir une belle médaille de bronze en s’octroyant la 3e place de la course de longue distance, derrière Michael Booth et Titouan Puyo. Le lendemain de l’arrivée, une polémique est née autour d’une réclamation portée par le métropolitain Arthur Arutkin.
 
Selon la déclaration filmée d’Arthur Arutkin, ce dernier aurait eu « 50 mètres d’avances sur Georges Cronsteadt » avant que des vagues générées par le bateau de l’ISA ne « permettent à Georges de revenir », déséquilibrant par la même occasion le métropolitain. S’estimant victime de ce fait de course, il a porté une réclamation et s’est vu donner gain de cause par l’organisation. Il a pu ainsi obtenir lui aussi une médaille de bronze.

Le métropolitain Arthur Arutkin © Sean Evans
Le métropolitain Arthur Arutkin © Sean Evans
Habituellement discret, Georges Cronsteadt réagit
 
Habituellement de nature discrète, Georges Cronsteadt a réagi sur les réseaux sociaux pour dénoncer un manque de fair-play, ce qui n’a pas laissé indifférents les internautes : « On était sur la même ligne, j'aurais pu aussi tomber, mais non, cela s'appelle de la concentration, cela ce travaille aux entraînements. En course, il y a la partie tactique mais il y a aussi le fair-play. »
 
Au delà de ce fait de course, Georges Cronsteadt a également déploré l’attitude qui consiste, comme en cyclisme, à rester derrière un coureur pour prendre l’aspiration et économiser ses forces avant la partie finale de la course. Une pratique qui avait également été déplorée lors du City Tour en Hollande, dont avait fait les frais Steeve Teihotaata.
 
Ainsi, un athlète qui participerait de manière isolée à une compétition internationale pourrait donc être désavantagé par rapport à des athlètes qui participeraient en délégation. Or Georges était justement le seul Polynésien à participer à ces championnats du monde de SUP race, contrairement aux « Pacific Paddle Games » ou plus d’une quinzaine de Polynésiens étaient inscrits.
 

Poenaiki Raioha © Ben Reed
Poenaiki Raioha © Ben Reed
Pas de podium pour Poenaiki Raioha et Karelle Poppke
 
Alors qu’il avait été champion du monde en 2014 et vice champion du monde en 2015, le jeune Poenaiki Raioha n’a pas pu s’extraire de la finale de repêchage, obtenant donc une 5e place au classement général du SUP surf. Poenaiki Raioha avait pourtant bien commencé la compétition dans les belles vagues de récif de Tavarua, à Fidji, en s’imposant dans sa première série avec un total de 17.50, face au Hawaiien Mo Freitas, une pointure de la discipline.
 
Malheureusement, cela n’est pas passé dans la finale de repêchages. C’est l’Américain Giorgio Gomez qui s’est imposé avec 14.77 devant Mo Freitas qui a pris sa revanche sur Poenaiki avec 14.17. Poenaiki est 3e avec 12.60, il devance le champion du monde du Tour Pro 2015, le Brésilien Caio Vaz, qui lui totalise 11.33. Karelle Poppke ne prendra aucune vague notée dans sa série et termine la compétition à la 8e place. SB

Rédigé par SB le Lundi 21 Novembre 2016 à 15:24 | Lu 1417 fois


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki