TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Quand la nature et l'eau inspirent les enseignants




L'eau et la nature étaient au centre des intérêts ce mardi matin
L'eau et la nature étaient au centre des intérêts ce mardi matin
PAPEETE, le 18/10/2016 - Des élèves en classe de 5ème au collège Pomare IV ont visité ce mardi matin les captages d'eau mises en place par la Polynésienne des eaux dans la vallée de Titioro. L'idée est de leur faire découvrir les différentes étapes pour obtenir de l'eau potable. Cette sortie est avant tout basée sur la montagne et ses ressources. L'occasion pour deux professeurs d'histoire-géographie et d'arts plastiques de donner un autre sens à leur enseignement.

Dans le cadre de la réforme des collèges qui a été mise en place depuis la rentrée scolaire, des enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) sont disponibles pour accompagner les professeurs dans leurs méthodologies.

Au collège de Pomare IV, deux professeurs ont décidé d'unir leurs efforts sur un thème commun qui est la montagne et ses ressources. L'un, est professeur d'Histoire-géographie, Raihau Brothers a choisi de faire découvrir à ses élèves les différents captages en eau mis en place par la Polynésienne des eaux, dans la vallée de Titioro. L'autre, est professeur d'arts plastiques, Aurélie Eche veut que ses élèves travaillent sur les différents contrastes qui peuvent être observés entre la montagne et la rivière.

Une sortie éducative a donc été réalisée ce mardi matin, dans la vallée de Titioro, en collaboration avec la Polynésienne des eaux. Plusieurs classes de 5ème se sont donc retrouvés le temps d'une matinée en parfaite harmonie avec la nature. Et pour éviter les débordements, les élèves ont été séparés en deux groupes. L'un était sous la houlette de Raihau Brothers, tandis que le second était géré par Aurélie Eche.

L'EAU EST UNE RESSOURCE IMPORTANTE

Pourquoi l'eau est-elle importante ? Comment arrive-t-elle à la maison ? Ce sont sur ces types de questions que Raihau Brothers est parti pour élaborer et développer le thème de l'eau.

Afin de faire passer au mieux le message, un agent de la Polynésienne des eaux a animé la visite. "Les professeurs aiment bien venir sur le terrain pour qu'ils aient un visuel sur les différents captages", explique Mehiata Riaria, chargée de communication à la Polynésienne des eaux.

"Billy va montrer aux élèves les différents types de captages (horizontaux, verticaux et les galeries drainantes qui se situent généralement près des rivières)", poursuit-elle.

Un processus qui est important à découvrir pour ce public particulier. "L'objectif est qu'ils découvrent comment gérer l'eau en Polynésie, ce qui sera en lien avec un cours que nous verrons par la suite en classe. Grâce à cette sortie, on pourra montrer l'acheminement de l'eau et son importance, parce que dans certains Pays, la population n'a pas accès à l'eau", souligne Raihau Brothers.

Pour l'enseignant, cette sortie peut avoir un impact important sur ses élèves, surtout en termes de préservation de l'eau. "Nous avons vu les différents captages d'eau et l'importance des compteurs d'eau, puisque cet outil permet de maitriser la consommation en eau afin d'éviter les gaspillages. On peut voir aussi dans certains atolls que l'eau est importante. Ils n'ont pas d'eau comme nous pouvons en avoir dans les îles hautes, ils captent l'eau à partir des citernes", indique-t-il.

Des messages que les adolescents ont bien capté : "J'ai appris comment l'eau est rendue potable, et par où, elle passe pour aller dans les maisons. Elle arrive par des tuyaux et on la nettoie avec du chlore", raconte Hanavai, 12 ans.

Chaque année, plusieurs écoles visitent les installations de la Polynésienne des eaux. Des démarches importantes pour les professionnels puisque cela est un moyen de prévention pour la ressource.
Comment l'eau devient-elle potable ? Les différents procédés ont été expliqués par un agent de la Polynésienne des eaux, aux élèves du collège Pomare IV
Comment l'eau devient-elle potable ? Les différents procédés ont été expliqués par un agent de la Polynésienne des eaux, aux élèves du collège Pomare IV

LA NATURE ET SES CONTRASTES

Dans le second groupe, on retrouve Aurélie Eche et ses élèves. Elle a décidé de les intéresser aux différents contrastes que l'on peut retrouver dans la nature. Elle a cependant retenu quatre thèmes de contrastes : lumières, couleurs, formes et matières.

Des termes qui pourraient paraitre compliqués, mais qui ont une importance pour cette passionnée d'arts. "C'est un travail d'observation puisque c'est une partie croquis, et ensuite, ils ont une partie photographie", dit-elle. "L'objectif est de leur faire ouvrir un peu plus les yeux et de travailler aussi en équipe, ce qui n'est pas forcément le cas quand on est en classe. Donc, c'est confronter du coup les éléments, est-ce qu'on est d'accord ou pas ? Étant donné qu'on va rendre le même résultat. Donc, il faut qu'ils se mettent d'accord. Ensuite, c'est toute la partie numérique que nous traiterons en classe", poursuit-elle.

Et pour ce travail, les élèves ont bien joué le jeu. Avec leurs crayons de papier, leur feuille de route et leur appareil photo en main, les binômes se sont éparpillés. "Nous sommes en train de faire les contrastes de couleur, c'est-à-dire ce qui est différent", expliquent Kim-Yen et Hanitua, 11 ans. "Nous avons relevé plusieurs couleurs comme le vert et le marron ou le rose et le vert. Nous avons répertorié ces couleurs parce qu'elles sont plus voyantes avec le vert. Dans cet exercice, il faut vraiment chercher les couleurs parce que le vert domine quand même", précisent-elles.

Un travail que vous pourrez retrouver lors de la journée porte ouverte du collège de Pomare IV prévue le 2 décembre prochain.
Aurélie Eche travaillait sur les différents contrastes visibles dans la nature
Aurélie Eche travaillait sur les différents contrastes visibles dans la nature

Mehiata Riaria
Chargée de communication à la Polynésienne des eaux

"J'organise avec notre animateur des visites depuis plus de 5 ans"


"Chaque année, on a plusieurs écoles de Papeete et même des îles, puisqu'il y a possibilité de visiter des installations sur Bora Bora et Moorea, qui nous sollicitent. Donc, j'organise avec notre animateur des visites depuis plus de 5 ans.
C'est important parce que les élèves ne savent pas comment arrive l'eau dans les maisons. Donc, on leur explique qu'il y a plusieurs procédés du captage jusqu'au traitement, avec la chloration de l'eau pour la rendre potable.
Parmi ces procédés, on retrouve le captage horizontal qui prend l'eau de la montagne, le captage vertical qui va chercher l'eau dans la nappe phréatique, et la galerie drainante qui est toujours située auprès d'une rivière. La galerie drainante est gravitaire. Donc, l'eau va descendre dans les tubes qu'on aura placés sous la terre et l'eau va être drainée dans ces tuyaux. Là, elle va être traitée une première fois, avant d'être récupérée et retravaillée plus bas.
"


Rédigé par Corinne Tehetia le Mardi 18 Octobre 2016 à 16:36 | Lu 709 fois



Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 04:21 Hura Tapairu : Manohiva, premier prix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance