TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

SUP ‘Battle of the paddle’ – La course de l’année en Californie, blessure pour Georges Cronsteadt




Credit Photo Desvignes
Credit Photo Desvignes
Cédric Ripoli habite Raiatea, passionné de SUP, il y propose des excursions en stand up paddle depuis 4 ans. Il est également ironiquement surnommé ‘the voice’ puisque grâce à sa connaissance du monde de la glisse, il se retrouve depuis quelques années au micro de la Billabong Pro Tahiti. Il est effectivement la ‘voix’ qui émane du ‘scaff’ des juges et qui donne notamment les scores, les priorités lors de cette compétition prestigieuse. Il a accepté de nous donner quelques informations au sujet de l’événement SUP international de l’année, cette 6ème édition de la ‘Battle of the Paddle’ qui s’est déroulée les 28-29 septembre en Californie et qui a vu la participation de plusieurs tahitiens.

«La ‘battle of the paddle’ c’est l’équivalent des championnats du monde en Stand Up Paddle de course. Cela se passe à Dana point en Californie et c’est vraiment la compétition ultime pour ce qu’on appelle la ‘beach race’, c’est une course avec un slalom entre des bouées placées dans un spot de surf. Il faut franchir les mousses, il faut revenir en surfant les vagues. C’est LA compet’ de l’année, le dernier week end du mois de septembre et tous les plus grands noms du Stand Up sont là, comme Kai Lenny, Connor Baxter, Daniel Ching ou Annabelle Anderson. Dans les grands noms, on a également notre Georges Cronsteadt puisqu’il y a fait de très bons résultats dans le passé, c’est un gros client, quelqu’un de très attendu et très surveillé par les autres grands noms. Même si Georges est discret, Kay Lenny, le gagnant de l’édition 2013, a toujours un oeil sur lui. »

« C’est une course ouverte à tout le monde. Il y a beaucoup de compétiteurs inscrits et puisqu’il n’y a pas de sélectives, il y a deux séries en catégorie élite, un peu comme des demi-finales. Je crois qu’il y a eu cette année 70 compétiteurs par série, presque 140- 150 au total sur l’eau. Ils en qualifient environ la moitié pour arriver à 50-60 finalistes. Cela fait beaucoup de monde sur l’eau. »

« Avec ce genre de grande planche de 12’6, lorsqu’on l’on prend une vague, on surfe la mousse en allant tout droit. Avec autant de compétiteurs, cela peut être parfois dangereux et source d’accident. Malheureusement pour Georges Cronsteadt, c’est ce qui s’est passé. Alors qu’ils étaient une quinzaine sur une vague, il y en a eu un qui a perdu l’équilibre, il est tombé et sa planche est partie, Georges l’a reçue sur la malléole, et cela lui a fait claquer quelques bouts de cartilage dans la cheville. »

« Cela s’est passé pendant sa première série qualificative. Malgré la douleur, il a fini cette série en terminant deuxième, se qualifiant donc pour la finale. Entre le tour qualificatif et la finale les médecins se sont affairés pour essayer de faire en sorte que sa cheville tienne le coup, en lui mettant le pied dans la glace pour annihiler la douleur. Il a également été ‘strappé’. Il a pris le départ de la finale en ne pouvant s’appuyer que sur un pied, ce qui n’est pas évident, surtout qu’en ‘beach race’ il y a des passages de course à pied sur la plage. Malheureusement, la douleur était trop grande et Georges a abandonné lors de cette finale. Le lendemain, il avait encore plus mal et n’a pas pu participer à l’épreuve de longue distance. »

« C’est dommage car il avait suivi un entraînement spécifique ciblé sur cette épreuve, avec beaucoup de cardio depuis 4 ou 5 mois. Tous ces efforts sont tombés à l’eau en un instant au moment où il a pris cette planche sur la cheville. »

« Les deux frères Bennett, en participant à l’épreuve pour la première fois, s’en sont bien sortis, en se qualifiant tous les deux pour la finale. Eric Léou On a également fait un bon temps dans la longue distance de 16 km qui s’est déroulée le dimanche. Grosse performance pour Alain Desvignes alias ‘Pilou’, ancien champion de jet ski qui est pilote d’ATN et qui fait du SUP en amateur : il a terminé premier de la ‘fun race’, une catégorie moins ‘violente’ que la ‘beach race’ et 2ème en longue distance dans sa catégorie des 40-49 ans. Pour cette première participation, il réalise donc deux podiums avec moins d’un an d’entraînement dans la discipline de Stand Up race. » SB

SUP ‘Battle of the paddle’ – La course de l’année en Californie, blessure pour Georges Cronsteadt

SUP ‘Battle of the paddle’ – La course de l’année en Californie, blessure pour Georges Cronsteadt

Rédigé par () le Vendredi 11 Octobre 2013 à 06:29 | Lu 933 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki