TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Rete Ebb – Focus : Le champion de va’a s’intéresse au SUP race


Le champion de va’a Rete Ebb s’intéresse de plus en plus au SUP Race. Après avoir tout gagné en V1 comme en V6, un des rameurs vedettes du team Edt commence à obtenir de bons résultats en SUP race, comme sa 2e place lors de l’Air France Sup Festival à Tahiti ou encore sa 10e place samedi dernier au « Lost Mills » en Allemagne, la 4e étape du Tour européen de Sup race.



Rete Ebb a pu concourir avec l'élite mondiale samedi dernier
Rete Ebb a pu concourir avec l'élite mondiale samedi dernier
Le 31 mai 2016. Rete Ebb est le rameur vedette du team Edt Va’a, il occupe le poste déterminant de « peperu », de barreur, c’est à lui de trouver le bon cap en « lisant l’océan ». Il a déjà de nombreux titres en V6 à son palmarès : Hawaiki Nui Va’a, Molokai Hoe etc… , ou encore en V1 : le Te Aito et Super Aito… Il fait partie de l’élite du V1 local. Il fut 5e lors du Super Aito 2015 et reste un candidat très sérieux à la victoire lors de l’édition 2016 du Super Aito, le 20 août.
 
Rete Ebb, originaire de Mataiea comme de nombreux champions comme Michel Bourez, Georges Cronsteadt ou Teva Zaveroni, a pu justement s’initier au SUP grâce à des précurseurs tels que Georges Cronsteadt ou Raimana Van Bastolaer. Grâce à ses talents de rameur et à son expérience de la compétition, Rete a pu rapidement devenir très performant.
 
Notre star du va’a peut être considéré comme un bel ambassadeur de la Polynésie à l’extérieur. Ce bon vivant souriant, aux yeux clairs ravageurs, est de plus en plus exposé médiatiquement et il prend de l’assurance. Il est également arrivé 2e au concours du sportif de l’année Tahiti Infos ATN Challenger 2014, juste derrière Michel Bourez. Il est également devenu le compagnon de notre Miss Tahiti 2014, Hinarere Taputu.
 
Il a pu participer à des courses des Sup racing locales depuis quelques années et tout récemment, il a même pu partir pour se frotter à l’élite internationale de la discipline, comme le champion du monde Connor Baxter, Titouan Puyo ou Georges Cronsteadt. Samedi dernier, il obtenait une belle 10e place en Allemagne lors de la course « Lost Mills 2016 ». Avant cela, il s’était illustré en terminant 2e de la course « élite » du Air France Paddle Festival, derrière son coéquipier d’Edt Va’a Steeve Teihotaata. SB

Rete Ebb fut 2e lors du Air France Paddle Festival
Rete Ebb fut 2e lors du Air France Paddle Festival
Rete Ebb, champion de Va’a et de SUP Race :
 
Contents de tes bons résultats en local comme à l’international en Sup Race ?
 
« Oui, très content. Mes dernières courses à l’international, c’est pour moi un début, pour voir mon niveau. C’est vrai qu’ici et là bas, ce n’est pas pareil. Là bas, dès le départ tu as une vingtaine de gars à côté et la moindre erreur peut être fatale. Ici, ça va, c’est un peu plus cool, il y a deux-trois gars devant, c’est gérable. »
 
Tu t’intéresses de plus en plus au stand up ?
 
« Oui, c’est très intéressant, il y a beaucoup plus de courses à l’international que le V1, qui se déroule pour l’instant beaucoup sur Tahiti. C’est bien, il faut partir. J’incite tout le monde à partir pour améliorer le niveau ici à Tahiti. On a un bon potentiel. J’ai beaucoup appris à l’étranger, ce sont des professionnels qui ne font que ça tous les jours, c’est ce qui fait la différence. Nous, ici, on a le travail à côté, on fait avec. »
 
Quelques mots sur ta 2e place au Paddle Festival ?
 
« On a l’habitude de faire les parcours, que ce soit en V1, en V6 avec les copains d’EDT ou en Sup. Après, par rapport au Sup Race j’essaie de travailler l’équilibre un peu tous les jours. Il y a toujours quelque chose à apprendre, lors du dernier Air France Sup Festival j’aurais aimé gagner mais Steeve était plus fort, j’ai lâché sur les derniers kilomètres, je ne sentais plus mes jambes. S’il y avait eu 5 kilomètres de plus, Georges et Titouan m’auraient doublé aussi ! »
 
Steeve Teihotaata c’est un rival, un ami ?
 
« Avec Steeve, on se connaît depuis junior en tant que concurrents. Et maintenant, cela fait 5 ans qu’on se voit presque tous les jours avec les autres boys d'Edt, au boulot, à l'entraînement ou autre. C'est notre capitaine à Edt, c'est un des gars qui nous pousse vers la plus haute marche du podium, un des concurrents qui me fait le plus peur en individuel mais on s'entend carrément bien, on est comme des frères. »
 
« Je tiens à remercier tous mes sponsors, Starboard, Stc Nutrition, Air Tahiti Nui, 2XU, Salt Water Life, Sin Tung Hing Marine et… mon père, je tiens à le remercier, c’est lui qui m’a permis de partir à l’international, il m’a beaucoup aidé. Et merci à Tahiti Infos. »

Rédigé par SB le Jeudi 2 Juin 2016 à 09:09 | Lu 2957 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki