Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Prison ferme et lourde amende pour le cerveau de Training Sandra Network



Prison ferme et lourde amende pour le cerveau de Training Sandra Network
PAPEETE, 20 juin 2017 - Sandra Faraire a été condamné ce mardi pour escroquerie à de la prison ferme et à l'obligation d'indemniser ses victimes. La patronne de Training Sandra Network devra en outre s'acquitter de 5 millions d'amende. Ses deux associées écopent de six mois ferme et d'un million d'amende chacune.

Le jugement a été rendu ce mardi. Sandra Faraire, le cerveau de ce business qui aurait fait près de 8 000 victimes aux quatre coins de la Polynésie française entre 2014 et 2015 est condamnée pour escroquerie, à deux ans de prison, dont un an avec sursis et mise à l'épreuve pendant 3 ans et interdiction de quitter le territoire sans autorisation. Elle devra en outre indemniser ses victimes. La justice lui inflige une peine d'amende de 5 millions Fcfp et la condamne à l'interdiction de gérer pendant 5 ans.

Ses deux adjointes à la tête de Training Sandra Network écopent chacune d'un an de prison dont six mois avec sursis mise et mise à l'épreuve pendant 3 ans, d'un million Fcfp d'amende et d'une peine d'interdiction de gérer pendant 5 ans.

S'inspirant du modèle économique de la vente pyramidale, illégal, Training Sandra Network (TSN) vendait à grand renfort de publicité, sur les réseaux sociaux et Facebook notamment, de courtes formations en développement personnel promettant richesse et bien-être à ceux qui payaient pour les suivre. Le prix de ces formations de trois jours, animés par du personnel non qualifié, tournait autour de 30 000 francs et avait rencontré un succès quasi viral au fenua. La société allait péricliter fin 2015 plus tard, victime des plaintes en justice de ses clients ne voyant pas trace du moindre retour sur l'investissement promis.

Chaîne Youtube, montages photos sur internet mettant en scène des formateurs avec le créateur de Facebook Mark Zuckerberg, le tout servi à un public sous le charme d’un discours empreint de positivisme et aux allures de prêche, truffé de références à la foi, il n'en fallait pas plus pour séduire une armée de naïfs. 64 d'entre eux se sont constitués partie civile et réclament le remboursement des sommes perdues. 150 millions de francs se seraient ainsi envolés dans la nature sur des comptes à l'étranger, tandis que Sandra Faraire ne tenait aucune comptabilité mais menait grand train avec l'argent de sa société.

Rédigé par JPV avec RP le Mardi 20 Juin 2017 à 10:04 | Lu 7364 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance