Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Près de 50% des écosystèmes d'eau douce en Europe menacés par la pollution



WASHINGTON, 16 juin 2014 (AFP) - Près de la moitié des rivières et autres cours d'eau en Europe continentale sont menacés par des polluants chimiques comme des pesticides et d'autres substances industrielles, selon une étude publiée lundi aux Etats-Unis.

Cette recherche se base sur une analyse des données des services gouvernementaux de surveillance provenant de 4.000 sites en Union européenne, précisent ces chercheurs dont les travaux paraissent dans les Comptes-rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS).

Ils soulignent que les risques réels sont "probablement sous-évalués" étant donné les limitations des programmes de surveillances des agences gouvernementales dans les différents pays.

"La majorité des cours d'eau et rivières sont écologiquement affectés ou menacés d'une très grande perte de biodiversité", mettent en garde les auteurs dont Egina Malaj, du Centre Helmholtz de recherche environnementale à Leipzig en Allemagne.

Ces chercheurs ont conclu que les pesticides, les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), les ignifuges à base de brome, les anti-salissure dans les peintures ainsi que les tributylétain, des pesticides de protection du bois, sont les substances chimiques présentant le risque le plus élevé pour ces écosystèmes aquatiques parmi les 223 substances étudiées dans les 4.000 sites de l'étude.

Les auteurs ont déterminé que ces produits chimiques ont été probablement fatals pour les différents organismes de ces rivières et autres cours d'eau dans 14% des sites contrôlés et provoqué des effets néfastes chroniques dans 42% de ces derniers.

An niveau régional, les bassins fluviaux du nord de l'Europe plus industrialisés présentent un risque de pollution chimique nettement plus élevé que dans le sud du continent.

Ces résultats plaident pour des mesures de protection environnementale étendues afin de minimiser cette pollution par des substances chimiques organiques, jugent les chercheurs.

Rédigé par () le Lundi 16 Juin 2014 à 10:50 | Lu 155 fois






1.Posté par xxl le 17/06/2014 08:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et si jamais ils rajoutent la dessus le gaz de schiste, ce sera catastrophique pour l'environnement et tout le monde.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Octobre 2017 - 03:22 L'eau de plus en plus dégradée et rare

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies