Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Rachat du Manava Beach Resort de Moorea: l'autorité polynésienne de la concurrence dit oui



Charles Veronese
Charles Veronese
PAPEETE, le 07 juin 2017 - Alors que le journal officiel de Polynésie française, daté du mardi 6 juin, indiquait que l'autorité de la concurrence venait de dire oui à Hainan Airlines pour le rachat de l'hôtel Manava Beach Resort Moorea, nos confrères de Radio 1 ont révélé ce mercredi après-midi, que l’homme d’affaires Samoan, Frédéric Grey, qui avait obtenu la même autorisation en octobre dernier, aurait signé la vente mardi matin.


La décision de l'autorité de la concurrence est parue au Journal officiel mardi. "Par décision n° 2017-CC-04 du 31 mai 2017, l'Autorité polynésienne de la concurrence a autorisé la concentration notifiée susmentionnée, conformément à l'article LP. 310-5 III du code de la concurrence". Le revers de situation viendrait, selon nos confrères de Radio 1 du Samoan Frédéric Grey qui aurait conclu un accord pour le rachat de l'hôtel le mardi 06 juin. En effet, ce dernier avait annoncé en octobre dernier le rachat de l'hôtel Manava Beach Resort de Moorea. L'autorité Polynésienne de la concurrence avait alors donné son aval pour ce rachat, cependant l'affaire semblait en être restée là. Jusqu'à mercredi où Radio 1 révélait que l’homme d'affaires Samoan aurait signé la vente mardi matin avec le propriétaire calédonien de l’hôtel, Jean-Marc Bruel.


Cinq hôtels au fenua

"i[Le groupe HNA [Hainan Airlines, NDLR] nous a déposé un dossier pour racheter le Manava. Nous avons examiné ce dossier et la situation de concurrence permet que le groupe HNA qui est déjà propriétaire de deux hôtels en Polynésie l'un à Moorea l'autre à Bora Bora puisse racheter le Manava]i", indique Jacques Mérot, président de l'autorité polynésienne de la concurrence. Il ajoute "Le contrôle sur l'hôtel est un contrôle partagé puisque le propriétaire est le groupe HNA mais le gestionnaire est une société autre. Cela atténue l'effet de concentration et même sans cela à Moorea il y a une concurrence qui existe quand bien même le groupe HNA rachète cet hôtel. Le groupe HNA se trouve dans la même situation que se trouvait le groupe Grey et nous avions accepté pour le groupe Grey donc de la même manière nous acceptons pour HNA."

Le groupe Grey avait annoncé en octobre dernier le rachat du Manava Beach Resort & Spa de Moorea. L'autorité polynésienne de la concurrence avait donné son accord pour que le rachat se fasse. L'homme d'affaire Samoan aurait conclu la vente mardi matin. Ce serait le cinquième hôtel en Polynésie française pour Frédéric Grey.

L'autorité de la concurrence avait déjà donné son accord le 9 août dernier pour que le groupe HNA rachète les hôtels Hilton Moorea et le Saint Régis Bora Bora considérant à l'époque que "i[L'opération n'entraîne aucun chevauchement d'activité entre les parties, le groupe HNA n'étant pas présent sur les marchés de l'hôtellerie en Polynésie française" [...] L'opération n'est donc pas susceptible de poser des problèmes de concurrence. Au contraire la structure du marché devient en réalité plus concurrentielle à l'issue de l'opératio]in". Le Manava aurait été le troisième hôtel pour le conglomérat chinois.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mercredi 7 Juin 2017 à 14:22 | Lu 4258 fois






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Septembre 2017 - 17:28 Voiture contre scooter : un homme dans le coma

Dimanche 24 Septembre 2017 - 16:59 Accidents en série sur la RDO

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance