Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Quand les animaux rapetissaient pour s'adapter au réchauffement climatique



Quand les animaux rapetissaient pour s'adapter au réchauffement climatique
WASHINGTON, 23 février 2012 (AFP) - Il y a 56 millions d'années, des animaux ont rapetissé au fil des siècles pour s'adapter au réchauffement climatique et à la raréfaction des ressources en découlant, selon une étude publiée jeudi dans le revue Science portant sur le cas de petits chevaux de l'époque.

Ces chevaux, des Sifrhippus, ont rapetissé en quelques dizaines de milliers d'années jusqu'à atteindre la taille et le poids de chats de compagnie (environ 4 kilos) pour s'adapter au réchauffement du climat, dû alors probablement à de gigantesques éruptions volcaniques.

Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs à l'origine de ces travaux ont étudié des fossiles de dents de ces chevaux retrouvés dans le Wyoming (Ouest des Etats-Unis) et ont pu prouver que les plus anciens étaient plus grands, montrant que l'espèce avait rapetissé avec le temps.

Il y a 56 millions d'années, le passage entre le Paléocène et l'Eocène, sous l'ère du Cénozoïque, a été marqué par un spectaculaire réchauffement climatique. Durant cette période de 175.000 ans, de nombreuses espèces animales ont disparu, quand d'autres ont donc rétréci pour s'adapter à des ressources moindres.

Un tiers environ des mammifères connus ont alors rapetissé, rappellent les auteurs de l'étude, Ross Secord, de l'université de Nebraska-Lincoln, et Jonathan Bloch, du Museum d'histoire naturelle de Floride.

"Cela a des implications sur ce que nous pouvons attendre qu'il se passe au cours du siècle ou des deux siècles à venir, si l'on suit notamment certains modèles climatologiques qui prédisent un réchauffement de 4°C au cours des 100 prochaines années", note M. Secord.

Contrairement à ce qu'il s'est passé au Cénozoïque, le réchauffement actuel est beaucoup plus rapide. "Il y a une grande différence d'échelle et une des questions que l'on se pose est +Va-t-on assister au même genre d'adaptation?+ Est-ce que les animaux vont réussir à s'adapter et à ajuster leur taille au cours des prochains siècles?+", pointe-t-il.

ksh/mdm/sj

Rédigé par AFP le Jeudi 23 Février 2012 à 15:42 | Lu 10891 fois






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 03:36 Un décès sur six lié à la pollution en 2015

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies